La guilde obscure

Par Masahiko666 Blog créé le 07/09/12 Mis à jour le 08/12/16 à 09h35

Bonjour à tous !! Ici, je traiterais de différents sujets, notamment de Jeux de Rôles sur consoles de salon, souvent en version oldies.
Alors, prenez un bon coussin pour y déposer votre postérieur délicat, et écoutez, commentez, poussez des coups de gueule... Faîtes comme chez vous, quoi...

Ajouter aux favoris
Signaler
Hasta la musica siempre

Changeons un peu de registre, et parlons d'un logiciel musicale sur Playstation. En fait, il y en eu plusieurs, celui-ci étant le second opus, copie du premier avec quelques ajouts sympatiques, voire indispensables.

C'est en 1998 que Codemasters pondent un logiciel de sculpture musicale sur une console de salon, la Playstation, mais aussi sur PC. Le principe est simple, il suffit de choisir des riffs prédéfinis, des sons pré-enregistrés, et de les déposer sur une piste de lecture (pour les riffs), ou sur un synthétiseur virtuel en sculptant les notes et ainsi fabriquer ses propres mélodies, boites à rythme ou lignes de basse.

Voici l'éditeur de riffs. Chaque bloc est une succession de notes, de sons et de bruitages divers.

Puis, un an plus-tard, c'est au tour de Music 2000 de faire son apparition. Agrémenter de pistes musicales supplémentaires (24, contre 16 auparavant), de samples de sons et de riffs plus élaborés, ce deuxième opus visent les DJ en herbe, mais aussi les musiciens plus aguerris. Car il ne suffit pas de plaquer les riffs déjà présents sur le disque pour s'improviser musicos.

Le syntétiseur virtuel vous propose de déposer des notes dans 6 octaves différentes avec un échantillonage (qualité du son) allant de 11 khz à 44 khz. Faites vos propres mélodies et intégrez les dans une chanson que vous sculpterez de toutes pièces. De plus, vous pouvez échantillonez vos propres CD en y piquant quelques sons ou riffs.

Si vous voulez vous improviser DJ, le Jam Session est fait pour vous, avec la possibilité de vous marrez à quatre. Le principe est simple, il suffit d'appuyer sur les différents boutons de la manette, ce qui aura pour action de déclencher un riff en boucle. Mélangez donc ces boucles pour faire une musique très éléctronique.

Voila le synthé virtuel sur 6 octaves. Sur la droite, le menu des effets est disponible en permanence.

Revenons à la création pure et dure... Une fois vos sons et vos riffs placés, vous pouvez aussi leur adjoindre différents effets, aussi intéressants que loufoques quelquefois. Ainsi, ajoutez un effet de réverbération (de l'écho) sur une note, doublée-la sur un même endroit de pattern, créez des accords prédéfinis (là, ce n'est pas trop une bonne idée, le son bug à chaque fois), faites vibrer vos notes,...beaucoup d'effets, très perfectionnés qui donneront une vie différentes aux sons qui sont, pour la plupart, un peu trop de synthèse.

Loin d'être de mauvaise qualité dans l'ensemble, chaque sonorité est peu naturelle, même les sons de flutes ou d'instruments classiques. Néanoins, il n'y a pas moins de 3000 sons différents, ainsi que 1500 riffs et boucles pré-enregistrés. Pour l'époque, et même encore maintenant, c'est plutôt conséquent comme contenu.

La prise en main est d'une simplicité exemplaire, car chaque bouton du paddle est assimilé à une fonction, avec, en guise d'introduction, un récapitulatif des commandes. Surtout que, dans le menu, il est possible de redéfinir ces touches, mais je ne le conseille pas, car l'ergonomie est parfaite à l'origine. Par contre, les commandes changent en fonction de l'écran dans lequel vous travaillerez. Ainsi, une touche n'aura pas le même but si vous êtes dans le synthé virtuel, que si vous êtes dans l'édieur de riffs. Un petit temps d'adaptation est nécessaire, mais le tout reste tout de même très intuitif. Et il est possible d'utiliser la souris, comme sur un PC. Malheureusement, elle manque de réactivité, et il faudra oublier les commandes raccourcies...

Vous pouvez aussi faire un petit clip 3D, proposant plein d'effets qui ravieront vos mirettes.

Outre la création musicale, vous pouvez également vous lancez dans l'éditeur de clips. Oui, vous pouvez faire un petit clip vidéo pour accompagner votre musique. Mais calmez vous, car il s'agit plus de mettre des effets 3D, des objets texturés ou non et des déplacements de caméras. Un peu comme les démos Amiga, quoi... Toujours est-il que cet exercice est plaisant, voire bien amusant, car les possibilités sont assez nombreuses. Et même si on est une quiche dans la mise en scène d'items vidéo (comme moi), il y a moyen de se faire un bon petit trip. Mais il persiste un soucis de taille (c'est le cas de le dire), tout ceci prend énormément de mémoire. Que ce soit sur carte mémoire (votre oeuvre peut prendre toute la place) que sur la ram de la console (2 MO, je précise, plus 1 MO pour la vidéo), votre place allouée se remplira rapidement. Tout ceci vous obligera à choisir des échantillons sonores de qualité moyenne (22 khz).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une vraie bonne idée, et une alternative aux logiciels PC tellement onéreux. Music 2000 est l'un des meilleurs sur le marché, encore maintenant, pour les novices, mais aussi pour les adeptes de sampler. Facile à prendre en main, addictif au possible, vous n'en décrocherez pas, surtout qu'il est possible de refaire à votre sauce les compositions de vos artistes préférés, pour peu que vous trouviez leurs partitions. Et si vous voulez poussez l'expérience encore plus loin, vous pouvez vous procurer facilement MTV Music Generator 2 (bizarre, car le premier n'existe nulle part) qui vous propose les mêmes caractéristiques (un peu moins ergonomique tout de même), en y ajoutant un micro pour enregistrer vos sons et votre voix en live. 

Le jam-session est une partie multi-joueur bien fun...enfin quelques minutes.

Par contre, je ne conseille pas les deux suites directes à ces softs, c'est à dire Music 3000 et MTV MG 3. Il s'agit plus de réorchestrer des musiques éléctroniques déjà composées, donc les possibilités sont moindres. Pour Music 3000, la création musicale est toujours au rendez-vous, mais la maniabilité du soft est des plus bizarre, puisqu'il faut déplacer le curseur avec le stick droit (?) et valider en appuyant dessus (??).

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Je crois que le plus fun dans ce soft, c'était le fait qu'on pouvait faire des morceaux parfaitement écoutables avec peu de moyens et de connaissances en musique. J'ai essayé les suites sur PS2 (MTV Music Generator 2 et 3, ainsi que Music 3000), mais je ne retrouve pas du tout la convivialité de cet opus 2000. Surtout que MTV MG 3 et Music 3000 sont de simples remixers pour DJ, donc côté créativité, on repassera...
Strife
Signaler
Strife
Ah ben tiens, je viens de commenter sur l'article de la rétrocompatibilité et en fait t'en avais fait un juste pour le jeu :P

Des heures de fun là-dessus, j'ai retrouvé y'a pas longtemps une cassette où j'avais enregistré quelques morceaux et c'était pas si horrible en fait ^^
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Snake : Je me souviens que pour son lancement, le Micromania de Nancy m'avait demandé de faire une démonstration (je connaissais le gérant). Je m'étais bien éclaté, et j'ai remporté un bon petit succès... Au lycée, on s'adonnait au saint graal qu'était Protracker sur Amiga, avec des sons midi.

Waldotarie : excellent, j'adore !!! Et je devais ressembler à ça étant ado...

Donald : je t'épaule dans tes posts musicaux qui sont géniaux. Je le répète, c'est le meilleur sampler que je connaisse, de par sa grande diversité (on peut faire du hard rock) et sa simplicité de prise en main.
Donald87
Signaler
Donald87
C'est vraiment un changement de registre ... Je ne connais pas cependant.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie


Je vais enfin pouvoir me lancer dans la composition comme mon idole ! ^^
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
Ça m'a rappeler de bons souvenirs du collège ça :D
J'avais des potes qui essayaient de composer avec Music, ca n'a jamais été très brillant mais ils y croyaient dur!

Édito

 

Vous aimez vous battre contre une horde de gobelins amateurs de chair fraîche ? Les labyrinthes du Baron de Sukumvit ne vous effraient nullement ? Vous dépeceriez une brigade entière de trolls des cavernes pour quelques piècettes d'or et pour sauver une jeune fille en détresse ? Et en plus, vous vouez un culte sans borne et sans faille au grand Nyarlathothep ?

 

Alors, rejoignez le pire personnage de jeux de rôle possible et inimaginable...

Archives

Favoris