Le blog de GameurZ
Signaler
Gameurz

 

Mario où l'enfoiré de rital qui nous a piqué la coupe du Monde. Ce petit bonhomme au ventre bien portant s'est fait spécialiste dans l'art d'écraser des Goombas, jongler avec des carapaces de tortues, détruire des murs avec son crâne, sauver des put... des princesses. Et si le moustachu peut se permettre toutes ces choses, c'est grâce à son super-pouvoir: le super saut (non sans rappeler le personnage de Bruce dans nos parties de JDR Prototype, le coté « j'aime me faire dépuceller » en moins). En effet, Mario, c'est avant tout une histoire de saut. En 1981, il fait carrière dans l'athlétisme dans le 700 mètres échelle dans Donkey Kong. A l'époque, personne ne connaissait ce pauvre incongru sorti de nulle part, il s'est fait connaître sous le nom de Jumpman après avoir battu le champion en titre, Donkey Kong super singe lui-même. Non content de lui piquer son titre, Jumpman va aussi lui enlever sa nana, Pauline, et ainsi, éviter la propagation du SIDA (AIDS en anglais).



Quatre années passent, Shigeru Miyamoto (Paix à son âme... Ah non, je me trompe), le manager et coach sportif de Jumpman, le force à reprendre sa carrière de sportif. Après un entraînement dantesque qui lui a valu une refonte graphique totale (ou pas), celui ci se lance un nouveau challenge: battre le record du 3km haies. Changement de décor, changement de pseudo, Jumpman s'appelle maintenant Mario (D'ailleurs, Miyamoto, c'est l'anagram... Nah, j'ai rien dis). 1985 Super Mario, le dvd interactif des jeux olympiques sort dans les bacs, et nous permet à nous, jeunes pousses de GameurZ de tenter de nous mettre dans la peau de l'artiste . Succès retentissant pour tous les fans de sports extrêmes. Cette simulation, véritable révolution en matière de gameplay et de champignons en tout genre, devient le jeu le plus vendu de tous les temps jusqu'en 2008 (détrôné par un certain Wii Sport). Super Mario imposera alors son style dans un genre que tout le monde connait, à savoir, la fameuse (et frustrante) plate-forme.



Ayant trouvé son dada, Mario se lance dans d'autres aventures toujours plus folles jusqu'à l'arrivée de la Nintendo 64 où il s'essaie à la randonnée en terrain hostile en 1996 dans Super Mario 64 . Révolution cutanée, Mario gagne en prestige dans son passage à la 3D parfaitement négocié. Cet épisode de la carrière de Mario est considéré par les fanatiques et les professionnels comme la meilleur prestation du dit sportif. Bruce lui-même se retient, à l'heure qu'il est, de rebrancher sa relique de console pour se lancer dans une nouvelle partie, tant le jeu offre de perspective, de petits passages secrets et clins d'oeil propres à Miyamoto.



C'est dans une chambre remplie de trophées, de médailles, d'étoiles en tout genre (et de champignons, mais sous l'oreiller) que Mario entre en dépression. Notre héros ne s'amuse plus à être le meilleur des meilleurs. Même l'émergence de rivaux tels que Rayman ou Sonic, ne parviennent pas à le sortir de son ennui. Miyamoto le manager va alors lui faire une proposition simple (mais à laquelle il fallait penser tout de même). Il lui dit « Hé, gros tas, on va à la fête foraine tonight ? ». Ce à quoi il répondit « Let's goooooooo ». Et c'est à cette petite soirée, au bord de la plage de Venice Beach que le déclic se produisit. Entre deux parties d'auto-tamponneuse et de golf miniature, Mario se dit en son fort intérieur « What tha hell ? Bored ? Me ? Don't forget this, Mother Fucker: It's me. MARIO! ». Alors commença son périple dans des disciplines sportives diverses. Il fit des apparitions au championnat du monde de Karting, à l'Open d'Australie, sur la pelouse aux neuf trous (Hmm), et même dans un Fight Club dont il ne faut pas parler ainsi que dans de nombreux jeux de plateau (Mario est un grand fan de monopoly, passion qu'il n'a jamais cachée). Il fera même une apparition discrète dans un film pornographique dans le milieu hospitalier où il incarnera un gynécologue farfouillant dans des foufounes infestées de morpions. 



Le temps passe. Après avoir pris de bonnes vacances au soleil, Mario se lasse (après s'être prélassé) tout simplement de la vie sur Terre. Il décide alors d'investir son argent en bourse. Pour se faire, son valeureux coach va le conseiller et lui proposer de placer son argent dans une agence en vogue et surtout, en constante expansion: l'Aéro-Spatial. C'est ainsi que Mario parti à la conquête de l'espace (U R MR GAY toi même). Et plutôt deux fois qu'une . Il retourna alors l'estomac de tous ses fans en leur proposant des épreuves qui défient les lois de la gravité, offrant une aventure sans précédent dans tout l'univers (le strabisme divergent de Bruce est là pour en témoigner). Malheureusement pour notre (ancien) plombier, il se rendit compte que la vie extra-terrestre n'existait pas. En effet, les mondes et autres planètoïdes inconnus étaient peuplés de créatures qu'il avait déjà combattu autrefois, à savoir des Tortues, des Fantômes, et des plantes carnivores. Nouvelle dépression qui fait remettre en question la valeur de son vassal Miyamoto. Aurait-il créé de nouvelles planètes pour satisfaire les lubies de son champion ?



Au cours de ses nombreuses compétitions, le corps de Mario a développé de nombreuses mutations qui, couplées à une alimentation particulière, lui octroie des pouvoir à faire pâlir les Xmen. Ainsi, un Champignon Rouge tâché de blanc le fait grandir, une plante aphrodisiaque lui confère le pouvoir de lancer des germes de spermes enflammées, alors que d'autres champignons lui permettent de se transformer en ressort, en abeille, en fantôme, en nuages, et même en Grolem. On ne connait toujours pas le spiritueux qui lui fournit ses champignons hallucinogènes, mais nombreux sont ceux qui recherchent ce fournisseur, tels les malheureux cherchant la Terre d'Or dans Zelda, ou bien la folle dans Les Douze Coups de Midi qui cherche la case mystère? Toujours est-il que c'est cette particularité génétique qui lui a permit d'être ce qu'il est aujourd'hui: un maître incontesté, complet et avisé. Jusqu'où nous emmènera-t-il au prochain épisode ?

 

Bruce

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le blog de GameurZ

Par GameurZ Blog créé le 06/03/10 Mis à jour le 11/02/14 à 13h59

Association de joueurs pleins de fougue, d'amour et de folie, www.gameurz.fr vous fait découvrir les jeux vidéo sous un angle un peu particulier.

Ajouter aux favoris

Édito


Salut à tous,

GameurZ est une association qui a pour but de diffuser de l’amour et de la bonne humeur dans le monde entier. Mais c’est également plusieurs joueurs qui se sont rendu compte un jour qu’ils avaient une passion commune : le jeu vidéo. Ils ont donc décidé de se réunir pour parler de leurs plaisirs vidéoludiques  à leur manière, sans aucune prétention, et de proposer des articles originaux et un peu barrés (personne n’est sain chez GameurZ).

Beaucoup de sites vous parlent d’actualité, et ils le font très bien. Ca tombe bien car ici vous en trouverez très peu. A la place, vous pourrez retrouver sur ce blog des critiques, des articles de fond, des vidéos alacons, et plein de bêtises made in GameurZ. Il paraît même qu’il y aurait des strips de temps à autre.

L'équipe de GameurZ

 

Retrouvez-nous sur www.gameurz.fr et n'hésitez pas à venir faire un tour sur nos Facebook et notre Twitter :

 

Membres de l'association

TétrisGarrettEcchiPeterBruceK.WLuckyNumberSLVNZallaSombre PlumeSir-Kyrou et Vicporc

 

Archives

Favoris