Signaler
Articles (Jeu vidéo)

From Dust est un jeu de réflexion développé par Ubisoft Montpellier et édité par Ubisoft sorti le 27 juillet sur Xbox live Arcade et plus tard sur PC et Playstation Network. Le jeu a été testé sur Xbox 360, en anglais.

Présenté à l'E3 2010 lors de la conférence d'Ubisoft, From Dust est le nouveau jeu d'Eric Chahi, un développeur francais connu, entre autres, pour Another World et Heart of Darkness. Bien que je n'ai jamais joué à l'un de ses jeux (une erreur que j'espère réparer un jour), j'ai immédiatement été séduit par From Dust. Pas tant par le jeu en lui même, dont je ne connaissais que très peu le concept en le commencant, mais par sa direction artistique. Ayant la chance d'avoir gagné le jeu via un concours, j'ai pu y jouer et le finir avant sa sortie. Si vous voulez savoir si From Dust est la petite pépite de ce summer of arcade ou bien un jeu surévalué qui a fait du bruit grâce à son créateur et ses jolis visuels, c'est simple: lisez la suite!

 

 

 

En commencant le jeu, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. J'avais plus ou moins compris que l'on suivrait l'aventure d'une tribu d'hommes primitifs, et que l'on aurait une influence sur les éléments naturels tels que l'eau, la terre et le feu. Mais j'avais aussi lu qu'on aurait affaire à un "god game" et entendu les mots "bac à sable" et "jeu de gestion". Finalement, après les premières heures de jeu, la vérité m'est apparue: From Dust est un jeu de réflexion.
Dans le mode de jeu principal de From Dust, on incarne "The Breath", que l'on pourrait traduire par "le souffle" ou "la respiration". Un nom qui convient, puisque notre rôle tout au long du jeu sera de protéger les hommes, mais aussi de créer la vie, au moins sous forme végétale. On n'incarne donc pas un homme. Ni vraiment une divinité d'ailleurs. Ici, il n'est pas question d'avoir d'énormes pouvoirs ou de tout controler, on n'a qu'une certaines influence sur l'environnement, les éléments et les hommes.

Le gameplay du jeu est très simple, et on s'y fait assez vite. Le bouton A sert à indiquer aux hommes une action à accomplir. On ne peut l'utiliser que sur un totem ou un objet avec lequel ils peuvent interagir. On ne controle jamais directement les hommes, une fois qu'on leur a dit ce qu'ils ont à faire, ils le font et ne s'arrêtent qu'après avoir accompli leur tache, ou si vous leur dites d'abandonnez en appuyant sur B. Mais leur dire quoi faire ne suffit pas, il faudra aussi les aider, en créant des passages vers leurs objectifs ou en les protégeant des dangers naturels qui les entourent. Pour cela, on pourra absorber une certaine quatité de matière en appuyant sur LT et la relacher en appuyant sur LB. Plus on laisse appuyer et plus on en absorbe/relache, mais on à une limite de matière transportable. Toute matière peut être utilisé avec les deux gachettes (sable, eau, lave), à part la roche qui est beaucoup plus dure à extraire. En plus de ca, on découvrira tout au long du jeu des pouvoirs liés à des totems, qui seront très utiles (immobilisation ou évaporation temporaire de l'eau, possibilité de stopper le feu ou stocker plus de matière temporairement, etc...) dans les situations les plus désespérées, et qui seront assignés aux quatre directions de la croix directionnelle.

 


 

Si le gameplay ne nécessite pas l'utilisation d'un grand nombre de touches, n'allez pas croire pour autant que le jeu est simple. D'ailleurs, si vous vous attendez à un jeu relaxant et sans prise de tête, vous êtes bien loin du compte. Si les deux premiers niveaux du mode histoire sont très simples, les choses sérieuses commencent dès le troisième niveau du jeu, où la tribu est menacée par un Tsunami. L'objectif restera le même, quelque soit le niveau: créer des villages à partir de tous les totems présents sur la carte pour ouvrir un portail qui permettra de passer au niveau suivant. Mais ne croyez pas que ce sera si facile. Non seulement les totems sont souvent placés dans des endroits innaccessibles ou dangereux, mais en plus il faudra que votre tribu survive à la nature, qui est vraiment très agressive dans ce jeu.
De plus, il faudra faire avec les capacités des hommes. Les hommes ne peuvent, par exemple, pas avancer sur des terrains trop escarpés, savent nager mais peuvent très vite être emportés par l'eau (ils l'éviteront donc toujours) et peuvent mourir de bien des facons. Retenez d'ailleurs que si vous avez moins de cinq hommes dans votre tribu, la partie se termine, puisque c'est le nombre nécessaire à la création d'un village.

Manipuler les éléments s'avère plus compliqué que l'on pourrait le penser. On découvre par exemple assez vite que l'eau est instoppable. En effet, ce n'est pas le sable qui empêchera ce diable de liquide de continuer son chemin. Il faudra faire preuve d'un minimum d'intelligence et réfléchir à des solutions "réalistes", en détournant le cours de l'eau vers un canal que l'on aura creusé par exemple. Ceci n'est qu'un exemple des problèmes auxquels vous serez confrontés. Au fur et à mesure des niveaux, vous devrez utiliser ou affronter l'eau sous toutes ses formes, des volcans en fusion, etc... J'ai trouvé les niveaux vraiment bien pensés, et finalement le jeu est bien plus proche d'un jeu de réflexion que d'un jeu de gestion. Chaque niveau est un casse tête qu'il faut résoudre en utilisant les pouvoirs à notre disposition. Jouer avec les éléments est assez amusant, surtout qu'on a vraiment l'impression que ca ressemble aux vrais phénomènes naturels, mais en accéléré.

 


 

Si le gameplay de From Dust est très agréable et intuitif, son intérêt vient aussi de son univers. Bien que l'histoire de cette tribu qui part sur les traces des "anciens" soit très simple, on se laisse vite emporté dans l'univers, grâce à une direction artistique qui est très bien mise en valeur, rendrant hommage aux magnifiques artworks du jeu.  Les graphismes ne sont pas "fantastiques", mais le jeu reste assez joli vu qu'on voit tout "de haut". Pour finir sur le coté artistique, la musique est simple et discrète, ou alors tribale quand ce sont les hommes qui en font, mais elle reste agréable à écouter et colle toujours parfaitement à l'ambiance du jeu.


J'aimerais aussi parler d'un point assez personnel, mais je trouve que ce jeu délivre un message, ou permet une sorte de prise de conscience.
Le point de vue que l'on a en tant que puissance ou esprit supérieur, qui voit tout, permet de penser différemment de d'habitude, de voir des choses que l'on ne verrait pas et donc de réfléchir à d'autres choses. En effet, en suivant les hommes, on se rend compte de leur fragilité face à cette puissance qu'est la nature. Je ne dirais pas que ca a fondamentalement bouleversé ma facon de penser, mais ca m'a permi de me faire comprendre à quel point la nature était puissante, quand je voyais que même un cours d'eau pouvait emporter et noyer mes pauvres petits hommes. Cela permet aussi, de manière voulue ou non, je ne sais pas, de voir que le cours de la nature ne peut être changé. En effet, on ne peut en général que le détourner ou l'arrêter temporairement. Et en plus, l'action de l'homme sur la nature a souvent des conséquences désastreuses. Voila, je ne sais pas si ce que j'ai écrit est bien clair ou cohérent, mais ce jeu m'a aussi fait réfléchir "en dehors du jeu". Et pour moi, c'est bien sur une qualité.


Revenons maintenant au jeu en lui même. On pourra débloquer tout au long du jeu les mémoires de la tribu. Ces petits textes décrivent chaque élément de l'univers de From Dust, des animaux aux plantes en passant par les phénomènes naturels et la tribu. Chacune de ces descriptions est écrite comme une légende, ou comme si elle appartenait à un livre de compte, ce qui les rend agréables à lire. Mais si vous voulez toutes les lire, il vous faudra demander à un homme d'aller prier à coté de pierres spéciales dans certains niveau ou atteindre un niveau de 100% de végétation dans les niveaux pour les débloquer, ce qui peut parfois être compliqué.
Remplir ces objectifs secondaires pourra vous donner envie de refaire les niveaux du mode histoire d'une manière différente, avec un peu plus de challenge, même s'il reste possible de les faire dès sa première partie. Mais la durée de vie du jeu n'a de toute facon pas besoin de ca pour être conséquente. En plus des cinq à six heures que vous prendra le mode histoire pour être complété, vous pourrez ensuite vous essayer à des défis. Débloqués au fur et à mesure de votre progression dans le mode histoire, ces défis vous mettront dans des situations originales, parfois marrantes et souvent compliquées, et prolongeront ainsi l'expérience de jeu de quelques heures. Ces défis seront aussi chronométrés, et vous pourrez ainsi comparer votre score avec vos amis, ou avec le monde entier, si cela vous dit. Ca reste une option sympathique. Quant aux succès, si la plupart ne seront pas très durs, il y en a un qui devrait vous faire perdre la tête: finir le mode histoire en perdant moins de cinq hommes. Et vu qu'en général je tourne autour d'une dizaine de morts par niveau, je peux vous dire que ca doit être assez difficile.

Pour finir, je vais parler des défauts, car oui, From Dust a des défauts. Enfin, surtout un. Parfois, un chemin a l'air parfaitement pratiquable, mais un homme est bloqué par un obstacle qui ne semble pas exister. C'est assez ennuyant, et parfois dur à résoudre. Mais cela fait parti d'un problème plus général, qui est l'intelligence artificielle des hommes, pas vraiment extra. Ils prennent parfois des chemins qui ont l'air plus longs ou moins sécurisés, sans que l'on ne sache pourquoi. Et le fait de ne pas pouvoir les diriger est assez gênant dans certaines situations. En dehors de ca cependant, From Dust est exempt de défauts. On pourrait lui reprocher un manque de variété, le fait que les animaux n'aient aucune influence sur le jeu ou que le jeu ne se limite qu'à trois éléments... car le jeu est tellement bon qu'on en voudrait plus, plus de contenu, plus de possibilités, plus de tout! Mais en l'état, il est déjà très bien comme il est, surtout proposé à un petit prix (15 euros).

 

 

Ma note: 87/100

 

From Dust était un jeu attendu, et il valait le coup d'attendre! Avec un gameplay simple mais un système de jeu complexe et qui propose des défis parfois compliqués nécessitant de mobiliser à la fois son intelligence, sa connaissance des lois de la physique et/ou de la nature ainsi qu'un peu de logique, le jeu d'Eric Chahi  nous offre des heures de jeu très agréables. Ca m'a rappelé ces après midi à la plage où je m'amusais avec l'eau et le sable, mais avec beaucoup plus d'outils et de possibilités. Mais ce qui permet de transformer ce jeu en une expérience unique, c'est l'univers du jeu qui est mis en valeur grâce à une direction artistique magnifique et le sentiment que l'on a en jouant de mieux comprendre la nature et la place de l'homme par rapport à celle ci.
From Dust est en tout cas un très bon jeu, original, et probablement, pour moi, le meilleur jeu de ce summer of arcade. Je le recommande à n'importe quel type de joueur, je pense que n'importe qui passera un bon moment sur ce jeu.

 

Les notes des autres

From Dust n'a pas encore été noté, cette partie sera mise à jour au fur et à mesure que les notes de mes sites préférés tomberont.

Voir aussi

Jeux : 
From Dust
Sociétés : 
Ubisoft, Ubisoft Montpellier
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Kain2097
Signaler
Kain2097
On a une date pour la version PSN?
Ils font chier chez Ubisoft à décaler les dates, quand on voit le bide de Chen of eden sur 360.
Kokoro
Signaler
Kokoro
Non, je n'ai pas joué aux autres (en dehors de Bastion, qui est plutot bon, mais pas "super"). Mais c'est un avis purement subjectif, par rapport à mes gouts. Insanely Twisted Shadow Planet a l'air bien, mais je n'ai pas l'impression qu'il me plaira plus que From Dust. Quant à Fruit Ninja et Toy Soldier, ils ne m'attirent pas plus que ca. Donc voila, à ne pas prendre comme une vérité absolue, mais ce jeu me parait à la fois le plus ambitieux, le plus profond et le plus original.
Skywilly
Signaler
Skywilly
Y'a un truc qui m'embete un peu, au dela de ton excellent test, c'est quand tu dis que c'est "pour toi le meilleur Summer of Arcade". Sauf que tu as joué aux autres ?

Si oui, ma question ne se pose plus :P
iamlegend
Signaler
iamlegend
Les jeux d'éric s'apprécie une fois en main. Merci pour ton test fort sympathique.
LeGeN_DaRy
Signaler
LeGeN_DaRy
J'ai vraiment hâte de me frotter aux lois de la nature ! Merci pour ce résumé !

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris