Premium
Lands of the Geek

Lands of the Geek

Par Waylander&Kevane Blog créé le 02/01/12 Mis à jour le 09/02/14 à 19h12

Bienvenue à tous sur notre blog, nous sommes Waylander&Kevane. Deux geeks qui ont en commun une passion : les Jeux Vidéo. Ici vous trouverez tout ce qui composent nos univers, jeux, films, mangas, musiques, objets collectors ou non. Enjoy the ride ! Peace.

Ajouter aux favoris

Édito

 
 
Rejoignez nous sur Facebook
 
________________________________
 
    
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Image IPB

 
 
 
___________________________________
 
 
 
 
 

 
___________________________________
 
 
Nos machines de Geek :
 
 
Master System
MegaDrive
3DO
 
N64
Playstation
 
Playstation 2
 
Playstation 3
Xbox 360
 
PS Vita
Nintendo 3DS
 
Wii U
Playstation 4
 
 
 
___________________________________
 

Archives

Favoris

Signaler
Divers (Jeu vidéo)

Aujourd'hui, un sujet sensible va être abordé. D’ailleurs, je n'y survivrai peut-être pas puisque la lapidation est monnaie courante sur internet.

J'aimerais vous parler des contenus téléchargeables : downloadable content ou encore DLC. Nous savons que beaucoup n'aiment pas, mais si le modèle existe et perdure, c'est qu'il y a bon nombre de joueurs qui achètent ces DLC. Alors DLC est-il égal à DTC (Dans Ton Cul) ?

 

Avant d’aborder directement les DLC, je pense qu'il faudrait revenir à leurs origines. En effet, je pense que les DLC ne sont qu'une évolution des extensions que nous connaissions tous sur PC. Initialement, ces extensions pouvaient être considérées comme des jeux à part entière tant leur contenu pouvait être conséquent : ajout d'une nouvelle histoire, de nouvelles zones de jeu, nouveaux éléments de gameplay, etc. Avec l'arrivée d'internet sur nos consoles de salons, les éditeurs ont trouvé avec les DLC un moyen de rentabiliser leurs investissements en proposant du contenu supplémentaire payant, parfois gratuit, mais cela reste plus rare. Certains DLC ont repris le même modèle des extensions sur PC. Par exemple, certains DLC d'Oblivion (L'ile de la folie), ou de Skyrim (Dragonborn). Les DLC peuvent également être considérés comme un moyen d'entretenir l'intérêt du jeu pour sa communauté ; parfois, en attendant un nouvel épisode.

Un des principaux problèmes des DLC, selon moi, est son rapport qualité-prix. En effet, quand un éditeur propose un DLC à un prix avoisinant les 10 ou 15 euro, pour un temps de jeu d'une heure ou une heure et demi, il y a de quoi grincer des dents. D’autant plus que, dans bon nombre de cas, la qualité du DLC n'est pas à la hauteur (sans tenir compte de sa durée).

Certains éditeurs usent et abusent du DLC pour réaliser des pratiques que je décrierais comme très douteuses, par exemple les DLC dispos dès la sortie du jeu. Pourquoi ne pas les inclure dans le jeu final ? Pour illustrer notre propos, nous pouvons dire que lorsque vous achetiez Mass Effect 3 en version collector, on vous fournissait un code pour télécharger un DLC dès la sortie du jeu. Ce contenu ajoutait un membre à votre équipe, et pas n'importe quel membre. Je suis intimement convaincu que ce personnage faisait partie de l'expérience solo initiale et qu’Electronic Arts a pris la décision d'en faire un DLC. Je trouve également que privilégier l'expérience d’un joueur qui a acheté son jeu en version collector est une forme d'abus. Très souvent un joueur qui acquiert son jeu en version améliorée se retrouvera avec des bonus sous forme de DLC - en général sous la forme de nouveaux objets/armes à utiliser pendant le jeu. D’après moi, ce genre de contenus devrait être gratuitement à la disposition de tous. Un élément à craindre concernant les DLC est l'envie de l'éditeur de retirer intentionnellement une partie du jeu pour le proposer en DLC. Concrètement, lorsque vous téléchargez un DLC qui vous ajoute un nouveau mode de jeu et que vous voyez que le téléchargement ne pèse que 100 et quelques Ko, c'est que ce que vous achetez est déjà présent sur votre disque. Evidemment, certains sont plus malins et retirent le contenu du disque pour plus de discrétion. Par exemple, les chapitres manquant dans Assassin's Creed II. On se souvient également de la fin du dernier Prince of Persia qui a été proposée en téléchargement. Les exemples sont malheureusement trop nombreux.

 

Une dérive de cette pratique de DLC sont les micro-transactions, surtout présentes dans les MMO ou les free-to-play sur Facebook, mais que l'on voit débarquer sur nos consoles depuis quelques temps. Le principe est simple : vous accédez à un jeu auquel vous pouvez jouer gratuitement, mais l'éditeur vous incite de manière indirecte à réaliser des micro-transactions afin d'acquérir de nouveaux outils, des équipements, ou que sais-je encore, et ce afin d'améliorer votre expérience de jeu, ou de progresser plus vite. Dorian l'avait très bien expliqué dans une de ces émissions "Merci Dorian" (je vous invite d'ailleurs à y jeter un ½il), sur Facebook le principe est de vous montrer tout ce que pouvez faire dans le jeu, généralement sous la forme d'un tutoriel, et une fois que le jeu commence, une partie des options vous est retirée. C’est à ce moment-là qu'il faudra dépenser de l'argent si vous voulez retrouver la même expérience que vous aviez eu lors du tutoriel. Mais ces micro-transactions peuvent aussi être présentes dans des jeux que vous avez déjà payés ! Un exemple tout à fait récent, sur NBA2K14 vous pouvez acheter des points d'amélioration pour votre joueur et ainsi, moyennant finance, commencer le mode carrière avec un joueur over 9000 alors qu'il n'est un rookie. Le dernier Forza sur Xbox One proposait également un système de micro-transactions. Ce que je pense de cette pratique ? En apparence elle semble juste être un plus : après tout, rien ne nous oblige à y céder. En revanche dans la pratique, tout est fait pour nous tenter et faire en sorte que nous passions à la caisse. Comme souvent, le principe en lui-même n'est peut-être pas condamnable (quoi que ?) mais sa mise en oeuvre l'est assurément.

 

Néanmoins, tout n'est pas à jeter dans les DLC. Certains éditeurs/développeurs réalisent du contenu de qualité à des prix tout à fait juste. Je pense notamment à toutes les extensions de Borderlands 1 et 2 qui sont dans cette catégorie, chacun avec leur ambiance propre qui ajoute de nouvelles zones aux jeux, de nouveaux ennemis à combattre, etc. Mass Effect 3 a également profité de DLC de très bonne qualité, Leviathan et Citadel pour les citer. RockStar s'est également fait une habitude de proposer de grosses extensions renouvelant complètement l'intérêt du jeu (ex : GTA IV, Red Dead Redemption et bientôt GTA V). Je n'ai, pour ma part, aucun mal à mettre la main au porte-monnaie si les DLC proposés offrent un contenu de qualité, à un prix juste par rapport à ce qu'ils apportent. C'est, comme je l'ai déjà dit, une façon de maintenir l'intérêt d'un jeu, une façon de le relancer et ce genre de DLC peut donner envie de relancer le jeu une nouvelle fois. Le season pass peut-être un excellent moyen de profiter de tous les DLC d'un jeu à un prix inférieur. Le principe ? Vous achetez un passe à une certaine somme qui, une fois achetez, vous donnera accès à tous les DLC prévus par ce passe. Au final, ce passe vous reviendra moins cher que si vous aviez acheté tous les contenus séparément. Le season pass peut donc être un bon moyen de faire des économies tout en profitant du futur contenu d'un jeu, si toutefois l'ensemble du contenu vous intéresse... De mon point de vue, les DLC qui fournissent de nouvelles armes, des tenues, ou tout autre élément n'entraînement peu ou pas d'ajout majeur, devraient être gratuits. Les contenus multi-joueurs (pack de cartes, d'armes, etc.) à proposer sous forme de pack à un prix raisonnable (Killzone SF propose quatre packs multi-joueurs pour 20 euro avec son season pass par exemple), ce qui est déjà le cas pour bon nombre de jeux, du moins au niveau de la forme, pas forcément du prix. Enfin, les contenus solos devraient être proposés à des prix justes en rapport avec leur contenu.

 

Finalement, je ne pense pas que les DLC soient une mauvaise chose en soi, bien au contraire, je pense qu’il s’agit d’une bonne manière d'entretenir un jeu, de continuer à le faire vivre même un an après sa sortie. Rien ne nous oblige à acheter un DLC après tout, c'est aussi aux consommateurs de faire un choix dans leurs achats de DLC, ce qui est le meilleur moyen d'envoyer un message à l'éditeur afin de lui dire ce qu'ils veulent ou ne veulent pas. Malheureusement, ces contenus sont souvent synonymes d'abus et une partie des joueurs ne responsabilise pas leurs achats, l'éditeur voit donc que ce système est rentable, donc il continue de proposer des DLC douteux à des prix abusifs. Tout est une question d'équilibre. Pour ma part, j'achète régulièrement des DLC quand ils m'intéressent et que je trouve leur prix justifié. Est-ce que cette nouvelle génération verra le DLC disparaître ? Rien n'est moins sûr tant ce principe est devenu une composante à part entière du marché. Ainsi, tant qu’il sera rentable, il ne disparaîtra pas, c'est donc aux joueurs de prendre leurs responsabilités et d'effectuer ou non leurs achats de DLC en accord avec leur vision des choses et, de cette manière, de montrer à l'éditeur quel type de DLC ils désirent.

 

Waylander

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

ThomThom_Pilgrim
Signaler
ThomThom_Pilgrim
Ca peut-être effectivement une bonne manière de prolonger le plaisir d'un jeu, ms je trouve ça dommage que les DLC à l'image des jeux boîtes, ne baissent pas leurs prix progressivement. Je prends un exemple tout simple : Street Fighters X Tekken. Aujourd'hui, le DLC proposant les persos manquants est au même prix que le jeu en magasin :/

De même, ce que je trouve dommage, c'est la non généralisation des versions GOTY réunissant le jeu et l'intégralité des DLC, sachant que l'on commence à se retrouver avec des jeux purement et simplement retirés des supports de téléchargement. Là encore, prenons un jeu de combat comme Ultimate Marvel Vs Capcom 3, qui devait être une version GOTY de Marvel Vs Capcom 3, on a finalement eu le droit à des packs de costumes à gogo et des persos en DLC, sauf qu'aujourd'hui, il est devenu impossible de les récupérer sur consoles. Et encore, je ne parle pas des jeux offrant des codes pour télécharger un DLC mais dont l'usage est limité dans le temps xD genre t'achètes une version GOTY 2 ans après sa sortie, mais tu ne peux plus utiliser les codes DLC car ils ont expiré è_é

Après, ça reste en fonction des goûts de chacun, si le jeu suffit tel quel, tant mieux, reste qu'il faudrait une meilleure façon de les promouvoir, surtout sur le long terme.
Joniwan
Signaler
Joniwan
oui et non, tout dépend de ton attrait pour le jeu et du contenu proposé par le DLC.

Parfois, c'est une merde infâme, parfois, c'est très bon.

Il n'y a pas de généralité je crois :)

Par contre, ce qu'on peut dire, c'est qu'on est passé de pack de cartes gears 1 et de cotumes DOA dimentions GRATOS, à des passes en lignes Gears 3 et des cotumes payants DOA5.

Même à ce niveau là, parfois, c'est bien, parfois, c'est abusé :/
mesha76
Signaler
mesha76
je me souvient de minerva den un DLC de bioshock 2 qui valait son pesant de cacaouette et qui m'a fait regarder les DLC d'un autre regard.
En fait tout est parfaitement résumé dans l'article tout n'est pas a prendre loin de la mais tout n'est pas a jeter et pour le tri y a les site spé...
Pheonix
Signaler
Pheonix
Réponse en forme de coup de gueule :

http://www.gameblog....ur-donnez-pas-t
Waylander&Kevane
Signaler
Waylander&Kevane
Là tu pars sur un extrême. Comme je le dis le mieux est d'acheté les DLC qu'on considère comme justifié, intéressant, etc. Perso je ne me vois pas me privé d'un Dragon Born, d'un RDR Undead Nightmare ou d'un Mass Effect 3 Citadel : le prix est correct, le contenu est assez conséquent et bien foutu. Tout n'est pas à jeter, loin de là.
Pheonix
Signaler
Pheonix
Moi je trouve que l'on donne trop d'importance aux DLC.

NE LES ACHETEZ PAS ! IGNOREZ LES ! Et ils disparaîtrons tout seuls...

Franchement, j'ai jamais été emmerdé par des DLC depuis leur arrivée sur consoles malgré presque 300 jeux joués... Arrêtez de faire une montagne de tout ces trucs, ignorer les, c'tout...
micablo
Signaler
micablo
Tu fais un bon bilan de la situation!
Tu pourrais peut être rajouter le fait que les dlc peuvent aussi être un moyen pour l'éditeur de se faire une bonne presse et de lancer/relancer/entretenir son jeu dans de bonnes conditions en sortant des dlc gratuits. C'est souvent le cas sur vita... :D

En tout cas, le problème aujourd'hui est qu'on peut tout à fait citer les dlc qui sont gratuits/proposent un bon rapport qualité/prix mais qu'il est impossible de faire ne serait-ce qu'une estimation de toutes les enculades...
Un dlc qui ne propose que 1h/2h de jeu devrait être proposé à 5€, pas à 15 ou 20...