Le geek fauché

Le geek fauché

Par Dengofas Blog créé le 05/11/12 Mis à jour le 06/11/12 à 19h08

Toi la qui lit ces lignes, tu n'en as pas marre de choisir entre manger et assouvir ta passion? Si la réponse est oui, ici tu trouveras les solutions pour acheter des jeux et avoir encore assez d'argent pour payer ton loyer, à manger et parfois le chauffage.

Ajouter aux favoris
Signaler
Petit jeu

L'enfer selon Arkedo


Pour le premier jeu traité ici je vais être un peu nationaliste, nous allons donc parler d'un jeu français!  

Car effectivement, bien que le jeu soit édité par sega, Hell Yeah est le produit d'Arkedo, un studio français.

 Arkedo c'était déjà illustré dans Nervous Breakdown et Big Bang MIni deux jeux sympathique sur ds et la série des Arkedo série sur les plateformes de téléchargement sur console.

Mais voyons plutot leur dernier née.

 

 

C'est l'histoire d'Ash (oui oui, comme la version Anglaise du héros de pokémon) et qui règne sur les enfers après la mort de son père. Mais Ash a une passion secrète: les canards en plastique (pour le bain ou vibrant, le mystère persiste). Mais un jour pendant qu'il passe du bon temps dans son bain avec son canard favoris, ash est pris en photo et tout est dévoilé sur l'enfernet, où elle atteindra le nombre faramineux de 100 vue (surement plus que cette article me direz vous). Le sang ne fait qu'un tour chez notre lapin squelettique. Et le voici parti punir les 100 malotrus, et aussi retrouvé les photos (oui a l'heure du numérique, savoir où est l'original des photos ne sert à rien vu qu'elles sont partout et nul part mais ça il semble ne pas le savoir).

Au magasin on achète des déguisement.... Et parfois des armes...

 

Donc maintenant que vous connaissez le scénario vous n'avez plus qu'à l'oublier, il n'ira pas plus loin que ça et surtout il ne sert à rien... A part de prétexte. Certes vous allez bien massacrer sauvagement 100 monstres, mais parfois on se demande si on ne tue pas plutôt les 100 premiers qui nous passe sous le nez en lieu et place des coupables de voyeurisme. 100 monstres tous différents (ou presque) et qui ont chacun une description que l'on retrouvera dans le monstrodex après les avoir tué. (Oui oui, encore comme dans pokémon).

Pour accomplir sa mission Ash est équipé d'un jet pack Scie circulaire et d'arme tout plus destructrice les unes que les autres: certaines devront être acheté mais la plupart seront donné par votre serviteur: Nestor. Vous allez donc profiter de cette arsenal pour tuer vos ennemis comme un bourrin et au moment du finish him, la plupart vous proposerons un mini jeu a la wario ware: un temps de compréhension et d'exécution court; et si vous rater vous prenez un coup. Sinon pour variez certain ennemis demanderons d'être tué de manière spéciale, rien de bien compliquer non plus.

 

 

L'hologramme c'est Ash du futur, comment il est arrivé là est un mystère mais il vous proposera de mission à accomplir pour débloquer de nouvelle personnalisation. (Pourquoi il fait c'est aussi un mystère.)

 

Cela semble répétitif, et cela l'est. Mais dans la fureur du jeu on ne le remarque même pas. Surtout que de temps en temps des phases différentes vienne ponctuée le jeu: en véhicules, à pied et donc désarmé, des phases de missions (secondaire) des phases en tourelle...

Et il y a l'ile: quand vous tuez un monstre il atterrie sur l'ile où il travailleras pour vous et vous rapportera des bonus. Mais l'ile il faut la gérer sois même, ce qui demande un minimum de gestion (quand je dis minimum je n'exagère pas, un bulot pourrais le faire). Par contre il ne faut pas vous attendre à des bonus faramineux: 100 dollars (une broutille dans le jeu) 30 hp (vu ce qu'on prend quand on se fait toucher...), un objet débloqué dans le magasin (un objet de personnalisation) et un objet de personnalisation (encore...)

Notons également que les graphismes sont magnifique voir parfois surchargé (ça m'est arrivé de ne plus distingué un boss par rapport aux décors)

L'ile: son laboratoire, sa prison, sa mine... Et son centre d''amusement pour les ouvrier déprimé, ash n'est pas rancunier: il vous tue, vous rend esclave mais si vous êtes déprimé, à vous les cocotiers.

 

 

Bien bien, maintenant passons à la partie qui fâche. J'ai titré "L'enfer selon Arkedo" et ce n'est pas pour rien. Ce jeu m'a fait rager, mais vraiment rager. Il souffre du syndrome de l'injustice: vous aller mourir en boucle pour des broutilles et cela va vite vous énerver. Un point agaçant est que quand vous vous faites toucher, vous n'avez pas de frame d'invulnérabilité! Et en plus Ash se fait éjecter comme une andouille. Du coup vous pouvez vous faire toucher par un ennemi qui vous propulse sur un autre qui vous touche et ainsi de suite jusqu'à votre mort inéluctable (c'est du vécu). J'ajouterais les missions de ash du futur qui ne sont pas faisable sans crise de nerf tellement le timing est parfois serré (et  pour les premières que l'ont fais qui demande de combinaisons de bouton infaisable). Il y a aussi les mini jeux de mise à mort qui sont parfois incompréhensible et le temps que l'on comprenne ceux qu'on doit faire on meurt à force d'échouer...

 

 

Mais malgré tous ses défauts, Hell Yeah reste un bon jeu car malgré mes crises de rage derrière mon écrans je suis resté dessus (mais ça c'est peut-être car je suis un entêté: j'achète un jeu, ce n'est pas pour ne pas le finir).

 

 

En ce moment Hell Yeah vaut 12.99€ sur Steam, mais il est également disponible sur XBLA et le SEN. Et si cela est encore trop chère, attendez les prochaines soldes steam (noël approche) car malgré ses défauts, je ne peux que conseiller Hell Yeah.

 

PS : si vous envisagez son achat, téléchargez tout d'abord la démo, car le jeu ne tourne parfois pas sur certaine configuration : au début je ne pouvais pas le lancez à cause d'un problème avec ma carte graphique (problème résolu en bidouillant des configurations de ma CG)

 

Pour finir un petit jeu: celui qui est capable de me dire a quel personnage me fait penser ash dans cette tenue gagne une choucroute! (A condition de venir me la réclamer directement)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Les gens n'arrete pas de se plaindre que les jeux sont de plus en plus chere... Mais quand on voit le prix des jeux néo-géo, aujourd'hui les jeux AAA c'est low-cost.

Archives