LE PIXEL VAINCRA!

LE PIXEL VAINCRA!

Par Cormag Blog créé le 25/10/12 Mis à jour le 23/01/15 à 13h40

BLOG FERMÉ. En cours de déplacement vers https://cormaglpv.wordpress.com/

Ajouter aux favoris
Signaler
Les dossiers!

Ah, le jeu vidéo et la gent féminine... une question qui ne laisse personne indifférent, et encore moins impartial. Entre à priori boiteux sur le niveau de jeu, désinformation et autres rumeurs "en dessous de la ceinture", nos amies (et plus si affinités, mais là ça ne regarde que vous!) les joueuses n'ont pas toujours la vie facile. Pourtant, la situation n'a pas toujours été comme ça, et les choses commencent à s'organiser pour faire évoluer cette dernière dans le bon sens. L'occasion pour moi de revenir rapidement sur le sujet, ainsi que sur quelques initiatives à signaler.

 

(Dire qu'il y en 47 différentes, de ces bouses. Au fait, les Doritos ne sont pas inclus...)

 

"Une joueuse? Késseucé que c'te bestiole là?"

Il faut dire que ce constat un peu moqueur peut être la faute d'un paquet de monde, les constructeurs de consoles et autres studios de développement en tête. On peut voir par exemple qu'au Japon, les "proportions" entre joueurs et joueuses ont toujours été plus équilibrés qu'ailleurs. Un packaging plus consensuel pour le matériel comme celui de la Famicom (le nom nippon de la NES), ou des salles d'arcades davantage pensées comme des salles de jeu (oui, le jeu vidéo se joue, on a parfois tendance à l'oublier...) que nos troquets à l'hygiène douteuse, voilà déjà de quoi attirer un public plus large. En diversité, bien sûr!

Dans le sens inverse, penser en termes de jeu et de présentation uniquement à ces dames est le plus souvent le prétexte à des jeux vides de toute substance. Sauf que, à moins de vouloir devenir le nouveau Joueur du Grenier, jouer à des bouses cosmiques ne donne pas tellement envie de garder la manette dans les mains. C'est surtout le cas quand les "jeux" sont destinés à un public jeune, malheureusement vu comme une clientèle facile à pigeonner avec du Léa Passion ou des Alexandra Lederman 15. Bon, y'en à peut-être pas 15, mais ça doit pas prendre autant de temps à développer qu'un Final Fantasy. Ou alors, Sakaguchi est une sacrée feignasse...

Enfin, une partie non négligeable de la faute revient aux joueurs eux-mêmes. Difficile de dire à quel point, mais il faut bien avouer que prendre la première joueuse venue pour un extra-terrestre, voire pire, comme un objet de fantasme (manquerait plus que vous soyez joueur de TCG, et là vous êtes foutus...) n'est pas toujours très convivial. Aucune remarque déplacée sur les moeurs du gamer moyen, mais certains devraient être un peu plus subtils et courtois devant un représentant du sexe faib... heu, du sexe opposé, pardon.

 

(Oui, bon, j'ai dis "courtois", mais évitez de finir comme ça...)

 

Ce qui à été fait...

Parce que oui, le jeu vidéo n'est pas un domaine totalement machiste et sans être prédominante, l'importance de ces dames n'est pas négligeable. Que ce soit au niveau de la conception de jeux avec Jade Raymond, la productrice de la série Assassin's Creed, ou même bien plus loin dans le passé et Dona Bailey qui conçut Centipede (en coopération avec Ed Logg, papa de la série Gauntlet, entre autres), la qualité d'un jeu ne dépend pas du sexe de la personne se cachant dérière. Je n'ai pas encore osé finir un jeu Barbie ou Léa Passion pour dégotter une femme dans les crédits, donc on va dire que mon opinion tient la route...

Il faut aussi signaler un secteur qu'on pourrait voir comme "pionnier" dans notre passion, c'est l'e-sport féminin! En effet, le temps ou les records et autres tournois étaient squattés par des mâles aux cheveux longs avec des goûts vestimentaires démodés depuis 1983 est révolu depuis longtemps (sauf si vous vous appelez Billy Mitchell, dans ce cas y'a prescription). Les compétitions féminines comme les joueuses de haut niveau se font donc leur place au soleil petit à petit. Que ce soit en équipe avec des noms comme Les Seules ou plus récemment avec le projet Nanashor sur LoL (des françaises, mesdames et messieurs!), ou en solo comme Kayane, l'ambition et les initiatives ne manquent pas.

 

(Une pensée pour Doris Self, plus vieille championne de jeu vidéo de l'histoire sur Q*Bert, morte en 2006 à l'âge de 81 ans. Le talent n'attend pas le nombre des années, dans un sens comme dans l'autre.)

 

... et ce qu'il reste à faire!

J'ai déjà plus ou moins vendu la mèche dans la première partie de cet article, faire évoluer les mentalités et la communication seront certainement bénéfiques pour que le jeu vidéo se démocratise ("enfin", j'ai envie de dire), mais pour moi les choses sont plus subtiles que cela. A mon avis, le changement passera par une sorte de double mea culpa : celui des joueurs et du milieu vidéoludique d'une part, celui des non-joueurs d''autre part. Loin de moi l'idée de faire une thèse de sociologie, mais je trouve que les joueuses en général sont prises entre deux feux, et que les personnes non-joueuses (le cadre familial, en gros) ont une influence plus partiale ou négative sur la question.

L'exposition médiatique est aussi une piste de réflexion intéressante, mais pas sous n'importe quelle forme : le mieux serait de pouvoir parler de jeu vidéo dans un média de grande écoute (la télévision en tête), mais en évitant le clivage homme/femme dans la manière de présenter les choses. Le jeu vidéo est une culture universelle, peut-être même plus que le cinéma ou la musique, et ce paramètre est encore trop peu pris en compte dans la manière de traiter l'information.

 

Sur ce messieurs, n'hésitez pas à donner vos idées, et au lieu de penser à endurer une séance de Twilight avec votre bien aimée, proposez lui plutôt un petit Tales Of ou un Bioshock... je me dédouane de toute scène de ménage  pouvant survenir suite à une telle proposition, mais c'est toujours mieux de jouer à plusieurs! :P

 

PS : je fais référence à Billy Mitchell et Doris Self dans cet article. Deux joueurs de renom qui furent exposés dans un film du nom de "The King of Kong", dont je reparlerais très certainement à l'avenir.

PS2 : si vous voulez en savoir plus sur les Nanashor (elles le mérite!), faites donc un tour sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/Nanashorlol

PS3 : la prochaine review arrivera assez rapidement, avec en plus un petit topo sur le Japan Event (Clermont-Ferrand, le 16/17 Mars) et SF4 si j'ai le temps. Parce que vous aussi, du Dan qui tâche et des Ultras bourrées à la relevée au zero vital, vous allez en bouffer...

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Commentaires

Kyalie
Signaler
Kyalie
Kelun> ouai c'est étonnant ça m'a jamais attirée, mais le PC ne m'a jamais vraiment attirée en tant que plateforme de jeu - alors que c'est là-dessus qu'on jouait à FF7.
Cyborgwolf
Signaler
Cyborgwolf
"Qu'on commence par arrêter de filmer le cul des babes lors des salons."


Je propose que ce genre de propositions soient punies par la loi
+ j'ai cliqué à cause du mot boobs :-(
aegirsson
Signaler
aegirsson
"Qu'on commence par arrêter de filmer le cul des babes lors des salons."

tu as raison c'est plus haut qu'il faut filmer
Cormag
Signaler
Cormag
J'ai pas parlé des Sims dans mon article... en même temps, j'aurais eu du mal à ne pas réduire la chose à "bah c'est un mix entre les Tamagochis et Barbie, donc les filles elles adorent!".

Après, on peut comprendre que pour un non-joueur, c'est plus agréable d'avoir un jeu "bac à sable" ou il joue selon son envie que de criser à la mort sur un Mushihime Sama ou un Ghost'n Goblins. Même si c'est pas forcément plus intéressant. :P
Kelun
Signaler
Kelun
Faut aussi comprendre que tout les jeux style Léa passion ne sont pas fait pour des joueuses "âgées". Ceux là sont juste fait pour les petites filles c'est tout. Et ça les devs le savent très bien.

Puis pour les sims c'est quand même un peu vrai, quasiment toutes les nanas qu'on commencées le jv, elle l'on commencé en jouant aux sims, donc bon. Et ensuite, la passion du jeu arrivant, elles ont changées de jeu.
Cormag
Signaler
Cormag
Ahah Rhazya, j'avais pas pensé aux babes! Faut dire que certains éditeurs n'hésitent pas à en recruter en masse pour appâter le chaland (ou cacher la misère, quand leurs jeux sont tout pourris!) ...
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Et que les éditeurs comprennent que les femmes ne jouent pas qu'aux Sims ou autre jeu casual, mais qu'elles aiment aussi l'odeur du bitume écrasé par des pneus chauds, ou du cadavre fraîchement décapité sur un champs de bataille recouvert de corps à perte du vue. Et il n'y a pas que des jeunes qui jouent non plus...D'ailleurs, Nintendo avait flairé le truc en proposant des consoles plus grosses (DSXL et 3DSXL) et des jeux orientés vers l'âge plus mûr.
Rhazya
Signaler
Rhazya
Qu'on commence par arrêter de filmer le cul des babes lors des salons.

Édito

Une présentation un peu plus développée s'impose...

23 ans, amoureux du jeu vidéo (et des pixels qui tâchent, mais ça vous l'aurez déja compris!) depuis toujours. J'ai commencé ma carrière de bloggeur de mauvaise foi sur le défunt JVN.com, devenu le site du magazine JVM.

Mon crédo? Parler d'un jeu, mais pas que. L'univers du jeu vidéo est vaste et connecté, et c'est un peu dommage a mon goût de se borner à un simple sujet de test. Et comme je suis passionné et que j'adore faire partager cette passion, quoi de mieux que de prendre la plume pour ça!

A part ça... Je commence depuis quelques temps, ou plutôt plusieurs mois, à m'imposer différents défis sur certains de mes titres favoris, qu'il s'agisse de speedrun ou encore de parties à handicaps. C'est une façon différente de jouer, ainsi que de voir les jeux qu'on à aimé sous un angle nouveau.

 Cormag.

Quelques haut-faits perso :

 

 

Pour garder le contact :

ask.fm/CormagLPV

Licence Creative Commons
Mes textes personnels (images et vidéos exclues) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 3.0 France. (Faites juste un c/c du blog + un petit MP si vous les diffusez, ça ne mange pas de pain.)

Archives

Favoris