The Coyote Weekend

The Coyote Weekend

Par MASKDECOYOTE Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 26/01/12 à 06h47

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris

Signaler
inGaming

Premier test a paraitre dans cette rubrique du blog et c'est Alan Wake qui s'y colle. N'allons donc pas par quatre chemins, c'est ici que ca commence. Il aura fallut attendre cinq ans, car depuis sa premiere presentation a l'E3 en 2005 Alan Wake s'etait fait discret durant ses cinq longues annees de developpement. De reports en refontes totales, le thriller psychologique de Remedy s'est faisant attendre. Mais aujourd'hui, il est enfin la et qu'en est-il ?

Bright Falls. Une petite ville typique de l'Amerique de l'Ouest, une contree de chasseurs, un coin paradisiaque. Sortie tout droit d'un roman de Stephen King, Bright Falls est une ville qui possede tout un lot de legendes indiennes, d'histoires de campeurs disparus, une mine fermee suite a un effondrement, mais aussi un parc naturel, des bois s'etendant au coeur d'un massif montagneux magnifique. Le portrait du coin pose une ambiance prenante dont le scenario en tire vraiment partie. Pour Alan Wake, ecrivain en panne d'inspiration, s'installer dans cette charmante ville en compagnie de sa femme Alice devait etre synonyme de repos et d'inspiration. Ce qui aurait certainement ete le cas si Alice ne venait pas a disparaitre des leur premiere nuit au lac Cauldron. Une disparition d'ailleurs qui n'a rien de naturel et qu'Alan va chercher a elucider par tous les moyens au cours d'une aventure cauchemardesque qui l'amenera a affronter l'Ombre Noire, une entite malefique s'emparant de tout sur son passage, et qui pour une raison ou une autre l'en veut.

Un gameplay simple a prendre en main

Si certaines phases de jeu se deroulent en plein jour en pleine nature ou en ville, le gros du jeu se passe durant la nuit. Seul contre tous dans l'ombre, l'atout principal d'Alan Wake contre l'Ombre ou les creatures possedees qu'on rencontre en parcourant les bois est pourtant sa lampe torche. Car il vous faut user de la lumiere afin d'affaiblir vos enemis avant d'en venir a bout grace a votre arme a feu. Eclairer puis tirer, celui-ci pourrait se resumer a ces deux actions, mais c'est sans compter sur les moyens diversifies que le jeu met a la disposition des joueurs. Car en plus de la lampe torche, vous pourrez evidement faire usage d'autres objets comme des fusees eclairantes ou un pistolet d'alarme qui provoquent tous les deux une lumiere rouge aveuglante pouvant aller jusqu'a exterminer vos enemis, des grenades flash, tres rares mais toutes aussi puissantes qui serviront beaucoup plus a venir a bout d'un groupe d'enemis plus coriaces ou de certains objets volumineux.

L'Ombre Noire balance un wagon sur Alan

Une atmosphere prenante

Dans Alan Wake, l'une des premieres choses qui frappe est la qualite des environnements que l'on arpente. Que ce soit de jour comme de nuit, montagnes et forets savent donner cette illusion de liberte qu'on a. Car meme si le jeu est tres lineaire et scripte, il est possible de s'egarer dans les bois en nuit par exemple du chemin principal (a vos risques et perils il faut le preciser) sans jamais rencontrer de murs artificiels. Libre a vous donc d'explorer les vielles cabanes de trappeurs ou les mines de la region. Ce sentiment d'immersion est renforce par des endroits vivants, qu'on peut sentir comme existant. Au pied d'un pic rocheux par exemple, on a vraiment le sentiment de sa presence imposante comme on a presque le vertige au bord d'un canyon. Alan Wake certes n'est peut-etre pas le plus beau jeu de la console, mais c'est, a mon avis, l'un de ceux proposant les decors les plus seduisants. La gestion de la lumiere est un vrai regal pour les yeux, mention a celle projettee par les fusees.

Les effets de lumieres sont saisissants

Chaque personnage rencontre dans le jeu jouit de sa propre facon de parler, sa propre personalite et meme de sa propre histoire. Et a ce niveau encore, on peut ressentir l'influence de Twin Peaks ou de certains films ou series televisees inspires de l'univers de Stephen King. Et meme lorsque ce sont des possedes qui vous attaquent, on peut encore les voir attaches d'une certaine facon a leur passe. Vous abordant sur un ton menacant, certains vous parleront de materiel de camping, vous feront la lecon sur l'usage des permis s'ils ont ete gardes-chasse... comme s'ils voulaient vous effrayer. Planant sur la ville ou sur la foret, tantot brume, tantot tornade, vous sentirez le plus souvent la presence menacante de l'Ombre Noire en voyant au loin des arbres s'effondrer ou lorsqu'elle tentera de vous stopper en envoyant sur vous des objets plus volumineux les uns que les autres. Veritable force inquietante elle rode toujours autour de vous et reste l'un des principaux ressorts cette atmosphere pesante du jeu qui meme lors de vos visites en interieur, trouvera un sens lorsque souvent vous tomberez sur des televiseurs diffusant une serie abordant des themes forts comme mort, au-dela, etc. Du peu digne de confiance docteur Hartman aux deux ex-stars du Metal en passant par la serveuse membre de votre fan club le casting forme aussi une drole de compagnie et au milieu de lui, seul l'agent litteraire Barry semble vraiment garder les pieds sur terre.

Le soin apporte aux environnements est remarquable

A cote de l'atmosphere du jeu, la bande-son n'est pas en reste. Ayant jouer au jeu en version originale, je la recommande vraiment a tous pour sa qualite irreprochable. Les effets sonores quant a eux sont tres credibles et la bande originale, fabuleuse. Vous y trouverez d'ailleurs quelques morceaux composees pour l'occasion allant de la country aux hard FM mais egalement une petite poignee de morceaux sous licence.

Mais des petits defauts

Car meme si Alan Wake peut etre une veritable demonstration d'un developpement maitrise, il reste neamoins quelques points noirs au tableau qui pourraient etre citer. Le jeu en effet est d'une linearite consequente et le cheminement , lui, meme s'il nous fait par moment l'oublier, est tres scrypte. La synchronisation labiale, quant a elle, souffre de quelques legers problemes. Et en interieur, on peut sentir que certaines textures des environnements manquent de finesse. Mais tous ces petits defauts restent d'ordre technique et on a beaucoup plus tendance a les pardonner face a la claque qu'impose Alan Wake.

Au final, Alan Wake s'impose comme un veritable chef d'oeuvre, un jeu de plus signe Remedy, dont il porte d'ailleurs la marque tres haut. Un jeu qui s'est fait attendre amis dont on en attendais pas moins en fin de compte. Une exclusivite Xbox 360 et un must have que se doit de posseder tout fan de jeu a ambiance pesante et de romans de Stephen King.

MA NOTE : 9/10

Voir aussi

Jeux : 
Alan Wake
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

imicaali
Signaler
imicaali
Soit patient ;)
MASKDECOYOTE
Signaler
MASKDECOYOTE
C'est sure. Avec de la chance je le trouverais encore chez HMV a Hong Kong. Meme s'il me faudra attendre quelques jours avant qu'il me soit livre, je pense bien que c'est la seule solution que j'ai pour le moment
imicaali
Signaler
imicaali
Olala, et bien bon courage, car vu le temps que GTA 4 avais mis à baisser... Prend le en import au pire ;)
MASKDECOYOTE
Signaler
MASKDECOYOTE
Tu as bien raison et c'est vrai qu'avec toutes les sorties qui se sont enchainees ce mois-ci, meme mon budget en a prix un coup mais impossible que j'attende une eventuelle baisse de prix de Red Dead Redemption avant de me le prendre
imicaali
Signaler
imicaali
Mon budget est juste en se moment et la durée de vie me laisse sceptique, bien qu'elle ne soit pas spécialement courte. Le gameplay se répète vite bien que cela soit éclipser par le scénario de ouf, mais quand même ( Je ne cite que les mauvaises choses bien sur ^^ )
MASKDECOYOTE
Signaler
MASKDECOYOTE
Honnetement, tu ne devrais pas hesiter une seconde a le prendre (je me la joue agent marketing)
imicaali
Signaler
imicaali
J'hésite vraiment à me le prendre... je verrais sa quand il baissera de prix ! :)