La Minute Critique de Chopper le Banni

La Minute Critique de Chopper le Banni

Par Martinman Blog créé le 23/04/11 Mis à jour le 03/07/13 à 21h52

Salut à toi être égaré ! Tu aimes les jeux vidéos, ça tombe bien, moi aussi ! Et ici, je poste des scènes qui m'ont marquées, mes musiques préférées, et surtout, je me tape des délires sur ma bibliothèque magique... Alors prends une chaise et pose toi, te voila dans le Blog de Chopper le Banni !!!

Ajouter aux favoris
Signaler
Sly, la trilogie du raton-laveur


Avant d'analyser le scénario et le contexte des jeux, je vous propose un "petit" résumé, histoire de ne pas être perdu:

La famille Cooper, voleurs de père en fils. Leur symbole: La serpe, qui se transmet de génération en génération, avec le Volus Ratonnus, ouvrage relatant l'histoire de la famille, que chaque membre se doit d'enrichir par une technique qu'il aura créée et perfectionée...

Le soir où le jeune Sly doit recevoir cet héritage, les Cinq Maléfiques s'introduisent chez lui, tuent son père devant ses yeux, et déchirent le livre. Chacun d'entre eux en récupère une partie qu'il garde précieusement dans leurs antres aux quatre coins du monde.

A l'orphelinat, Sly rencontre ses deux meilleurs amis et complices: Bentley, le Cerveau, et Murray, le Costaud.
Depuis cette nuit funeste, Sly a décidé de récupérer son livre, de venger son père, et de sauver l'honneur de sa famille...
Mais le dernier des membres des Maléfiques, le faucon Clockwerk, ennemi de toujours de la famille, est allé jusqu'à changer son corps en une machine sans âme pour survivre à travers le temps et annihiler la dynastie Cooper...

Deux ans après les évènements du premier jeu, la créature est morte, détruite, supprimée, disparue...
Mais quelque chose vit encore, une haine, une haine terrible, et assez forte pour rester en vie...
Le gang de Klaww, groupe de trafiquants et criminels en tous genres, vole les morceaux de Clockerk pour leur usage personnel !

Sly veut donc récupérer ces morceaux, car si Clockwerk revient, il voudra à tout prix tuer le raton, et il ne veut revivre ça pour rien au monde... RIEN !
Mais l'oiseau avait une faiblesse, une puce incrustée dans son bec, et après que Carmelita, l'Inspecteur d'Interpol chargée d'arrêter Sly, l'ait détruite, le corps de Clockwerk commence à se décomposer comme du bois pourri.

Bentley ayant été blessé et devenu paraplégique, Murray quitte le gang, et Sly se retrouve seul avec son ami en fauteil-roulant.
La découverte d'un étrange personnage, Jim McSweeny, va lui offrir un nouvel objectif: Découvrir le Caveau des Cooper, lieu magique ou toutes les richesses de la famille sont entreposées... Et la clé ? C'est la Serpe !

Mais le Docteur M, un singe égoiste et sans compassion a déjà pris le contrôle de l'île et essaye d'ouvrir le Caveau depuis des années. Sans résultat.
Sly va donc réunir une équipe pour s'introduire sur l'île, échapper à la sécurité, ouvrir le caveau, et profiter de deux millénaires d'histoire !!!

Mais, à l'intérieur, le Docteur M l'attend et engage un combat avec lui, jusqu'à ce que Carmelita s'en mêle !
Sly s'interpose entre l'Inspecteur et un tir du Docteur, est choqué contre un mur, et perd la mémoire, le laissant penser qu'il est le collègue de toujours de la policière.
Le gang se sépare à nouveau, Bentley crée une machine à voyager dans le temps.

Il retrouve Sly, un soir, en train de danser avec Carmelita.

Le raton se retourne et fait un clin d'oeil à la tortue...

Je ne vais pas analyser l'histoire, j'en parlerais plus dans le chapitre de demain sur les personnages, non, je vais vous parler du contexte de l'intrigue et du fond plus que la forme.

Si Sly se passe à notre époque, le jeu aborde de fait des problématiques actuelles.
Le gang de Klaww, les ennemis du deuxième jeu, sont de véritables criminels des temps modernes ! L'histoire parle de trafic de drogue, là reconverti en trafic d'épices, épices produites dans un coin reculé de l'Inde, en toute illégalité !

La Comtesse, directrice d'Interpol, se sert de la torture et de l'hypnose pour faire dire ce qu'elle veut aux criminels !
Le jeu aborde aussi la problèmatique de la déforestation, problème majeur de ces dernières années avec la pollution !

De nombreuses facettes des personnages font directement écho au monde réel ! Dépendance, haine, égoisme, narcissime ou encore l'escalade sociale !
Beaucoup de points bien entendus adaptés à la sauce Sly, le jeu étant tout de même adressé aux enfants. Mais on sent quand même un certain mépris pour ses ennemis. Si la première impression est bien entendue celle du bad guy qu'il faut battre pour continuer, il y a aussi le fond du criminel.

Dimitri crée des faux billets intraçables, la Comtesse torture des prisonniers, Jean Bison détruit la forêt pour faire marcher son business, Rajan produit de l'épice hallucinogène... Tant de crimes de grande envergure que Sly doit arrêter...

Car si ce dernier les stoppe dans son propre intérêt, il devient sans le vouloir un héros !

D'ailleurs, les forces de l'ordre n'arrivent jamais à temps, et ramassent juste les pots cassés. Pourtant, ils s'octroient tout le mérite des arréstations, et Sly reste dans l'ombre...
Alors qu'Interpol essaye d'arrêter le raton, donc, d'une certaine façon, on peut dire que les méchants sont les policiers !

Ma question étant: Est-ce qu'on peut considérer Sly comme un véritable héros ?

Mais peut-on pour autant le considérer comme un méchant ? Est-il un héros de l'ombre, un Chevalier Noir...

Il reste tout de même un voleur, un être mauvais...

Sa philosophie est: "Voler les voleurs", est-ce que c'est moins grave ? Plus grave ?

C'est toutes ces questions existentielles que Sly remet en question, des questions de morale, des questions de logique, des questions mathématiques même !

Sly est totalement encré dans la réalité, une réalité de crime, de meurtres et de délits. Une réalité où le méchant est celui qui a fauté en premier, ou le blanc et le noir sont les seules possibilités, ou le gris n'existe pas...
Tout le monde a un avis sur les questions que j'ai posées, mais le monde ne peut tourner que sur une règle...

Je vous propose donc quelque chose: Donnez votre avis en commentaire, dites ce que vous pensez, exprimez-vous, je trouve ça intéressant...

Le scénario de Sly est particulièrement intelligent sur un point: Il est inspiré de notre monde tout en restant dans un univers quelque peu enfantin, mais sans jamais prendre le joueur pour un imbécile. Les enfants y verront des méchants à abattre, les adultes y verront un doigt montrant une réalité pas toujours juste...

Ou alors, peut-être est-ce ça la justice...

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à aller voir les deux premiers chapitres:

Chapitre 1: Sly, une trilogie de haut-vol

Chapitre 2: Un gameplay qui ose l'originalité

Et n'oubliez pas de revenir demain pour le 4ème chapitre de cette semaine Sly !!!

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

 

Ici apparaîtra peut-être un édito...

Archives

Favoris