Eyrio

Par Eyrio_ Blog créé le 13/01/18 Mis à jour le 20/07/19 à 14h16

Un petit blog perso ou je parle avec plus ou moins de qualité de jeux vidéo un média qui me fascine !

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)

Le 19 mars en marge de la GDC, google annonçait son entrée dans le gaming et même dans le cloud gaming avec google stadia. Le fait de le faire à la GDC n’est pas pour rien puisqu’on était sur des annonces pour séduire des développeurs histoire de les faire ramener sur le projet Stadia.

l’E3 approche, c’est la hype et google est plutôt intelligent de prendre parole dans un moment très important de l’année. Cette fois-ci la communication n’est pas centrée sur les développeurs, mais plus pour des joueurs, je dirais même que c’est une communication pour parler de stadia auprès des hardcore gamer, mais de la façon dont ils ont communiqué c’est assez étrange, ils ont même été plutôt floue sur énormément de points alors que c’était le moment de tout balancer pour mettre la pression au Xcloud de Microsoft, mais on en reparlera plus tard dans l’article.

Ce qu’on retiendra de ce Stadia Connect (qui sera la forme de communication de google concernant Stadia) c’est qu’il y a eu des annonces de jeux et au début du connect, c’était des nouveaux. Le début de ce connect est même très réussi avec la confirmation que Larian bosse bien, sur Baldur’s Gate 3, les fans de C-RPG dont je fais partie sont bien contents et ce qui me rend encore plus heureux c’est de voir que Larian qui a pondu les meilleurs C-RPG récent avec les deux Divinity Original Sin. On en saura plus à l’E3, car il sortira aussi sur PC par l’intermédiaire de Steam et Gog.

Le second nouveau jeu annoncés et cette fois-ci c’est une exclusivité Stadia développé par Tequilla Works qu’on avait vu sur le petit jeu bien agréable (quand on y joue pas sur Switch) c’était rime. Ce jeu se nomme Gylt et on est dans une autre ambiance, loin de l’ambiance chill de Rime. On est dans quelque chose de plus sombre, proche de l’horreur avec des puzzle games bien stressant à la little nightmare quand je revois le trailer. Pas de date pour l’instant, mais sachant que stadia sort en novembre, je le vois bien dans la line up de lancement et quand on revoit les infos de ce connect et qu’on est dans le floue niveau exclusivité, qu’on est surement pas prêt à voir le jeu du studio interne de google géré par Jade Raymond. Il faut une exclu pour vendre un service et par défaut, car même s’il a l’air bien sympathique, ce n’est pas le jeu qui va nous donner avis d’essayer Stadia. Je veux juste revenir sur le fait que Tequilla Works développe une exclusivité pour Stadia n’a rien de surprenant, ils étaient présents lors de l’annonce de stadia pour la GDC et je ne serais pas surpris de voir d’autres jeux Tequilla en exclu Stadia voir pourquoi pas un rachat, car l’objectif pour google c’est d’avoir des studios, ils ne peuvent pas rester sur les éditeurs tiers disponible partout, car ils seraient perdant de cette bataille.

Enfin la troisième nouvelle annonce c’est un party game, un overcooked du déménagement qui est prévu pour 2020 qui se nomme Get Packed. Compliqué de savoir si c’est une exclu, mais pour ce genre de jeu je ne vois pas trop l’intérêt de dépenser de l’argent pour qu’elle soit en exclusivité pour cette plateforme, ce n’est pas du tout intéressant pour les développeurs, à la limite sur Switch je peux comprendre, car il y a un public. Je vois bien ultérieurement une annonce pour les autres plateformes et s’il y a une exclu, ce serait pour moi une exclu temporaire.

Pour finir sur la partie jeu, des jeux déjà sortis ou qui vont bientôt sortir. Stadia en a même profité pour nous montrer que tous les éditeurs seront présents ce qui lui permet d’avoir un catalogue bien vaste, reste à savoir si les éditeurs mettront tout le catalogue ou juste les jeux récents. Google a décidé de s’attarder sur deux jeux ubisoft, qui montre bien que l’éditeur français veut jouer le jeu et crois au projet, ce qui est tout sauf surprenant quand on repense aux propos d’Yves Guillemot qui évoquait la disparition du hardware, pour l’arrivée du cloud. J’ai trouvé que c’était très intéressant de montrer The Division 2 et Ghost Recon Breakpoint qui sont des gros jeux, qui ont un monde vaste comme Breakpoint et cela permettre aux gens à partir du mois de novembre de voir si Stadia tient la route. Sinon, en dehors d’ubisoft on a eu du Destiny 2 qui confirme qu’il sera Free To Play et qu’on aura du cross save entre les différentes plateforme, mais on y reviendra plus tard sur la nouvelle approche de Bungie sur Destiny 2.

En dehors des annonces de jeux, on a eu la réponse de quelles types de connexion peuvent profiter de la proposition du cloud gaming de google. On supposait qu’il faudrait la fibre et cela c’est confirmé. Google est même aller plus loin avec une description détaillé. avec 10 MBPS on aura du 720P/60 FPS et du stereo. Avec 20 MBPS c’est du 1080P/60 FPS et 5.1 Surround enfin avec 35 MBPS c’est de la 4K/HDR/60 FPS et 5.1 Surround. Ces chiffres confirment donc que quand on n’a pas la fibre on peut oublier Stadia. Ils ont d’ailleurs précisé que Stadia sera disponible dans 14 pays dont la France, mais cela me surprend qu’aucun pays asiatique, n’ont pas accès à Stadia je pense particulièrement à la Corée du Sud et le Japon qui sont bien extrêmement bien fournis en terme de connexion très haut débit.

Enfin google a répondu à la plus grosse questions des joueurs qui est le système économique de Stadia et c’est dans cette partie que google a raté sa communication, n’a pas réussi à trouver les bons mots pour qu’on se passionne sur le sujet. On a tendance à associer le cloud à un abonnement. Pour Stadia c’est différent, car il faudra acheter des jeux, même si on a un abonnement mensuel à 10 euros par moispour avoir accès à la 4K et comme autre fonctionnalité un système proche du PS+ ou du Xbox Live gold avec des jeux offerts et des réductions de jeux. On peut très bien ne pas payer, mais niveau service c’est beaucoup moins intéressant, les jeux ne seront pas offerts, les réductions on peut oublier puis on sera sur 1080P. À travers son offre, google veut vendre beaucoup d’abonnement. Comme dirait la pub SFR « et ce n’est pas fini » car Stadia annonce la Stadia Founder’s Edition pour 129 euros. Dans ce pack on a un controller Stadia, un Chromecast Ultra nous permettant de jouer sur télé, 3 mois offerts de Stadia ProDestiny 2 et toutes ses extensions (sauf la dernière qui est payante) et le fait de dire first sur un pseudo. Je ne pense pas que cela puisse intéresser un hardcore gamer pour plein de raisons qu’on a évoqué sur le service, mais un casu ou un nouveau joueur qui n’a pas le matériel pourrait être intéressé, mais encore faut-t-il que les prix soient attractifs, ce que google n’a pas trop communiqué

Quand je repense à toute les infos de ce Stadia Connect, je me dis que Google qui en ayant annoncé que certaines annonce ne peuvent pas attendre n’a pas réussi à être convaincant. Ils sont limite floue sur certaines annonces quand ils disent que les jeux nous appartiennent. On ne sait pas s’ils parlent des jeux qu’on achète ou des jeux qu’on nous offre grâce à Stadia Pro. J’ai du mal à comprendre à qui s’adressait google, à des joueurs oui, mais quels types de joueurs? C’est sympa Gylt, mais ça fait pas vendre des abonnements, c’est pas le jeu qui va t’attirer sur un service comme Stadia. D’autant plus qu’un hardcore gamer ne va rien gagner au change à part peut être jouer en 4K, mais encore la 4K streamé c’est une autre histoire et cela peut être du bullshit totale, mais dans tout ce qu’annonce google avec les jeux offerts, les remises de prix, bah c’est un peu le principe du PS+ et du Xbox Live Gold qui sont aux même prix. Après faut voir si cela peut attirer cette nouvelle clientèle, bah c’est compliqué à dire, car on a cette impression que google se base sur sur les prix de marché et j’ai cette impression que google que google a peur de communiquer en large sur le sujet.

Stadia avait vraiment les moyens de mettre la pression sur ses concurrents dont le Xcloud, mais il s’est tiré lui même une balle dans le pied et on verra pour microsoft dimanche, mais le constructeur américain à tous les éléments pour éclipser Stadia et gagner la bataille médiatique du cloud.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Favoris