Premium

Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Par ChocoBonPlan Blog créé le 19/12/12 Mis à jour le 20/08/17 à 20h58

Bienvenue sur le Blog de ChocoBonPlan consacré à l'actualité jeux vidéo, films, séries et animés.Retrouvez tous les bons plans jeux vidéo et avis des joueurs sur ChocoBonPlan.com

Ajouter aux favoris
Signaler
L'actu Chocobesque (Jeu vidéo)

C’est presque devenu un secret de polichinelle pour tout le monde, la SNES Mini arrive,  notamment avec l’annonce de la fin de la production de la NES Mini le printemps dernier. Et si vous ne me croyez pas, sachez que c’est tonton Domenech qui me l’a dit lors de notre dernière partie de Tarot.

Je me suis alors imaginé quels seraient les jeux qui seraient présents dans ce nouvel émulateur Deluxe Made in Kyoto, et surtout les jeux que j’aimerais voir sur cette hypothétique SNES Mini. Et le constat est sans appel : la Nes Mini sera totalement oubliée. J'en profite également pour vous sortir également les dossiers de mon enfance sur cette génération de console. 

 

SNES Mini maintenant disponible 

 

 

SNES Mini : le 5 majeur

 

Street Fighter II (Super/Turbo/Prime compris)

 

Je me rappelle encore cette année 1995 lorsque mon frère a eu la bonne idée de lâcher quelques précieux deniers – difficilement acquis lors d’un été passé à récurer des assiettes de Resto U – pour acheter la Super Nintendo .

Et pour cause, il savait où il/on mettait les pieds : ça faisait des mois qu’on allait ensemble squatter chez un de ses potes pour jouer à Street Fighter II. Je me rappelle même avoir chialé toutes les larmes de mon corps un jour car je voulais plus partir de chez ce dernier tellement le jeu m’avait retourné le crâne. Résultat : un pack SNES + Street Fighter 2 Turbo à la maison, et des concours de Hadoken à n’en plus finir (je prenais toujours Ken et lui Ryu, la loi du grand frère avait parlé). Le jeu ressort d'ailleurs également sur Switch à 29,99 ¤

  

Super Mario World

 

Deuxième choc et non des moindres que ce Super Mario World. Chronologiquement, c’était le 3ème jeu que j’avais eu sur la SNES. Ce qui était drôle, c’est que le même jour, ma mère m’avait emmené à feu-Score Games pour me prendre Super Mario All Star, dont la pub et la profusion de jeu présents sur la cartouche m’avaient appâtés (pour rappel, c’était une compilation des 3 premiers épisodes de Mario sortis sur Nes).

Mais lorsque mon frère a débarqué ce même jour avec la cartouche de Super Mario World (achetée en Loose je m’en souviens encore), et qu’on a introduit le jeu dans la console, nouveau choc. C’est simple, Super Mario All Stars n’a quasiment jamais été relancé depuis cet instant.

Encore aujourd’hui, au delà de la fibre nostalgique qui parle, je n’ai jamais retrouvé un jeu de plateforme aussi complet, plaisant à jouer, et surtout un véritable gouffre sans fond lorsqu’on décide de finir le jeu à 100 % (le jeu était un abîme de passages secrets et de Bonus Stages). En gros si t’as pas joué à Super Mario World, t’as jamais joué à un jeu de plateforme. Point Barre.

 

The Legend of Zelda : A link to The past.

 

Celui-ci j’en ai un souvenir très particulier. Je me rappelle qu’on m’avait prêté le jeu, et que la première chose que j’ai faite était de supprimer la sauvegarde présente sur la cartouche (je pense que le gars m’a maudit sur 50 générations).

Mais j’ai vite du rendre le jeu, n’ayant pas vraiment eu le temps de me familiariser avec ce nouvel univers. Qu’à cela ne tienne, à Noël Zelda 3 était sous le sapin, mien, et allait me mettre une nouvelle baffe vidéoludique que je ne serais pas prêt de zapper.

Aujourd’hui encore je considère ce jeu comme le tout premier GTA-Like existant (en tout cas auquel j’ai joué), avec une profondeur hors norme, une carte du monde gigantesque, des énigmes et labyrinthes à n’en plus finir, des boss grandiloquents et un gameplay renouvelé à chaque Donjon. Ce Zelda fait pour moi parti des 3 meilleurs Zelda Ever (avec Ocarina of Time et Breath of The Wild, chacun dans un style différent).

D’ailleurs l’ami Sentenza, si tu lis ces lignes, c'est quand tu veux pour qu’on se fasse un rush en simultané pour voir qui finira le jeu le premier 😉

 

Super Castlevania IV

 

Là il y existe une anecdote folle que ceux qui me suivent assidument ce blog doivent déjà connaître. Tout d’abord resituons le contexte : j‘ai eu le jeu peu de temps après sa sortie.

C’était magnifique, surtout d’un point de vue direction artistique, avec une ambiance gothique inimitable, ainsi qu’un héros et des boss aux charismes fous. De même son gameplay créera par la suite des émules (ne parle-t-on pas encore du genre Métroid-Vania ?). Côté difficulté, on était servis avec un jeu juste, loin d'être assisté et où la mort ne nous décourageait pas pour autant.

Bref, Super Castlevania IV n’est ni plus ni moins qu’un monument et mon épisode préféré de la saga avec Lords of Shadow sur Xbox 360. Et face à ce monument, un gamin d’à peine une dizaine d’année qui s’était fixé un objectif que même Dark Souls n’aurait pas osé proposer : finir le jeu sans jamais – et je répète encore une fois JAMAIS -, se soigner avec des côtes de porc (qui est l’item qui restaure de la vie dans le jeu). Quand religion et jeu vidéo ne font pas bon ménage 😀 (bon ok j’avoue, j’étais un vrai gogole mais quand vous êtes gosse).

 

Donkey kong Country

 

Celui-ci , c’était un pote qui me l’avait prêté à l’époque (contre mon Zelda 3 A link to The Past, je me rappelle avoir eu un mal de chien à le lâcher celui là :p ). Et là pas de concessions : je ne l’ai rendu qu’une fois terminé.

Les mecs de Rare ont véritablement largué une bombe avec ce jeu, notamment au niveau graphique, à tel point qu’à la première présentation du titre par Nintendo, tout le monde pensait que c’était un des premiers jeux N64. Alors imaginez le choc à l’époque quand sur notre SNES on eu droit à cette claque graphique.

Et surtout quel challenge ! Certains passages était vraiment hard à finir (les niveaux avec le wagon, j’en claque encore du postérieur rien qu’à y repenser…). Un indispensable pour la SNES Mini, tout simplement.

 

Snes Mini : et tous ces jeux cultes dans leur domaine

 

Je rappelle que ce « classement » est très personnel, et que si j’ai valorisé les 5 titres plus haut, c’est aussi en fonction de ma propre expérience vidéoludique, et c’est très lié à l’époque de la sortie des jeux. Et puis il ne faut pas oublier qu’à 10 piges il était compliqué de se payer des jeux. Et bien évidemment pas d’internet, donc pas de bons plans ! Ça se jouait souvent au troc dans la cour de récré’ , ou alors il fallait pleurer chez les parents pour avoir le sésame au pied du sapin à Noël.

Mais quel kiff aussi, on n’avait pas beaucoup de jeux, mais du coup on les ponçait tous. Fallait toujours tapper dans les high score, toujours trouver le bonus caché. Trêve de nostalgie en mode « niah niah les jeux vidéo c’était mieux avant » (complètement faux comme remarque, l’époque et le contexte étaient simplement différents), et place à la suite des jeux que j’adorerais voir arriver sur la SNES Mini, cette fois-ci classés par genres.

  

Action-RPG

 

Difficile de ne pas citer Secret of Mana. C’était un peu l’alternative la plus crédible à Zelda à l’époque. Un jeu long, beau, riche, et surtout jouable à plusieurs. Tout aussi mythique que les titres cités plus haut. Sans parler de la bande originale du titre… Là SquareSoft était en pleine bourre.

Autre jeu dans le même style mais un peu moins connu à l’époque (même s’il est devenu coté avec l’âge) : Illusion of Time (ou Illusion of Gaia pour les puristes). Le jeu était fondé sur les mécaniques que Secret of Mana, mais avec une ambiance « Mystérieuses Cités d’Or » absolument unique.

Petite séquence émotion avec la musique de l'époque ♥♥♥

 Le jeu était beau à en déféquer des bulles carrées, et niveau gameplay on avait droit au gratin avec ses Boss inoubliables (Nosfe et Ratu tu peux pas test), et un héros qui pouvait prendre 3 formes différentes, avec une jouabilité propre à chaque fois. C’était édité par Enix au passage (avant qu’ils ne fusionnent avec SquareSoft des années plus tard).

 

 Combat

 

Killer Instinct, c’était l’autre petite pépite des Studios Rare (avec Donkey Kong Country). Déjà visuellement ça envoyait une pâtée magistrale avec ses graphismes digitalisés, son ambiance mystérieusement glauque et son gameplay ultra technique.

Et rien que pour entendre à la fin d’un enchainement contré « C-C-C-C-C-OMBO BREAKER !!! », je vous jure que ça valait le coup 😀 Dans les jeux de combat sur SNES il y avait généralement 2 écoles : les pro Street Fighter 2 et les pro Mortal Kombat. Même si j’avoue avoir plutôt fait partie des premiers, j’ai eu aussi Mortal Kombat entre les mains et j’avais plutôt pas mal poncé le jeu.

Pourtant niveau gameplay c’était moins paufiné que le voisin de chez Capcom, mais cette ambiance Gore et malsaine, ce côté subversif du jeu (jouer à Mortal Kombat à l’époque , c’était faire partie des Geek-Thug en quelque sorte) faisait qu’on prenait un réel plaisir coupable à y jouer. Rien que pour le symbole, j’espère le voir sur SNES Mini.

  

RPG

 

Là je pense que je vais un peu bâcler le coté nostalgique sur cette partie malgré le caractère mythique des 2 jeux que je vais citer, mais vous ne m’en voudrez pas pour une raison : les jeux n’étaient pas sortis en occident et ce n’est que grâce à l’émulation que j’ai pu réparer ce sacrilège des années plus tard.

Et je veux bien entendu parler de Final Fantasy VI et Chrono Trigger. Le premier est encore aujourd’hui considéré par les puristes de la première heure comme le meilleur FF jamais créé. Et après avoir pas mal joué à la saga, je dois dire que je suis plutôt de cet avis (Sentenza va me mettre quelques coups de coudes, fan dans l’éternel du 7ème épisode qu’il est).

Thème tellement incontournable, la meilleure musique de Boss de tous les FF, that's all ♥♥♥

  

Le jeu n’a pas pris une ride, propose un des meilleurs scénario de la licence, des musiques à pleurer des oreilles et un Boss final dantesque (Kefka Rprznt).

Un jeu dont je doute cependant qu’il sera sur la SNES Mini, tant il se suffit encore à lui-même, et demeure fréquemment réédité sur les nouvelles consoles ou device existant par SquareEnix. Chrono Trigger, c’est l’autre pépite de SquareSoft, avec son design made in Akira Toriyama (le créateur de Dragon Ball), ses voyages dans le temps, ses personnages tous plus charismatiques les uns que les autres (mention spéciale pour Gren), et une durée de vie qui blaguait pas.

 

Mais là franchement j’ai pas trop envie de m’étendre sur le sujet, pas envie de spoiler et de vous gâcher cette aventure qu’il faut avoir fait au moins une fois dans sa vie de Gamer.

  

Plateforme

  

Super Metroid est un jeu qui au delà de proposer une atmosphère directement inspirée par Alien et son gameplay qui se renouvelait sans cesse grâce aux nouvelles capacités du héros (la morph ball en tête de gondole), était aussi un titre hyper avant-gardiste en révélant en toute fin d’aventure que le héros n’était autre…qu’une héroïne (comme quoi Alien et Ripley on vraiment marqué les créateurs du jeu).

Un vrai jeu d’ambiance. Super Ghouls and Ghosts, c’était un peu le Dark Souls avant l’heure. Un jeu de plateforme dans un univers médiévalo-fantastique avec une difficulté à pleurer. En gros si t’as fini Super Ghouls and Ghosts ne serait-ce une fois, t’es prêt à affronter toutes les difficultés de la vie.

 L’époque SNES c’était aussi l’avènement de Disney dans le monde du jeu vidéo. Que ce soit Le Roi Lion et Aladdin (même si certains préfèrent la version Megadrive et ses gros sprites), les jeux étaient toujours fidèles à l’esprit des animés qu’ils représentaient, avec des graphismes sublimes, un gameplay simple et précis, mais malgré tout arborants une difficulté qui ne déconnait pas. L’âge d’or du « Die & Retry » en somme.

  

Sport

 

Impossible de penser à un jeu de foot à cette époque sans faire référence à ISS Deluxe (à prononcer « Internashional Superstar SOccer…DIIILUUUXE »). Un jeu graphiquement au top pour l’époque, avec un gameplay qui se voulait déjà plus simu’ que toute la concurrence (je pense notamment à Super Soccer sur lequel une limousine était venue assassinée tous mes joueurs, info reprise en 2015 par le petit-bulletin).

Et puis la voix de l’arbitre digitalisée qui te lâchait des « RED CARD !!! » était juste jouissive à entendre. Niveau petite balle jaune, impossible de ne pas mentionner Super Tennis, sur lequel j’aurai passé des longues soirées à perfectionner mes Aces. Il n’y avait pas de licence officielle à l’époque, mais les créateurs avaient eu la bonne idée de nous proposer 2 personnages rappelant très fortement André Agassi et Pete Sampras (à l’époque où Federer et Nadal jouaient encore avec leur caca).

Seul bémol : un système de sauvvegarde avec des mots de passe de salopards, composés d’une quarataine de lettres. Je perdais la moitié de mon apreme à chaque fois que je voulais reprendre une partie 😀

Je n’ai pas de souvenir impérissable de simulations de basket à cette époque, mais il y avait un titre qui arrivait à déchainer des fous rires autour de ce sport : NBA Jam. Là l’ambiance était Street, on se faisait des 2 contre 2 sur des terrains de basket en pleine té-ci avec les stars de l’époque (sauf Michael Jordan qui lui avait son propre jeu, médiocre au passage). Tous les coups étaient permis dans ce jeu, et les joueurs avaient des super-truicks d’extra-terrestres à base de sauts à 8 mètres de hauteur et « enflammage de balle ».

Point commun avec ISS Deluxe : la voix d’un commentateur venait parfois ponctuer les actions les plus folles à base de « BOU SHAKALAKA ». Inimitable.

 

Course

 

Autant j’ai pu tripper sur F-Zero avec ses courses supersoniques, son mode Super 7 utilisé pour la première fois sur console (une fausse 3D qui donnait une impression de profondeur au jeu), autant il a disparu des radars le jour où Super Mario Kart est entré dans mon existence.

Inutile de m’attarder, la licence étant encore aujourd’hui un incontournable de l’univers vidéoludique avec la sortie toute récente de Mario Kart 8 Deluxe sur Nintendo Switch. Un indispensable sur SNES Mini, qu’il est inconcevable de ne pas voir sur la console.

 

 

À noter que sur Super Mario Kart, il n’y avait pas de carapaces bleues, et je me demande si je préférais pas en fait. Enchaîner les PLS en 200 cc sur le MK8 Deluxe de la Switch à cause du jeu qui vous troll à la dernière seconde, c'est rigolo 30 secondes mais quand ça vous arrive 3 fois d'affilé, ça donne juste des envies de meurtre.

Voilà quand on dresse un rapide constat des possibles jeux à venir sur SNES Mini et qu'on réalise donc que si Snes Mini il y aura, Nes mini disparaîtra. Je vous laisse avec un liste non-exhaustive de jeux que j’aimerai voir également sur la console (même s’ils m’ont moins marqués que les précédents titres) : Super R-Type, Super Probotector, Yoshi Island, Star Wing ,Mega Man X, Super Bomberman, Mario RPG, Super Punch Out, Flashback, Earthworm Jim, Dragon Ball Z : La Légende Saien, Actraiser, TMNT Turtles in Time...

Je suis sur que chacun par ici aura son petit jeu SNES à citer (The Lost Vikings ♥, Prehistorik Man, Super Adventure Island et j'en passe encore une fois, le catalogue Snes étant scandaleusement fourni) mais je pense que tout le monde s'accordera en grande partie avec les titres cités ci-dessus. Surtout si ces derniers bénficient d'un léger lifting HD afin de pouvoir jouer sur nos écrans actuels. Oui, voilà de quoi faire oublier la déception du manque de stock de la Nes Mini.

Vivement l'annonce officielle en espérant qu'au moins 90 % de ces jeux seront inclus dans un éventuel pack Snes Mini. 

Voir aussi

Plateformes : 
Super NES
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

Gunhed
Signaler
Gunhed
Excellent choix ! Après c'est aussi une question de droits d'auteurs... Et là c'est une autre histoire...
ferio
Signaler
ferio
J'ai presque le même 5 majeur hormis deux jeux... :P

Street Fighter 2
Zelda : a Link to the past
Super Castlevania 4
Sim City
Final Fight

http://www.gameblog....-super-nintendo
bilkil
Signaler
bilkil
j ai pratiquement la totalité des jeux snes , je sais qu il y a un boitier hd pour nos tv , mais est t il vraiment efficace ?
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
J'espère qu'ils seront suffisament intelligent pour inclure ces titres. Même si ils la vendent 100 € je craquerai avec tous ces jeux.
Donald87
Signaler
Donald87
Envoie leur ton post pour leur donner des idées ;)

Édito

 

 

 

 

 

 

Les meilleurs prix en Direct 

 

 

PS4 dès 279,90 ¤

 

 

Nintendo Switch dès 299 ¤

 

  

Xbox One dès 249 ¤

 

   

  Récompenses 

 

 

 

Archives

Favoris