ERROR 404 BLOG NOT FOUND

ERROR 404 BLOG NOT FOUND

Par Le Gamer aux Mains Carrees Blog créé le 04/11/11 Mis à jour le 13/02/17 à 19h34

Ce blog n’'existe PLUS. Si tu y as accès, c’'est que tu n’'existes plus non plus. Au mieux, tu es l'’émergence d’'une anomalie systémique au sein d'’une structure virtuelle parfaite. Mais ça pourrait être pire. Tu pourrais attendre impatiemment la sortie de Final Fantasy XV.

Ajouter aux favoris
Signaler
Rien à carrer - Débile and realist

[Âmes sensibles, j'espère que vous avez atteint le 8ème degré de l'humour, sans quoi ce qui va suivre risque de ne pas vous plaire (du tout)...].

 

 

Toi aussi, ton rêve, c'est de gagner ta vie en dessinant des androgynes prépubères vêtus de justaucorps moulants sans être coffré par la police ? Ton unique but dans l'existence, c'est d'imaginer des héros coiffés de perruques de Bee-Gees tressées dans du poil de Bisounours mort (ce qui expliquerait les couleurs... - et l'odeur ?) et de les faire se taper sur la tronche devant des statues de messieurs tout nus, à coup de vieux stocks d'invendus du 14 juillet et sur des chorégraphies dignes des clips les plus émouvants du groupe Ozone (mais si, rappelez-vous, NoumaéaïNoumaéao, un message qui a bouleversé des générations entières de clubbers), tout en hurlant des catchs-phrases incompréhensibles du type « Par la puissance du Pétard Bison 2 dans ta Boîte aux Lettres ! », « Que la Vibe que je Kiffe avec mon Mec t'emporte ! », « LOL Moi C Kévinian Explosion ! »  ou « Paaaaaar la Corneeeee du Lion » ? (authentique doublage français d'époque post-moderne, au passage) 

 

Hé ben si tu veux un conseil avisé, FAIS-TOI SOIGNER D'URG...

 

Oui non pardon, je m'emporte, ce n'était pas ce que je voulais dire (espèce de malade).

Après tout, tu lis ce blog et tu t'apprêtes à cliquer sur « j'aime » puis à m'envoyer ton numéro de carte bleue par MP, donc tu ne peux pas être complètement mauvais. Peut-être-même qu'au court-bouillon, accompagné de quelques patates douces, tu serais délicieux.

Mais passons.

Tel un maçon du coeur adepte du pontage à la truelle, aujourd'hui, je te propose d'apprendre à dessiner comme Masami Kurumada. L'auteur des Chevaliers du Zodiaque.

Oui.

Carrément.

 

Après le petit cours vidéo que le maître va te donner, tu seras toi aussi parfaitement capable de dessiner comme ça :

 

 

 

Oui, non, pardon, j'ai posté l'image à l'envers. Je corrige ça tout de suite.

 

 

Tu seras parfaitement capable de dessiner comme ça :

 

 

 

Ha mince. J'ai retourné l'image à 180° et pourtant, j'ai l'impression qu'elle est toujours à l'envers. 

Ça doit être un des effets secondaires de ce qu'on appelle le talent.

 

 

Alors bien sûr, j'entends déjà les plus caustiques d'entre vous arguer qu'il suffit juste de dessiner un oeil au niveau de la joue, et un autre à hauteur du front pour obtenir un magnifique effet de trois-quart-isométrique-par-translation-V-V'-de-magnitude-9-sur l'échelle-de-Richter-Belmont, mais ce serait grandement sous-estimer la technique ancestrale du maître, comme l'illustre la vidéo ci-dessous.

 

Attention cependant : ces figures sont réalisées par un professionnel. N'essayez pas chez vous sans échauffement au Pastis 51.

 

                                    

 ça, c'est de la casserole de luxe, avec un fond en orichalque et une poignée en Mithril, carrément.

 

 

Non mais je l'aime bien, hein, Masami, faut pas croire.

Mais bon.

Heureusement qu'il avait Shingo Araki et Michi Himeno derrière,

sans quoi Saint Seiya aurait sûrement eu une carrière à la Silent Knight...

(Comment ? Tu ne connais pas Silent Knight ? Hé ben voilà ! Qu'est-ce que je disais ? :) )

 

 

 

*

 

 

Pour me faire pardonner ( ?) après cette honteuse casserole d'un autre âge (et pour ces incompréhensibles changements de typo multischizophrènes), quelques morceaux choisis du blog de Seiya en personne (datés d'il y a 5 ou 6 ans), agrémentés de quelques photos et vidéos insolites qui raviront à coup sûr tes zygomatiques de connaisseur (je te fais grâce du test du Joueur du Grenier et des CDZ abrégés que  tu connais sans doute déjà...).

 

 

Y'a pas à dire, elles en jettent, les nouvelles Myth Cloth...

 

 

* Mieux vaut être mal accompagné que seul, il dit M. Kido

                                                                        (4 avril 1986)


Cher journal,

J'espère que tu vas bien. Moi ça va.

Depuis peu, je suis amené à faire équipe avec d'autres jeunes en contrat d'avenir, recrutés sur des postes de « compagnons d'armes ». Je les aimais bien au début parce que c'était le début et qu'ils étaient tous différents (au niveau couleur de cheveux, au moins), mais petit à petit, je m'entends de moins en moins avec eux, parce qu'ils me laissent tout faire et qu'ils tirent toujours la couverture à eux, surtout quand on dort dans le même lit.

Je vais quand même te les présenter, parce que c'est important. Ça me servira de témoignage si je porte un jour plainte contre eux aux Prud'hommes :


Shiryu (chevalier du dragon) :


M. Kido nous l'a présenté comme « le cerveau du groupe », en ajoutant (un peu ironiquement, je crois) « que lui, au moins, ne se sert pas de sa tête uniquement pour casser des murs de temples grecs ou des dents d'adversaires indélicats », ce qui « donne à l'équipe une réelle dimension intellectuelle ». Je n'ai jamais vraiment su ce qu'il entendait par là, mais de toute façon, je ne vois pas trop le rapport entre avoir un cerveau et atteindre le septième sens. Au contraire. A l'entendre (et malgré les protestations de Shun), Shiryu, c'est clairement « l'homme de goût » de l'équipe : tout ça parce qu'après deux-trois combats rondement menés, Môssieur a décrété que le graphisme des adversaires était « une insulte à son sens de l'esthétique » et s'est crevé les yeux pour le plus avoir à le supporter. Du coup, depuis, il  n'a plus aucun problème pour se garer (mais pour conduire, un peu, quand même), parce qu'il est prioritaire sur les places de parking.

Quand il ne squatte pas à l'agence, Shiryu, il vit dans des montagnes toutes rondes, avec un vieux tout mauve qui prétend être un ancien chevalier d'or (mdr ! C'est qu'il tient largement en entier dans un casque, le nabot !), et avec sa petite amie Chunraye. Enfin, sa petite amie, ça, c'est nous qui le disons parce que lui, il prétend "qu'il ne peut pas la voir". On lui a fait remarquer que c'était peut-être plus une conséquence logique de son « initiative oculaire à base d'index dans la rétine » qu'une question d'absence d'affinités émotionnelles, mais il n'en démord pas, parce que « les filles, c'est pas sérieux » (c'est effectivement plus sérieux de passer ses journées à essayer de faire couler une rivière à l'envers...).

Sa grande passion, avec le colin-maillard : finir les combats torse nu pour faire admirer son tatouage à tout le monde - alors qu'à part Shun, tout le monde s'en fiche. Un dragon, franchement... Bonjour l'originalité. Pourquoi pas une tête de mort, tant qu'il y était (ou un « la maman de Hyoga forever ? ») ? ! C'est qu'il a de la chance d'avoir gagné l'armure assortie, parce qu'il aurait eu l'air fin, s'il avait choppé celle du cochon d'inde. Par conséquent, le budget « chemise » en prend un coup à chaque fois. Résultat, nous autres, on est obligé de porter toujours les mêmes fringues démodées depuis la fin des années 80 (c'est dire si on sent fort !). Fringues qu'on peut pas les laver. Jamais. D'ailleurs, après deux ou trois ans, force est de constater qu'elles protègent mieux que ces bidules en plastoc qu'on est obligés de porter (pour l'image de la boite, qu'il dit M. Kido - « il faut qu'on soit immédiatement identifiables pour le public », paraît-il. Mais vu où nos yeux sont placés dans nos visages, on n'a pas besoin de porter nos armures en barils de skip pour ça, franchement...).


Hyoga (chevalier du cygne) :



Lui, c'est le candide du groupe. On l'invite à chaque dîner de con quand Shun n'est pas libre. Il vit sur la banquise, avec les pingouins et les morses, avec qui il s'entend très bien. Il aime beaucoup sa maman, qui vit dans un très grand bateau de plaisance, qui a pour originalité d'être amarré SOUS l'eau (comme ça, il encombre pas le port, il parait). Mais bon, déjà, son « bateau », là, on se demande où elle l'a dégotté (une offre internet « immanquable », sans doute), parce que des trucs comme ça, on n'en fait plus depuis le XVIIème siècle : alors bon, je sais pas, c'est peut-être pour faire des économies, mais au bout du compte, c'est quand même très statique, comme moyen de transport. Humide, surtout. Et puis il faut être doué en apnée. Du coup, ça fait un paquet de contraintes, surtout sachant qu'en tant que maman de chevalier, elle a droit à des réducs sur les cartoranges... Vraiment pas futés, dans la famille. « La maman de Hyoga, c'est la plus belle maman du monde », c'est lui qui le dit. Elle passe son temps à dormir, comme la belle au bois dormant, mais il faut croire que ça conserve pas mal parce qu'on dirait qu'elle a le même âge que son fils, alors pour que l'autre emplumé surmonte son complexe d'OEdipe, ça n'aide pas beaucoup. D'ailleurs, à force qu'elle dorme, nous autres, on commence à se demander si elle ne serait pas... Euh, enfin... Vous voyez, quoi... Si elle n'a pas pris un peu d'avance sur la saga Hadès... Mais on n'ose pas lui dire, à Hyoga. Il comprendrait pas de toute façon. Il est pas équipé pour.

Il va souvent lui rendre visite et lui amener des roses qu'il fait sûrement pousser sur un petit coin de banquise (c'est un chevalier du zodiaque, il peut briser les étoiles d'un coup de poing, alors, faire pousser des roses rouges dans le grand nord, vous pensez bien que c'est de la galette)... et pour ça, on l'admire, de plonger en tee-shirt dans de l'eau à - 10°, jusqu'à deux kilomètres de profondeur, juste pour aller voir sa maman, surtout quand il lui serait tellement simple de la remonter une bonne fois pour toutes à la surface, quitte à la conserver ensuite dans le bac à glaçon de son congélateur (enfin, nous c'qu'on en dit, c'est pour lui, hein). Son grand trip à lui, Hyoga, c'est de se balader (toujours en tee-shirt) sur la banquise, il affirme qu'il a même pas froid, que c'est vivifiant et qu'on est des petits joueurs, mais il faut dire aussi qu'il porte des drôles d'après-ski orange en peau de Winnie l'ourson, ce qui doit le réchauffer quand même un peu, ce sale tricheur. En plus, pour rétablir la circulation du sang dans ses membres, dès qu'il veut lancer une attaque, il est obligé de les agiter bizarrement, comme s'il dansait sur un clip de Lorie, alors je suis pas sûr qu'il gagne au change en crédibilité. Mais du moment que ça l'amuse.

Autre problème du bonhomme : il est très très influençable. Pour preuve : il a suffit que Shiryu se crève les yeux pour que monsieur veuille faire pareil. Résultat, il est borgne, maintenant. De l'oeil du milieu de la joue. Du coup, vu que l'autre est en plein front, il regarde tout le temps tout le monde de haut. Et ça, de sa part, c'est très agaçant.

Enfin : depuis qu'il a découvert le rayon surgelé du géant Casino, il est convaincu que son papa, c'est le capitaine Igloo...

Génétiquement, ça expliquerait bien des choses.

                                  

Une fois.

Une seule et unique fois, les Chevaliers se sont fait des cadeaux à Noël

                                                                                    Mais ça a mal tourné.

                                                                     Hyoga a mis six ans à s'en remettre



Ikki (chevalier du Phénix) (des hôtes de ses bois, lol) (oui, j'ai de l'humour, vous vous en rendrez vite compte) (« l'humour, c'est la politesse du désespoir », il dit, M. Kido) (« et le désespoir, c'est le quotidien du chevalier du zodiaque », je dis, moi) :


Ikki, c'est le caractériel du groupe. Il refuse d'admettre qu'il est dépressif mais il voit tout en noir et il nous déteste tous. Il a même fait équipe avec des nous en noir, c'est pour dire s'il est négatif (une belle bande de bras cassés, eux, aussi - surtout après qu'on s'en soit occupé). En contrepartie, il n'a pas trop de préjugés, parce que ça ne l'a pas dérangé, qu'ils soient tous si mal animés... C'est toujours ça. Par contre, il faut faire très attention, avec lui. Dès qu'il est contrarié, soit il tue tout le monde, soit il prend le ferry avec sa cartorange pour retourner bouder dans son volcan, et on le revoit plus pendant plusieurs semaines. Parce que oui, Ikki, il vit dans un volcan. C'est peut être idiot, mais c'est son choix. Il y passe ses journées entières, immobile, les yeux fermés, assis sur un rocher (il refuse de meubler : ça lui fait une excuse pour pas nous inviter chez lui), comme ça, tranquille, sans quitter son armure. Il dit que ça détend, et qu'au moins, là, il identifie clairement ce qui « le fait suer ». Et après, il prétend qu'il est pas dépressif... (Remarquez, c'est le seul chevalier qui s'est fait refourguer une attaque touchant le cerveau des adversaires. Or, la réalité du métier étant ce qu'elle est, cette attaque ne lui sert jamais à rien. Du coup, on peut comprendre qu'il ait les nerfs). On le charrie souvent, on le houspille un peu, genre « allez, Ikki, c'est quand que tu nous organise un barbecue, là, sur ton île ? ! Avec ton copain, tu sais... Albérich de MERGEZ ! !! !! » (hurlements de rire - je vous avais prévenu, que j'avais de l'humour). Mais lui, ça ne l'amuse pas, alors il retourne faire du boudin dans son volcan et on lui crie alors« nooooon, Ikki ! Pas-du-bou-din ! Un bar-be-cue ! ». Vous voyez le genre.

Au départ, c'était lui qui devait aller s'entraîner sur l'île d'Andromède mais il a échangé sa place avec celle de Shun et c'est dommage pour nous : ça nous aurait bien fait marrer, nous autres, de le voir porter une armure rose bonbon avec de la poitrine (bonjour la crédibilité !). Difficile de se donner des airs sombres, dans ces conditions !


Shun (chevalier d'Andromède) :


 

 

 Lui, c'est notre petit stagiaire. C'est pas vraiment un vrai chevalier, mais M. Kido, il insiste pour qu'on l'inclue au groupe quand même. Il veut pas qu'on le laisse à l'écart (pourtant, c'est ce qu'il fait de mieux). On a bien fait remarquer qu'il servait absolument à rien et que c'était plus un boulet qu'autre chose, mais M. Kido, il prétend que c'est le plus puissant d'entre nous, et que sa force est bien cachée (ça, je confirme)... mais en fait, je crois qu'il se paie juste notre tête (et pas seulement parce que c'est lui qui nous verse notre salaire à la fin du mois). M. Kido, il dit aussi que Shun, on en a besoin parce qu'il faut au moins un représentant d'une « minorité communautaire » pour que les faux-frais de l'agence soient déductibles des impôts. Mais il ne réalise pas qu'en Grèce, Shun, c'est la majorité qu'il représente (!), et qu'en plus, avec un aveugle ayant un penchant pour l'auto-mutilation, un borgne schizoïde et un dépressif bipolaire, des représentants des minorités communautaires, on en a plus qu'il n'en faut... Quand on l'interroge directement, Shun, lui, il dit qu'il est un « élément dramatique indispensable, qui permet de mesurer pleinement la gravité d'une situation en montrant à quel point l'adversaire est puissant », mais si c'est bien le cas, alors qu'il reste avec Jabu et les autres, vu qu'ils jouent le même rôle (punching-ball, c'est dans leur profil de poste). Du coup, on se contente de l'envoyer poster le courrier sur son scooter tout neuf (et il revient quand même en sang une fois sur deux - l'autre fois sur deux, il revient pas, on est obligé d'aller le chercher).

La vérité (et c'est une théorie tout à fait personnelle), c'est qu'on le garde que parce que c'est le seul moyen de faire sortir Ikki de son volcan. Parce que oui, au fait, Ikki, c'est le grand frère de Shun. Alors dès que Shun est en danger et qu'il crie « Ikkiiiii, vient me sauver » (c'est-à-dire, dès qu'il est confronté à une difficulté supérieure ou égale à « ouvrir un bocal de cornichons »), Ikki, il reprend le ferry et il vient « le sauver » (c'est ce qu'on dit dans nos conférences de presse, mais en réalité, c'est qu'en tant que grand frère, il considère que c'est à lui que revient le privilège de « crever cette andouille », ce qu'il se réserve pour égayer ses vieux jours).

Oh, et au fait, pour vous, ce n'est peut-être qu'un détail mais Shun porte un tee-shirt vert assorti à ses cheveux verts ainsi qu'une salopette à brettelles blanche. Ce qui en dit long sur le personnage.

 

 

Cher journal, ce sont mes amis, mes compagnons d'armes. Ceux dont ma vie dépend.

Au secours.


Je veux démissionner.



             

 C'est un peu notre histoire à tous...

Non ?

 

 

 

* Comme un vague sentiment de déjà-vu

                                          (24 février 1988)


Et voilà, ça y est, ça recommence. Bon alors, c'est qui, cette fois ? ! On les avait pas tous pulvérisés, les dieux de l'Olympe ? Il en reste encore ? Franchement, ras-le-bol, des cultes polythéistes ! Toujours à s'inventer des divinités pour un oui, pour un non, pour un peut-être ou pour un éclair balancé en plein milieu du potager ! C'est la porte ouverte à toutes les dérives, ce genre d'attitudes, moi, j'vous l'dit ! Car qui c'est qui se les coltine, après ? C'est bibi, parce que de toute façon, même si d'après M. Kido, "j'ai des coéquipiers", c'est toujours moi qui doit me farcir le combat final, avec mon armure en carton toute déchirée et mes cinq sens en mortadelle. J'espère alors que ce coup-ci, ça va pas être l'Empereur du grand dégueuli ou le Prélat de la flatulence mortelle. Pfff. Encore des escaliers, en plus. Pourquoi est-ce que ça ne me surprend pas ? ! Personne ne construit jamais de plain-pied, dans ce bled pourri ? Personne n'aura jamais l'idée d'établir son QG dans un village témoin des maisons Phénix ? Ou en Belgique, même, tant qu'on y est (ce plat pays qui n'est hélas pas le nôtre) ? Et ma tendinite au genoux ! Ils y ont pensé, à ma tendinite à genoux ? Que dalle, ouais. J'ai même pas pu la faire passer en accident du travail, sous prétexte que je me la suis faite en "redescendant" (et donc, hors du cadre de mes missions). Escrocs.

En plus, il est même pas midi. J'ai pas petit déjeuné. J'ai même pas pris mes miel pops ! ET COMMENT VOUS VOULEZ QUE JE LE TROUVE, LE SEPTIEME SENS, SANS MES MIEL POPS ? ! ! ! Bande de clowns ! J'vais démissionner, je leur ai dit, et pronto. A la vitesse de la lumière, même. Comme ça, ils arrêteront de me gonfler avec leurs comparaisons désobligeantes genre "Ayoros, au moins, lui, c'était un héros, il avait une armure qui brille"... Surtout de la part de ce naze de Hyoga qui va jusqu'à passer son armure tous les jours au lave-vaisselle (en programme économique, en plus, ce rapiat - souvent même, il se fait laver avec, au cas où il puisse y retrouver sa Môman).

J'ai même pas eu le temps de me raser. J'ai l'air fin, du coup, avec ma barbe de trois jours (trois semaines qu'elle pousse. J'ai 15 ans, je le rappelle. Non parce que c'est pas toujours évident, sur les photos). Tu parles, de toute façon, j'm'en fous, j'ai même plus de rasoir. Shun m'a piqué le mien l'autre jour et je ne veux même pas savoir ce qu'il en a fait (tout au plus l'ai-je entendu crier "Ikki vient m'sauver" après avoir émis l'idée stupide de se "faire le maillot" - Oui parce que maintenant, môssieur combat en maillot sous son armure. Au cas où Misty ressuscite, qu'il a dit)...
Comment voulez-vous que je n'aie pas envie de passer à l'ennemi, dans ces conditions ?

L'ennemi, le vrai, c'est mes tacherons de coéquipiers - et la Kido Corporation, avec ses missions à la mords-moi le septième sens !


Mortel, moi, j'vous l'dis.

                                   

 Par chance, la relève est assurée.

 

 

 

* Une Vie moins Ordinaire, mais Pas Trop

                                                   (16 juillet 1989)


 

 

Comme beaucoup de simples d'esprits bercés trop près du mur par Ken le Survivant, vous êtes sans doute de ceux qui pensent que "Chevalier du Zodiaque, c'est la bonne planque, comme métier, y faut pas faire d'études", un peu comme s'il n'était question que de fonctionnaires en armures, mandatés pour protéger la machine à café contre les attaques des agents de l'étage "relations publique", jusqu'à, allez, tapons large, environ quatre heures de l'après midi (heure après laquelle ladite machine ne risque plus rien, c'est de notoriété publique)...

Eh bien, laissez-moi tordre une fois de plus le cou à vos illusions (histoire de me donner une fugitive impression de puissance, c'est de bonne guerre)...

Parce que la difficulté ne vient pas tant des combats à mener (c'est du chiqué, de toute façon. Vous pensiez vraiment qu'en agitant les bras comme une marionnette du Muppet Show sous le joug d'un marionnettiste épileptique, on peut vraiment faire apparaitre un Pégase fluo en arrière-plan de l'univers, vous ? Ben je constate que Ken, il n'y est pas allé de main morte !), ou de devoir se coltiner des adversaires aux visages moins déformés par la haine que par les designs de Kurumada (Chevalier du Crapeau, si tu nous lis...).

Non.

Le problème principal, comme souvent dans le milieu du spectacle, il vient de la vie quotidienne, et des gens quotidiens qu'on y rencontre quotidiennement (mais vous savez de quoi je veux parler, puisque c'est de vous dont il est question) !

En effet, vous n'avez pas idée de la difficulté que cela peut représenter d'avoir à assumer ce rôle de "chevalier" à toutes les heures de la journée, quoi que l'on fasse, ni ce que ça peut faire de se balader en collants lycra moule-bedaine dans les rues de la ville (enfin, si, il y'en a certainement parmi vous qui le savent... Mais ça ne nous regarde pas), sous les huées, les lancers de graviers, les questions idiotes du type "ça ne vous gratte pas ?", "holala, holala, ça a l'air chaud, comme tissu, non ? !", "Ronald Mac Donald, Ronald Mac Donald, je peux avoir un autographe ?", sans compter les petits enfants qui tirent la jupe de leur maman sur votre passage en lançant avec l'innocence qui les caractérise : "dis, Maman, pourquoi on les extermine pas, les gens comme ça ? !"



Quand ce ne sont pas les représentants de chez Skip France qui vous choppent au lever pour vous présenter les nouvelles nouveautés toutes neuves du catalogue armure Printemps-Eté, et leurs supers réductions sur les serre-têtes en papiers (moins résistants, mais tellement plus seyants !)...

Quand ce n'est pas le facteur qui n'a rien trouvé de plus drôle que de vous balancer votre courrier au visage en hurlant comme un dément "que la Facture France Télécom s'abatte sur ton compte en banque !", "que la Carte Postale de la Réunion Où Il Fait Soleil option "Nanas" te reste en travers de la gorge !" ou "que la Luxure Suintante du Nouveau Hot Vidéo te pourrisse les Tréfonds de l'Ame" (pour les facteurs exerçant aussi à mi-temps la noble fonction de Témoins de Jéhovah)...

Quand ce ne sont pas les animaux plus ou moins familiers qui envahissent votre jardinet pour y lever la patte d'un air moqueur, comme s'ils pensaient très haut "Que le Territoire du Toutou s'étende jusqu'au pas de ta porte !".

Quand ce ne sont pas vos voisins qui vous tombent dessus (littéralement, s'ils sont à l'étage) aux environs de minuit pour vociférer "que le Courroux du Voisin t'oblige à baisser le son de ta sale petite fête pourrie où il a pas été invité !".

Quand ce n'est pas votre boulanger qui utilise votre (future) baguette comme une arme de poing non homologuée, parce qu'il n'a rien trouvé de plus spirituel que de vous la coller dans la tronche en ricanant un goguenard "que le Projectile Divin au Levain et aux Grains de Sésame enfarine le bout de ton nez !"...

Tout ça pour dire que l'autre jour, pour changer un peu, il m'a balancé un "complet aux noix nouvelle recette" d'au moins trois kilos deux. Eh ben de mémoire de chevalier, je dois l'admettre, je n'avais jamais reçu un aussi gros pain dans la tronche. Promis juré.

Du coup, j'ose à peine imaginer ce qui arrive à Shun dès qu'il pointe le bout de son pied dehors (c'est rare qu'il soit encore en état après ça pour pointer le suivant)...
Mais ça me console un peu, mine de rien.

 

 

                                       

 FAKE ! Le vrai Saint Seiya Cheap Chapter, c'est Hades Inferno !

 

 

* Brèves et Potins

   (02 Septembre 1989)


 

 

Catégorie "Il l'a dit mais on n'en a rien su, principalement parce qu'on s'en fichait royalement" :

"Si je garde mon masque quand je prends mon bain (c'est à dire environ vingt deux fois par jour), c'est pour ne pas avoir de la mousse qui me pique les yeux".
(Saga des Gémeaux)


Quant aux répliques qui ont suivi cette phrase d'anthologie (ça vaut bien "Une même attaque ne marche jamais deux fois, chevalier. Trois fois, quatre fois, oui. Mais pas deux. Faudra t'y faire", non ?), les voilà fidèlement retranscrites d'après le journal intime d'Aphrodite, chevalier des Poissons, qui l'avait caché sous son doudou Shun :

- Chef, chef, à quoi ça sert de porter un masque, si vous passez votre temps tout nu ?

- C'est pour ne pas choper de coup de soleil au visage, abruti. Tu ne vois pas que tu me déranges, là, justement ? ! Genre : j'allais prendre un bain ?

- C'est que beaucoup d'associations de parents se sont plaintes auprès de la direction, chef. Elles prétendent que ces séquences de bain intempestives portent atteinte à l'intégrité de leurs chères têtes blondes, pour lesquelles l'idée-même d'une hygiène excessive constitue un véritable cauchemar. Elles disent que par conséquent, on devrait s'en tenir au sang et aux hurlements de souffrances pour rester dans les clous et ne pas attirer une censure regrettable.

- Eh ben envoie-les donc se faire voir dans une ôôôôôôtrrrreeee dimension. Ranapéter, que ce soit dans mon bain ou ailleurs. J'suis l'Grand Pope, j'prends des bains si j'veux. Sinon, j'vois vraiment pas à quoi ça m'aurait servi de faire des études longues... Où est mon bateau en caoutchouc ? Qui c'est qui l'a caché ? Comment voulez-vous que je prenne mon bain, si je n'ai pas mon bateau en caoutchouc ? Donnez-moi mon heaume et mon armure ! C'est une déclaration de guerre !

- Si je peux me permettre.... Vous l'avez envoyé combattre les chevaliers de Bronze, chef !

- Houlà, houlà ! (lol). J'avais complètement oublié. Mais c'est que j'serai presque cruel, moi, quand j'y pense ! Ils vont avoir du fil à retordre, cette fois !

- Vous voulez dire qu'ils n'ont pas encore réussi à passer la clôture de barbelés qui entoure le Sanctuaire ?

- Non, pôv' débile. C'était une métaphore pour dire qu'ils vont morfler.

- Pourquoi ? C'est un bateau en caoutchouc spécial ? Divin, magique, enchanté, explosif, un truc comme ça ?

- Non non. C'est un bateau en caoutchouc tout simple. 14 cm sur 5. C'est bien pour ça.

 

 

Glee n'a qu'à bien se tenir. En plus, la chorégraphie du Cygne était déjà écrite !


 

Et pour les innombrables fans de l'autre timbré schizophrène (le grand, le beau, le musculeux, le très submersible - en baignoire - Sagaaaaa des Gémeaux - on l'applaudit bien fort, si on ne veut pas finir dans une autreeeee dimensionnnnn !), un Goodies aussi EXCLUSIF que totalement GRATUIT qui leur permettra de briller comme une armure d'or choppée dans les phares (rigolez pas. il y a des armures d'or qui se font écraser tous les jours ! Celles du Lapin d'Or et du Hérisson d'Or, notamment) !

A vous, donc, le septième sens de l'internaute grâce au Smiley Exclusif de Saga des Gémeaux !

 

: ) \ : (

ou

: ( / : )



...selon l'humeur qui prédomine chez vous. (la première, c'est : "je vous aime tous, mes frères - mais vous allez tous mourir dans d'atroces souffrances quand même -", et la seconde : "vous pouvez tous crever la bouche ouverte, tellement je vous aime tout au fond de moi")

Sachant qu'il existe aussi cette ultime variante :

 

 : ) (

 

(ça, c'est quand il oublie de prendre son traitement).

 

Merci qui ?

 

                

 Je sais, je sais. ça, fait mal. Mais tout ira bien, je vous le promets... Tout ira bien...

Vous avez un bon psy ?

 

 

 

Et une pub pour vous remettre de vos émotions :

 

GRAND POPS !

LES CEREALES DES HEROS !



Avec Grand Pops, fini les petits déjeuners moroses et sans saveurs : dans ta bouche, découvre comme une Athéna Exclamation de saveurs, écoute la cosmoénergie de ces grains de blés soufflés crépiter jusqu'au septième sens, savoure ces flocons d'avoines sélectionnés exprès pour tes besoins énergétiques de chevalier de bronze ! ! !
(bête à manger du foin, donc).


Avec Grand Pops : FAIS LE PLEIN D'ENERGIE ! !

(direct dans ta gu..le !)

 

(+ 20 % gratuits en période de grande Bataille du Sanctuaire)

(dans les dents, dans les yeux, dans le plexus solaire...)

 

GRAND POPS : le petit déjeuner qui envoie tes papilles dans une ôôôôôôtreeeeeee dimensionnnnnnnn...

(Attention, l'abus de Grand Pops est dangereux pour la santé)

 

Mais pas plus dangereux que ce genre de choses (et ce sera une jolie conclusion à ce joyeux bordel) :

                                    

N'hésitez pas à aller directement sur l'index de la chaîne :

Des comme ça, y'en a onze autres qui vous attendent pour ravir vos oreilles jusqu'à perte des cinq sens !

A vous, la victoire assurée lors de la grande bataille du Sanctuaire.

'Nuff Said.

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Lupi : Paradoxalement, tout le plaisir était pour moi ! ;)

@Aegirsson : excellent, le coup de la recherche Google. Du coup, j'ai essayé aussi, et c'est vrai que les résultats sont édifiants ! En insistant, j'ai pêché ça : http://scribe.seiya....lent-knight.htm . Edifiant aussi, mais riche en tyrannosaure ! :)

Pour la comédie musicale, oui, ça aurait pu être sympa pour les chorégraphies. Je me suis toujours demandé comment quelqu'un aurait pu bouger dans ce truc. Visiblement, les auteurs aussi puisqu'elle a changé de design en cours de route...
aegirsson
Signaler
aegirsson
silent knight : Écrase comprimé mécanique dixit google effectivement, ce n'est pas connu

qu'elle dommage que pour la comedie musicale , il n'est pas gardé l'amure d'or du sagittaire version casque integrale
Lupi
Signaler
Lupi
Mais j'ai a-do-ré ce délire !
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Thanx a lot !
Comme le texte est vieux, j'avoue que ça me brancherait de réécrire complètement la description de l'équipe, mais le facteur temps, comme toujours, n'est pas très coopératif !
Noiraude
Signaler
Noiraude
Le description de la fine équipe est de niveau anthologique ! Génial, comme toujours :lol:
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Pose ce couteau, chérie. Il ne pensait pas ce qu'il écrivait !
Tiens, prends ton Zelda, voilà, calme, caaaalmeeeee ! :)
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
@ Joniwan : Ben oui ! C'est l'une des raisons ! Est-ce grave doctor ?
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Joniwan : Je te rassure, la vidéo a été "réalisée" avant que je ne rencontre ma compagne. J'étais chez mes parents, ils s'étaient barricadés dans la pièce à côté avec des oreillers sur la tête et le numéro de police-secours "juste au cas où".
Par contre, là où je t'inquièterais peut-être, c'est en te révélant que cette vidéo est une des raisons pour lesquelles elle a craqué pour moi (après, peut-être qu'elle a juste craqué nerveusement, et qu'elle a souffert encuite du syndrome de Stockholm, hein. Faudrait demander à son psy - mystérieusement disparu depuis, d'ailleurs. Je me demande pourquoi).
Pour les textes, les dates sont affichées "en temps Seiya". Dans le notre, ils ont été publiés courant 2008 (on peut vérifier, puisque certains titres sont mystérieusement restés des liens hypertextes vers le blog d'origine).

@Seblecaribou : Comment ? Sans doute as-tu atteint le septième sens, je ne vois que cette explication-là ! Bravo pour ton courage et ton endurance "chevaleresque" ! ;)
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Comment ai-je réussi à lire tout ça? :lol: excellent comme d'habitude!
Joniwan
Signaler
Joniwan
j'espère que tu as enregistré tes vidéos il y a longtemps, et que ta femme ne les as jamais vues :P ou qu'elle dort quand tu le fais ? :P

quand au "recueil" de textes, tu les as vraiment écris il y a... plus de 20 ans ? ^^

Édito

 

pour : "Le Gamer aux Mains Carrées, l'homme qui murmurait à l'oreille du manque de race"

(Du coup je ne sais pas trop comment je dois prendre cette distinction)

 

Gameblog Community Award de l'article de l'année 2016 pour un post sans texte, c'est sûr, ça fait toujours plaisir, mais c'est quand même assez surprenant.

Ce qui l'est beaucoup moins, par contre, c'est que ce post traite ENCORE de Final Fantasy.

 

Bref, pour des vrais "articles de l'année" passionnants, passionnés, pertinents et bien écrits, allez plutôt lire :

- Migaru

- Noiraude

- Snake_in_a_box

 

 ET QUE CA SAUTE, COMME TIDUS DANS L'INTRO DE FFX !

 

*

 

Parce qu'on n'est pas tous nés avec des doigts aux mains (fonctionnels, en tout cas) !

 

Parce qu'on a tout à fait le droit de ne pas savoir parer aux jeux de combats, ou de ne pas savoir freiner aux jeux de course automobile, ou de ne pas savoir diriger son bonzhomme à Resident Evil 1 !

 

Parce qu'on n'est pas tous à l'aise avec plus de deux boutons, surtout quand il faut alterner leur utilisation !

 

Parce qu'on n'est pas tous au courant qu'on est au XXIème siècle et que de toute façon, c'était mieux avant !

 

Parce qu'on est libre de préférer acheter nos jeux à Cash Converter plutôt qu'à Micromania !

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrés vous propose des tests périmés et de mauvaise foi, des dessins réalisés à la hache, à l'arrache et avec des mains carrées (aussi), des découvertes culturelles à manger son code du psychiatre (sans sauce) et autres billevesées qui vous demanderont au mieux beaucoup d'indulgence, au pire du prozac. Mais surtout, surtout, depuis quelques mois, du gros troll qui tache.

 

Le Blog du Joueur aux Mains Carrées se veut un blog tout à fait inutile, sous-documenté, sous-illustré et sous-créatif, qui ne vous guidera en rien dans vos futurs achats ou vos quêtes du fini-à-200%. Le Joueur aux Mains Carrées fait un plus gros score à Tetris s'il laisse les pièces descendre sans toucher à la manette.

 

Tout est dit.

 

Enfin, le Joueur aux Mains Carrées est fan de Mr Patate, Paul Binocle et Boulet, dont il s'évertue à plagier les meilleures idées, des fois que. 

Archives

Favoris