ERROR 404 BLOG NOT FOUND

ERROR 404 BLOG NOT FOUND

Par Le Gamer aux Mains Carrees Blog créé le 04/11/11 Mis à jour le 12/05/17 à 21h33

Ce blog n’'existe PLUS. Si tu y as accès, c’'est que tu n’'existes plus non plus. Au mieux, tu es l'’émergence d’'une anomalie systémique au sein d'’une structure virtuelle parfaite. Mais ça pourrait être pire. Tu pourrais attendre impatiemment la sortie de Final Fantasy XV.

Ajouter aux favoris
Signaler
Pi.R.Carré - Pour changer d'aire

 

Non, vous ne rêvez pas.

 

Je profite de l'absence de Serial Butcher (pourvoyeur officiel de Gameblog en images à rêver) pour piétiner honteusement ses plates bandes et le prendre de vitesse en partageant avec vous quelques clichés de Germain Sacré-Rameaux, jeune photographe et artiste contemporain qui, entre autres, aime jouer sur les anachronismes en déplaçant des objets iconiques de la culture Geek dans des cadres plus inattendus.

Son nom (haut en couleur !) ne vous est sans doute pas inconnu : depuis deux ou trois ans, en effet, il est devenu difficile d'échapper à la Germain-mania, que ce soit sur le net ou dans les galeries d'art. On ne compte d'ailleurs plus les interviews qu'il donne ou les magazines spécialisés qui lui dédient leurs colonnes, à juste titre. « Une ascension fulgurante », de l'avis général. Avis que je rejoins sans réticences, car il n'a pas seulement du talent, mais aussi de belles choses à transmettre - et c'est pour ces deux raisons qu'il est, sans conteste, mon coup de coeur photo de l'année. Aussi tenais-je à lui rendre hommage ici, en publiant mes deux clichés préférés de sa série « geek-art » :

 

 

Le Repos du Guerrier ©G.S.R.

 

« Une certaine idée du futur, dans la rouille et l'absence. Le vrai héros, dit-on, c'est l'homme à l'intérieur. Or le temps passe, pour l'armure comme pour le héros. Il en va des rides comme de la corrosion. Au final, il ne reste que les souvenirs d'une gloire passée, appelée à devenir légende à son tour » (Germain Sacré-Rameaux)

(confie-t-il, la larme à l'oeil, en fixant une boite de conserve casse-grain qu'il a affectueusement rebaptisée « maman »)

.

Paradoxe©G.S.R.

 

« L'ère du temps, c'est de lui courir après sans jamais pouvoir l'attraper vraiment. Ça n'a jamais été aussi vrai qu'avec l'avènement de nouvelles technologies. Le next gen d'aujourd'hui est déjà obsolète, ou pas loin. Presque vintage. Au regard de l'artiste, alors, de se dégager de l'instant présent pour tenter d'englober tous les moments de l'univers. Sans cela, à quoi bon ? ». (Germain Sacré-Rameaux)

(déclare-il avec vigueur, en embrassant sa femme, une GX 4000 qu'il a visiblement affublée d'une perruque blond platine et qui, ainsi, ressemble étrangement à Lady Gaga)

(Note : toutes les citations reproduites dans cet article sont tirées du Télérama dédié au grand bonhomme, dont je vous recommande chaudement la lecture).

 

Car c'est bien connu, Télérama réalise ses unes sous Paint.

Pour une fois que la couverture donne culturellement envie...

 

 

 

*

 

 ...

Et voilà.

Il fallait bien que ça arrive.

Le post parfait, léger mais sérieux, sobre et précis.

Pour une fois.

Puis l'accident.

Car j'étais parti pour poser mon point final ici, mais je ne résiste pas à l'envie de vous présenter quelques-autres de ses travaux les plus récents, dans le genre.

Quand on aime, on ne compte pas, il paraît.

Quand on s'aime, encore moins.

             

            

©G.S.R.

 

Peut-être un peu trop « bruts » pour moi, comme rendu, mais j'aime beaucoup le « Waltz » <3

(Un peu trop bruts, ça veut dire moisis ratés, en fait, en langage artistique, mais ne chipotons pas)

Et perdu pour perdu, autant conclure ce tour d'horizon par quelques unes de ses oeuvres « classiques » (qui représentent le gros de sa production), dans lesquelles transparaît clairement ce qu'il appelle son « attachement forcené à la lumière » (cliquez pour agrandir, si le coeur vous en dit).  

(y'a pas que l'attachement, qui est forcené, sur ce blog...)

                                                     

                                                      

©G.S.R.

 

« Beaucoup de jeunes âmes s'imaginent que le secret, en photographie, tient tout entier au choix des sujets comme des perspectives adoptées. Ou pire : du matériel. En cela, ils se trompent. Le secret, c'est la lumière. Il n'est jamais question que de lumière. C'est la façon dont le sujet ou la perspective se trouvent sublimés par la lumière, par le contraste, qui fait la différence entre un cliché médiocre et une réussite, même modeste. Le talent seul ne suffit pas : il faut que l'artiste trouve son bon moment, comme j'aime à appeler la conjonction miraculeuse entre sujet, perspective et lumière. Sans ce bon moment, si doué soit-il, les muses se refuseront à lui ».

(Germain Sacré-Rameaux - Extrait de son interview dans Télérama, toujours).

(à quoi il ajoute très pertinement : « d'ailleurs, peu de gens le savent, mais sans la lumière, le jour, c'est la nuit. Et ça, c'est fondamental...»).

J'espère, donc, que vous aurez pris autant de plaisir que moi à parcourir ces fenêtres ouvertes sur son univers, et je vous invite à poursuivre la découverte de son travail en consultant sa galerie Flickr (hélas peu mise à jour) ou sa truculente biographie (le texte est un peu long, voire austère, certes, mais il vaut qu'on prenne une heure pour le parcourir).

Et non, non, non, Germain Sacré-Rameaux n'est absolument pas l'anagramme de "Gamer aux mains carrées". Pas du tout. Et non, non, non, non, non, je n'étais pas à la campagne ce week-end.  Aucun lien. Allez, oust. Circulez, y'a rien à voir. Comme souvent sur ce blog...

 

*

 

Et pour apporter sa touche à ces lignes, la maison termine sur un petit clin d'oeil personnel qui prouvera que contrairement aux idées reçues, en province, on est TRES EN AVANCE, d'un point de vue culturel :

Epic WIN, la Province. <3

 

Si ça, c'est pas de l'avant première, qu'est-ce que c'est ?!

 

[Oh, et pour l'internaute surdoué, le seul, qui a lu jusque là, et qui se demanderait encore où est la subtilité de ce post - voire même s'il y en a une -, qu'il parte à la recherche de bouts de textes ajoutés "à l'encre invisible". ça devrait l'éclairer]  (et du coup il pourra servir de lampe hallogène pour ses proches et/ou sa famille, ce qui leur permettra de faire des économies non négligeables en ces temps de crise).

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Waldo :

Oui, comme beaucoup de monde... du coup, je me suis senti obligé de rajouter ces dernières lignes de Tutoriel, "pour pas gâcher", comme il dit Guy Roux !
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Nom de diou, j'avais raté l'encre invisible ! >_<
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
T'es un pro, Vince ! T'es un pro ! ;)
NakedVince
Signaler
NakedVince
Pro-Vince :wub:
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Merci à tous ceux (et celles) qui ont cliqué sur "j'aime" juste pour me faire plaisir - et parce que j'ai pris de mon temps pour vous rédiger ça (et que dire de la mise en page ?). C'est très sympa à vous !
De toute évidence, l'art contemporain ne plaît pas à tout le monde (soupir)... ;)


@Nintenboy :

C'est souvent comme ça, avec les grands artistes : ils ont la transgression dans le sang ! :)


@Zalla :

C'est bizarre, je me suis fait exactement la même réflexion en découvrant ce cliché ! ça aussi, c'est incontestablement la force des grands artistes : savoir suggérer sans dire, mais toujours amener le public là où ils le désirent. Puissant !


@Joniwan :


ça alors oui ! Je n'avais pas fait gaffe ! GSR a le même masque que moi aussi ! Cette coïncidence ! Pareil, ça doit être une caractéristique du Grand Artiste : toujours établir des liens forts avec son public, quitte à s'en faire le reflet. Vraiment, plus j'y pense, plus je l'admire, ce GSR (indépendamment du fait que je me demande si quelqu'un ici a cru en son existence ou pas, bien sûr).
Joniwan
Signaler
Joniwan
j'ai le même masque que to... GSR au passage :P
Joniwan
Signaler
Joniwan
Mais xD
Zalla
Signaler
Zalla
J'aime beaucoup ses nouveaux clichés, surtout le Kirby, véritable questionnement sur la mort.
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
Sacré mélange de genres en effet ! :D

Édito

 

pour : "Le Gamer aux Mains Carrées, l'homme qui murmurait à l'oreille du manque de race"

(Du coup je ne sais pas trop comment je dois prendre cette distinction)

 

Gameblog Community Award de l'article de l'année 2016 pour un post sans texte, c'est sûr, ça fait toujours plaisir, mais c'est quand même assez surprenant.

Ce qui l'est beaucoup moins, par contre, c'est que ce post traite ENCORE de Final Fantasy.

 

Bref, pour de vrais "articles de l'année" passionnants, passionnés, pertinents et bien écrits, allez plutôt lire :

- Migaru

- Noiraude

- Snake_in_a_box

 

 ET QUE CA SAUTE, COMME TIDUS DANS L'INTRO DE FFX !

 

*

 

Parce qu'on n'est pas tous nés avec des doigts aux mains (fonctionnels, en tout cas) !

 

Parce qu'on a tout à fait le droit de ne pas savoir parer aux jeux de combats, ou de ne pas savoir freiner aux jeux de course automobile, ou de ne pas savoir diriger son bonzhomme à Resident Evil 1 !

 

Parce qu'on n'est pas tous à l'aise avec plus de deux boutons, surtout quand il faut alterner leur utilisation !

 

Parce qu'on n'est pas tous au courant qu'on est au XXIème siècle et que de toute façon, c'était mieux avant !

 

Parce qu'on est libre de préférer acheter nos jeux à Cash Converter plutôt qu'à Micromania !

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrés vous propose des tests périmés et de mauvaise foi, des dessins réalisés à la hache, à l'arrache et avec des mains carrées (aussi), des découvertes culturelles à manger son code du psychiatre (sans sauce) et autres billevesées qui vous demanderont au mieux beaucoup d'indulgence, au pire du prozac. Mais surtout, surtout, depuis quelques mois, du gros troll qui tache.

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrées se veut un blog tout à fait inutile, sous-documenté, sous-illustré et sous-créatif, qui ne vous guidera en rien dans vos futurs achats ou vos quêtes du fini-à-200%. Le Joueur aux Mains Carrées fait un plus gros score à Tetris s'il laisse les pièces descendre sans toucher à la manette.

 

Tout est dit.

 

Enfin, le Joueur aux Mains Carrées est fan de Mr Patate, Paul Binocle et Boulet, dont il s'évertue à plagier les meilleures idées, des fois que. 

Archives

Favoris