Signaler
(Jeu vidéo)

Imaginez que nous soyons assis par un bel après-midi d’automne à une terrasse en train de siroter un thé…Pas très loin de nous, deux hommes au charisme indéniable discutent autour d’un café. L’un a une âme d’enfant et une imagination vertigineuse, l’autre a la plume facile et des idées plein la tête. Il vient d’ailleurs de finir d’écrire son roman sur l’histoire d’un petit garçon qui veut recréer un dinosaure car il est passionné par ces géants du passé…Il parle de son livre à son ami, rêveur, alors qu’ils sont en train de travailler sur le scénario d’une série qui se déroulerait au sein des urgences d’un hôpital de Chicago… Nous sommes en Octobre 1989 et nos deux inconnus ne sont autre que Steven Spielberg et Michael Crichton... Le livre de ce dernier, sur cette histoire de dino, n’est pas encore sorti qu’Universal veut en acquérir les droits…Et la firme légendaire y parvient un an après. C’est le début du commencement pour un film qui deviendra le plus gros succès du cinéma devant E.T qui pourtant paraissait indétrônable avec son téléphone…La fièvre Jurassic Park est née ! Avec les 250 millions de dollars de recette générés par le film, Tonton Steven se paye des vacances de rêve et le reste du monde tremble dans toutes les salles de cinéma du globe. On veut du dino partout ! Devant un tel succès un second épisode « Le monde perdu » voit le jour en 1997, lui aussi inspiré d’un roman de Michael Crichton qui décidément avait de l’or entre les mains…Le troisième et dernier opus de la série, Jurassic Park 3 sortira en 2001.

Bienvenue à Jurassic Park !

"Qu’est-ce qu’il y a là-dedans ? King-Kong ?" La voiture aux couleurs de Jurassic Park avance lentement, passe la lourde  porte du parc  préhistorique et Ian Malcom ne peut pas s’empêcher de faire de l’humour… Welcome to jurassic park !Mais non, pas de King-Kong dans le parc mais plutôt une famille de grosses bébêtes beaucoup moins cool que le mythique gorille de Merian C. Cooper… Montez donc dans la Jeep et laissez- moi vous guider dans une visite un peu différente de celle de Monsieur Hammond mais toute aussi délicieusement effrayante mais elle aussi ponctuée de rencontres reptiliennes qui rappelleront sans doute  de très bons souvenirs à tous les joueurs qui ont eut le courage de pénétrer dans le parc d’attractions le plus célèbre de toute l’histoire du cinéma…Et de nos consoles.

Les dino s'invitent chez Nintendo !

Les magnifiques petites bêtes du professeur Hammond débarquent dès 1993 sur la Nes. Edité et développé par Océan le jeu se présente avec une vue du dessus où l’on découvre un univers aux graphismes soignés façon cartoon. On incarne le Professeur Grant qui aura pour mission de sauver les petits-enfants du professeur Hammond et de les lui ramener sains et saufs. Entre temps il faudra également rétablir le courant sur l’île afin d’alerter les secours… La jouabilité reste assez fluide, mais le Gameplay n’en reste pas moins répétitif et le jeu peut devenir lassant à la longue vu qu’on passe le trois quart de notre temps à ramasser des oeufs… Ces derniers nous permettent de récupérer des cartes afin de pouvoir entrer dans les différents bâtiments. À noter que la difficulté du soft était relativement élevée et il était difficile de ne pas perdre rapidement de la vie…Cependant le joueur n’était jamais vraiment en manque de munitions et il suffisait parfois de courir et d’éviter les dinos pour avancer sans trop d’embûches... Cherchez les oeufs !! #Pâques

                                                                         Cherchez les oeufs !! #Pâques

Le jeu sortira également sur Amiga et Gameboy, notons d’ailleurs que pour ce dernier, le portage n’était pas terrible terrible et il fallait vraiment affectionner les dinosaures pour supporter la lenteur du jeu et la pauvreté graphique…Un portage peu convaincant                                                                          Un portage peu convaincant

La même année, Jurassic Park sort sur la Megadrive et je dois bien avouer que cet épisode édité par Tec Toy a bien plus marqué mon esprit que celui de la Nes…Nous sommes cette fois-ci sur un jeu de plates-formes dans lequel nous incarnons une fois encore Alan Grant...Ou bien, et c’est le détail qui fait la différence, un vélociraptor et ça c’était quand même la classe ! L’aventure commence dans la jungle avec donc un Grant ou un raptor qui auront tous les deux le même objectif, se barrer de l’île au plus vite ! Concentrons nous sur la version « humain » et sur la progression de notre ami paléontologue, qui pourra courir, se baisser, sauter, glisser, s’agripper aux parois ou au plafond, grimper aux cordes…Bref, le professeur sera bien plus agile que dans les épisodes sur consoles Nintendo. En termes d’arsenal Grant pourra se servir de fléchettes anesthésiantes, de grenades ou encore d'un pistolet à décharges électrique ainsi que des mallettes de soins. Détail marrant, on ne pourra pas tuer les « gentils dinos » mais éventuellement leur tirer dessus pour qu’ils se déplacent afin de libérer le passage pour le professeur lorsque c'est nécessaire. Chaque niveau a sa propre ambiance avec une musique parfaitement adaptée à l’univers du jeu. Seul regret, l’aventure se boucle relativement vite ce qui n’enlève rien à ce jeu sympathique, mon préféré de la licence.Un petit côté "Flashback" pour ce premier niveau sur Megadrive...                                    Un petit côté "Flashback" pour ce premier niveau sur Megadrive..

Un an plus tard, Sega sortira une version remastérisée "Jurassic Park Rampage Edition" où cette fois-ci, le professeur Grant aura la délicate mission de récupérer les différents spécimens de dino éparpillés sur l’île…Le vélociraptor quant à lui devra toujours s’échapper mais avec un gameplay plus orienté beat’em all. Sur la Master System, on change un peu de style…En effet, le joueur pourra choisir dans quel enclos il veut se rendre et devra passer par des phases de shoot où il doit protéger la jeep afin d’entrer à l'intérieur et de commencer le niveau… Un épisode Master System moins soigné...                                                            Un épisode Master System moins soigné...

On se retrouve à nouveau dans un jeu à scrolling horizontal, avec un gameplay assez similaire à celui de Megadrive mais avec une patte graphique beaucoup moins soignée que celui-ci forcement… L’épisode sera porté sur Game Gear avec un très beau résultat. Autre volet assez réussi pour les amateurs de point and click l’épisode développé et édité par Sega sur Méga CD ou l’aventure se déroule après les événements du film. Le but du jeu : trouver douze oeufs, un de chaque espèce et les ramener au centre de recherches… Episode sur Mega CD.                                                                                  Episode sur Mega CD.

Un épisode qui permettra au joueur de visiter tous les lieux connus du film en 3D.

Super Jurassic Park !

En 1994 on retrouve le professeur Grant sur la Super Nintendo pour un épisode qui rappelle celui sur sa petite soeur, la Nes, mais bien plus beau évidemment et beaucoup plus fluide en termes de gameplay. Celui-ci changera selon les moments du jeu à savoir lorsque le professeur pénétrera dans les bâtiments de l’île. Là, le côté RPG laissera la place à un style plutôt FPS ou il s’agira de dégommer du dino en explorant les lieux…Ces phases du jeu en mode « Doom » sont bien plus stressantes que celles à l’extérieur et il faut avancer prudemment pour ne pas se faire surprendre…La Super Nintendo avait encore un peu de mal avec la 3D mais l’ambiance est délicieuse. À savoir que certaines pièces ne pourront être accessibles qu’avec les lunettes de vision nocturne qu’on pourra trouver toujours à l’intérieur des bâtiments… Et au passage petit clin d’oeil à la musique dans les ascenseurs…Un vrai moment de détente :D


Jurassic park (snes)

 Au niveau des munitions, le perso est toujours armé de fléchettes tranquillisantes. Grant dispose également de pas mal d’autres armes et peut en transporter deux simultanément en plus de son fusil électrique qui se recharge automatiquement.Celui-ci permet d’ailleurs d’ouvrir certaines portes ou de déclencher des passerelles pour évoluer dans le parc. Cela dit, l’IA n’étant pas encore à son top niveau en 1994 les dinos sont facilement dégommables à distance puisque pas très réactifs à moins qu’on les approche de trop près… Détail qui aura peut-être gêné certains, les astuces qui apparaissent sous forme de message…en plein milieu de l’écran. Cela dit, les infos sont indispensables pour avancer sans trop d’embûches. Il suffit de lire vite ;) C'est en tout cas, un très bon souvenir sur la Super Nes et très certainement le meilleur avec l'épisode MD. Seul petit point noir, on se rend vite compte qu’il est aisé de se perdre dans cette jungle luxuriante pour la bonne et simple raison qu’il n’y a pas de carte…Bof, on est des aventuriers après tout ;)

Jurassic Park : The lost world.

La même année Océan nous pond un autre épisode sur Super Nes et Game boy, « The Chaos continues. » Attention, cette fois-ci on est en mode « Double Dragon, » et donc dans un style plus arcade. Jouable en solo comme à deux, six missions sont disponibles sans l’obligation de suivre un ordre précis. Nous incarnons encore et toujours Alan Grant tandis que le second joueur se retrouve dans la peau de Michael Wolfskin. "Si tu pouvais accélérer..."                                                                                "Si tu pouvais accélérer..."

En termes d’armes nous disposons d’un arsenal bien chargé avec entre autres fusils d’assaut, lance-grenades, mais aussi le désormais incontournable fusil électrique et le fusil tranquillisant… La bande-son colle parfaitement aux levels une fois de plus avec des bruitages directement tirés du film. Un run and gun qui malgré son côté répétitif reste une expérience de jeu sympathique.

L’épisode fourbe…

Celui-là, il a bien failli passer inaperçu…En effet il aurait pu. Et il aurait dû. 1995.

Nous voici sur L’Atari. Jurassic Park 2 made in Slovaquie se pointe sur la console de légende et nous fait une grosse frayeur. Notre ami Alan Grant qui n’est pas franchement au top de son style, porte une tenue qui aurait pu passer dans Dead Space, mais là c’est franchement difficile…Patte graphique improbable, bande son inattendue et assommante, le jeu nous entraîne dans un univers qui n’a de Jurassique que le nom et autant dire qu’en termes de bestiaire, mes Dinosaurus de Lu font plus peur que les amas pixellisés représentant les ennemis…Je vous laisse savourer un moment de ce soft incontournable…

Allez on fonce et on fait un bond en avant de deux ans pour se retrouver sur la magique Playstation avec un épisode édité cette fois ci par E.A et développé par Dreamworks interactive, The Lost World. Jeu de plates-formes en 3D aux graphismes saisissants pour l’époque, ce Tomb Raider à l’ancienne nous fait profiter d’un Gameplay très fluide où l’on peut incarner soit des dinos, notamment le T.Rex ou le raptor, soit les personnages habituels qui se comptent au nombre de 5, ce qui permet de vivre des aventures différentes… Le coeur de l’action se situe sur le site B de l’isla Sorna et on peut profiter des décors riches et colorés même si la diversité de l’environnement reste très limitée. The lost world.                                                                                             The lost world.

À savoir que c’est un des épisodes les plus difficiles à terminer mais peut-être un des plus appréciés des joueurs. The Lost World sort également sur Megadrive avec une patte graphique totalement différente, beaucoup moins fine et se rapprochant nettement plus de celle de la Super Nes avec une vue de dessus où Grant peut même utiliser un véhicule pour progresser plus rapidement et dégommer les dinos à coup de pare buffle…The Lost World version Megadrive.                                                                    The Lost World version Megadrive.

Le principe reste le même, il faut s’échapper de l’île et pour ça Grant doit retrouver une radio pour prévenir les secours en incarnant différents personnages du film.

De retour sur portable.

Cette fois c’est THQ et Toru Game qui s’y collent. The Lost world sur la plus mignonne des Nintendo, ça donne du jeu de plates-formes dans lequel on incarne toujours le paléontologue star du film Alan Grant qui est envoyé sur l’île Sorna. Pour essayer de récupérer entre autres des échantillons d’ADN en évitant de se faire bouffer par la horde de dinosaures toujours en liberté… L’aventure se décline sur huit niveaux en scrolling horizontal ou le joueur devra une fois de plus ramasser des oeufs de dino, non pas pour en faire une omelette mais pour…Ben finalement on sait pas vraiment pourquoi mais il faut ramasser des oeufs. Le jeu est graphiquement moche et le résultat est le même sur la version couleur de la portable, de plus, rien de vraiment convaincant puisque aucun lien réel avec le film... Autre version légèrement différente et beaucoup plus sympathique, celle de la Game Gear où on peut profiter des belles couleurs de la console de Sega même si les graphismes restent pauvres et le Gameplay similaire... Des Dino dans ma Game Gear !!                                                                       Des Dinos dans ma Game Gear !

Les joueurs sur consoles ne seront pas les seuls à pouvoir visiter le parc à dinos puisqu’en 1998 "Trespasser" sort sur PC. Pour une fois, on incarne un personnage féminin qui ne fait pas parti du casting du film. Il s’agit d’Anne, seule survivante d’un crash aérien, qui devra trouver le moyen de s’enfuir de l’île sur laquelle elle a atterri…Notons qu’on passe en vue subjectif puisque le jeu est un FPS. Cette fois, point de barre de vie ni d’infos concernant les munitions, juste Anne elle-même qui nous indique ce qui nous reste en réserve…Niveau énergie, il suffit de plonger dans son affolant décolleté pour cheker si le tatouage en forme de coeur sur sa poitrine n’a pas complètement disparu sachant que la belle pourra récupérer sa santé automatiquement.Une patte graphique très...pixelisée :D

                                                                                         Trespasser

Côté armes, le joueur peut ramasser toutes celles qu’il trouve sur son chemin et, détail assez flippant, on peut même abréger notre calvaire en se flinguant... Oui il suffit de se tirer dessus :D Quoi qu’il en soit, un soft très bien réalisé avec un univers immersif offrant une grande liberté d’action. Toujours sur PC on passe en mode Stratégie avec "Chaos Island" où le but est de protéger une équipe de scientifiques bloquée sur l’île…La partie se découpe en plusieurs missions avec des objectifs à atteindre… 2

                                                                                        Chaos Island

Les amateurs de Warcraft ont sûrement apprécié le gameplay similaire à ce type de soft dans lequel le joueur doit récupérer des ressources et créer des unités de combats afin de vaincre l’ennemi.

Un ans plus tard  nos copains les dinos débarquent sur Playstation mais cette fois en mode Baston ! En effet "Warpath Jurassic Park" nous offre la possibilité d’incarner des dinosaures et de se fighter contre nos congénères un peu comme dans un Street Fighter version dino.

Les décors sont corrects et les dinosaures très bien modélisés ; on peut même se rendre compte des blessures infligées sur leur peau au fur et à mesure du combat. On profite également d’une bande son ultra angoissante qui respecte bien l’univers du film. Huit dinos sont disponibles au début de la partie sachant que six autres espèces sont déblocables au fil de la progression. Les dinosaures sont assez résistants même les herbivores, sachant qu’on peut récupérer de la vie pendant les combats en croquant des petites bestioles ou des êtres humains qui ont la bonne idée de passer par là…On se demande bien pourquoi mais peu importe, on graille. En somme, un jeu sympathique avec un mode « Musée » plutôt instructif où on en apprend un peu plus sur nos amis les dinosaures…

Un troisième opus sur nos consoles

Jurassic Park 3 « The DNA factory » sort en 2001 sur Game Boy Advance et nous offre un jeu de plates-formes où le joueur sera investit de la délicate mission de trouver des fragments d’ADN éparpillés un peu partout dans l’île… À savoir qu’on aura la possibilité d’incarner deux personnages différents, Lori ou Mark qui bien sûr auront des compétences…similaires. Ce qui revient à dire que ça ne sert strictement à rien sauf à choisir un gars ou une fille. À chaque fin de stage, le gameplay passe en mode Shoot avec des phases où il faudra tirer sur les particules afin de reconstituer les séquences ADN des dinos… Ajoutons à cela des graphismes plutôt moyens avec des décors fades. En bref, le jeu ne marque pas vraiment les esprits…

Jurassic Park 3 Builder sort la même année, toujours sur GameBoy Advance, mais change totalement de direction avec un système de jeu à la Sim City, le but étant de créer un parc d’attractions pour y attirer le plus de monde… Le joueur commence donc la partie sur une île tropicale vierge où il va devoir construire des bâtiments, créer des enclos mais également gérer une équipe de chercheurs chargée de récupérer de l’ADN afin de créer du dino ! Le jeu laisse une grande liberté d’action qui permet au joueur de mener sa barque comme bon lui semble sachant qu’il devra malgré tout faire une minimum attention à la disposition des enclos pour éviter que celui du Raptor se trouve à côté du Gallimimus par exemple…

Jurassic Park Builder                                                                                 Jurassic Park Builder

Autres épisodes sur PC

Jurassic Park 3 Scan Command nous offrira un jeu type beat’ em all où il faut créer sa propre armée de dinos pour combattre celle d’un savant démoniaque…Pour se faire, le joueur devra dénicher des codes barres afin d’améliorer son « dinos crew » qui pourra être composé de pas moins de huit espèces différentes… Jurassic Park : Danger Zone                                                                      Jurassic Park : Danger Zone

Jurassic Park 3 Danger Zone quant à lui, nous propose un soft encore différent puisqu’il s’agit d’un party Game  qui prendra tout son sens à deux et qui de plus bénéficie d’une très belle patte graphique. Petite anecdote, Jurassic Park Survival devait sortir sur PS2, toujours en 2001 mais fut annulé sans raison apparente malgré un trailer plein de promesses…

Jurassic Park : Dinosaur Battles sort lui aussi sur PC mais en 2002. Une bande de Castor junior débarque sur le site B de l’isla Sorna, pensant être dans un coin tranquille pour étudier de nouveaux spécimens de plantes et d’animaux…Ils découvrent alors une sorte de table de commandes via laquelle le joueur contrôle un raptor qu’il fera progresser sur la carte de l’île. Celui-ci rencontre ponctuellement d’autres dinosaures contre lesquels il doit combattre pour continuer…Dinosaur Battle                                                                                      Dinosaur Battles

On pourra également l’upgrader depuis le labo en se servant d’ADN ; il obtient ainsi de nouvelles capacités et sera plus performant au cours des combats. Encore un épisode excitant…

Retour sur Game Boy Advance avec Jurassic Park 3 : Dino Attack. Le scénario : un aventurier se crash sur une île…Oui c'est mortel et en plus ça change…Bref ! Nous voici dans un jeu fortement inspiré de Dino Crisis puisqu’un petit vent de survival plane sur l'aventure…

Cependant cette dernière reste plus complexe puisqu’il sera impossible de tuer les petits monstres aussi facilement que dans Dino Crisis et il faudra surtout user d’ingéniosité afin d’attirer les monstres dans des pièges plus subtils comme celui de les faire avancer vers une source inflammable pour se contenter ensuite de tirer dessus et de faire exploser le tout…

A noter que le Gameplay se divise en trois types bien distincts : un, orienté action en 3D isométrique, un autre en scrolling horizontal et un troisième, type Trials Evolution...Si si, avec une course en Moto-cross où il faudra semer une horde de Raptors affamés… 

Dino Attack sur GBA                                                                                  Dino Attack sur GBA

Opération Genesis sort sur PC, PS2 et Xbox en 2003 et nous ramène un peu dans le thème de Jurassic Park builder avec un type Gestion ou il faudra une nouvelle fois gérer un parc d’attractions où l’on pourra faire évoluer pas moins de 25 espèces de dinosaures. 2717

Petit bonus, les thèmes musicaux de John williams qui permettent de s’immerger totalement dans ce jeu bien sympathique pour les amateurs du genre.  

Jurassic Park : The Game

Gros bond en avant pour la suite de notre parcours vidéoludique puisque nous nous retrouvons en 2011 avec un point and click relativement moyen, disponible en téléchargement sur l’apple store, le PSN, Steam, Xbox live et PC… Dans cet opus, on incarne plusieurs personnages faisant parti d’un groupe de survivants. Nous sommes à nouveau sur la Isla Nublar et l’histoire se déroule pendant et après celle du premier film.

Le but du jeu ne change pas, il faut quitter l’île en vitesse avant de se faire bouffer… Très directif, le jeu ne donne pas l’opportunité au joueur d’explorer son environnement, ce qui au final reste la clef pour un jeu d’aventure, dommage donc... De plus les quelques énigmes disséminées durant la partie sont trop rares et finalement l’aventure y perd de sa saveur... On note malgré tout une belle modélisation des personnages même si les décors sont très moyens. Bref, The Game n’emballe pas des masses…



Conclusion

Tant de jeux sur la trame d’un des plus grands succès du box-office…Et pourtant, le trois quart de ces softs ne font pas autant mouche que les épisodes cinématographiques… Sachant que Spielberg parlait récemment d’un  hypothétique Jurassic Park 4, il ne nous reste plus qu’à espérer que ce nouveau volet puisse inspirer les développeurs pour nous concocter un nouveau jeu à la hauteur de ceux sur Super Nintendo ou Megadrive…Affaire à suivre.    


 Retrouvez-moi sur www.carolequintaine.com

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

BorisPN
Signaler
BorisPN
Très bonne rétrospective. Je les aient tous fait et tu résume assez bien mon avis.
Retromag
Signaler
Retromag
Sympa cette rétrospective ! :)
Sonic
Signaler
Sonic
''Sachant que Spielberg parlait récemment d’un hypothétique Jurassic Park 4''

Ce n'est plus hypothétique, JP4, renommé JPWorld, sortira en 2015 et l'ami steven sera à la production ;) .
b2zo-almendha
Signaler
b2zo-almendha
Je n'ai eu qu'un seul jeu de cette LONGUE liste, c'est Operation Genesis sur PlayStation 2 et c'est un excellent jeu à la Theme Park... en plus il y avait des phases action en hélico ou en jeep quand il fallait intervenir ! Ce qui était marrant lors des tempêtes c'est quand le T-Rex sortait de son enclos et bouffait tous les clients !
DarthRock
Signaler
DarthRock
Personnellement j'aimerais voir arriver un nouveau "Opération Genesis".

Le Blog de Carole Quintaine

Par Carole Quintaine Blog créé le 05/01/14 Mis à jour le 22/07/15 à 11h21

Salut à tous,

Je partagerai ici, mes coups de coeur et impressions sur ma passion du jeu vidéo et du Japon.

A bientôt !

Ajouter aux favoris

Édito

Vous pouvez aussi me suivre sur www.carolequintaine.com

 

Archives

Favoris