Le Blog de AssocFUREUR
  
Signaler
Guild Wars 2
Les joueurs de GW le savent bien, ArenatNet a à coeur de donner du plaisir à sa communauté. Bien plus que ça ils ont pour objectif de prolonger l'aventure en maintenant le fil de l'histoire en GW1 et GW2. C'est pourquoi début 2010, une série d'extensions gratuites, propose aux joueurs de vivre en tant qu'acteur principal, la chute de la Kryte face au Blanc-Manteau et aux hordes de Mursaats. Une expérience unique pour un bonheur total !



Introduction






Un ordre religieux très militarisé en ces temps difficiles, nommé le Blanc-Manteau, dont les adeptes vénèrent des dieux invisibles, se voit remettre les rênes du pouvoir par le peuple, afin de rétablir la paix au sein du royaume de Kryte.
Le Blanc-Manteau terrassa l'armée Charr, apportant ainsi la stabilité au royaume, mais hélas instaura bien vite un règne de terreur, extorquant et tuant quiconque s'opposant à eux.
C'est alors qu'un groupe de royalistes apparait, du nom de la Lame Brillante. Une série de sacrifices est perpétrée par le Blanc-Manteau afin d'écraser ces rebelles, mais heureusement la Lame Brillante a su rallier le peuple à sa cause et la résistance s'intensifie.
Sur de ses positions, la Lame Brillante engage ouvertement la guerre et tente tant bien que mal de résister aux Blanc-Manteau.



UNE TERRE TROUBLÉE




Voici la Kryte.

Une contrée de palmiers et de plages au sable fin, de terres fertiles peuplées de braves gens. Le visiteur qui la traverse y verra sans doute paix et douceur de vivre.

Mais si ce visiteur venait à y passer quelque temps, il remarquerait vite la peur dans les yeux des fermiers et les murmures de dissension dans les tavernes. Car la Kryte est une terre troublée.

Cachés dans les jungles et parmi la populace, les rebelles de la Lame Brillante n'ont cessé de narguer toujours plus ouvertement le Blanc-Manteau, dirigeant autoproclamé de la Kryte. Ces rebelles royalistes profitent sans doute de la relative faiblesse ennemie, après la mort récente de son Haut conseil au complet.

Mais il convient de ne pas sous-estimer le Blanc-Manteau, qui a pris pour nouveau chef le confesseur Isaiah à la poigne de fer et envoie ses inquisiteurs aux quatre coins du pays, à l'affût des rebelles.

Mon nom est Murro, humble historien et scribe de mon état. J'ai pour tâche de témoigner de ces événements et de les rapporter avec la plus parfaite impartialité. C'est précisément ce que je compte faire au fil des prochaines semaines dans ces Chroniques guerrières.




SOLDATS DE LA PAIX... OU BANDITS ?




Le fermier Eshael Mattan cheminait sur la route au nord du village de Nebo avec sa charrette de marchandises, quand - affirme-t-il - un groupe de gredins lui a bloqué le passage. Ils se qualifiaient de « soldats de la paix », présentant édits et insignes du Blanc-Manteau ; mais pour Mattan, ce n'étaient guère plus que des brigands.

« Leur chef était une sorte de harpie qui mâchonnait une bouffarde en maïs » précise Mattan. « Les autres, un ramassis de bandits dégénérés et crasseux. Aucun n'était krytien. »

Ces prétendus « soldats de la paix » ont fouillé la charrette de Mattan en prétextant chercher de la contrebande. Ensuite de quoi ils lui ont confisqué un miroir rutilant et de la viande de moa sous couvert d'une « dîme de passage », avant de laisser repartir notre pauvre fermier.

Ces bandits de grand chemin à la solde du Blanc-Manteau que nous décrit Mattan font froid dans le dos, d'autant que ce n'est pas la première fois que votre serviteur entend conter pareil récit.


LES FLÈCHES DE LA LAME BRILLANTE






En prenant la direction du Sud vers les Sources chaudes de Bergen, je fis aujourd'hui une bien lugubre découverte.

Deux chevaliers du Blanc-Manteau étaient couchés la tête vers le sol poussiéreux, le corps transpercé d'une demi-douzaine de flèches. Combien de temps avaient-ils reposé de la sorte, je ne saurais le dire ; car je ne pus me résoudre à m'approcher de peur que quelqu'un me voie et signale ma présence au Blanc-Manteau. Je n'avais aucune envie de me voir accuser des meurtres, bien que je sache parfaitement qui en était responsable.

Je pressai le pas, décidé à mettre le plus de distance possible entre ces victimes esseulées de la Lame brillante et moi.



L'INQUISITRICE PASSE LES SOURCES CHAUDES DE BERGEN AU PEIGNE FIN






Pour la troisième fois cette semaine, les agents du Blanc-Manteau ont méticuleusement fouillé les fermes des Sources chaudes de Bergen à la recherche de soi-disant hérétiques et de sympathisants de la Lame brillante.

Lovisa, l'inquisitrice du Blanc-Manteau supervisant les recherches, a ordonné à ses hommes de détruire les dépendances d'une ferme de la région, et ce malgré les supplications du propriétaire. "Nous sommes à la recherche de matériel interdit et de preuves de collusion avec les rebelles", a-t-elle expliqué. "Et pour cela, nous sommes prêts à réduire cette ferme en cendres".

Le Manteau a autorisé le fermier à retirer son bétail avant qu'ils ne mettent le feu à la grange, même si je doute que ce geste ait été d'un quelconque réconfort pour le pauvre homme. Au bout du compte, l'inquisitrice Lovisa n'a pas trouvé de matériel suspect, mais sa détermination à étouffer la plus petite étincelle de rébellion est plus tenace que jamais.

"Cela envoie un message fort à tous les païens et les rebelles de la région", a affirmé l'inquisitrice face au spectacle de la grange en feu. "Le Blanc-Manteau est tolérant et bon, mais il ne montre aucune pitié pour ceux qui sont en désaccord avec lui."





NOUVEAUX DÉCRETS DE SÉCURITÉ PUBLIQUE






Les villages et les fermes du Plateau Nebo se sont réveillés ce matin en découvrant de nouveaux décrets publics cloués sur leurs portes et placardés bien en évidence aux quatre coins de la province.

La Proclamation de sécurité publique du Blanc-Manteau instaure plusieurs nouvelles lois, vraisemblablement à effet immédiat.

La première des lois interdit tout déplacement hors du foyer après le coucher du soleil, à moins que le citoyen jouisse d'un Permis d'activité nocturne en temps de guerre. La seconde interdit les déplacements entre les provinces de Kryte sans Titre de circulation en temps de guerre, tandis que la troisième loi interdit les rassemblements réunissant plus de six personnes.

La proclamation indique que les permis sont disponibles auprès des "honorables gouverneurs provinciaux" mais ne précise pas les conditions d'obtention. D'après les réactions que j'ai recueillies aujourd'hui parmi la population du Plateau Nebo, il semblerait que les citoyens ont accueilli la Proclamation de sécurité publique non pas avec un sentiment de sécurité, mais bien une grande appréhension.




LES ÉCHANGES COMMERCIAUX PARALYSÉS FAUTE DE PERMIS




C'est un fait : il est quasi impossible au citoyen moyen d'obtenir le permis de circuler en temps de guerre qu'exige depuis peu le Blanc-Manteau. Votre dévoué serviteur a ainsi passé toute la matinée à faire la queue parmi marchands, fermiers et autres bonnes gens dans l'espoir de se procurer les papiers requis pour voyager d'une province krytienne à l'autre.

Après un retard aussi prononcé que frustrant, les demandeurs ont été informés que le Blanc-Manteau ne délivrerait aucun permis ce jour, et invités à revenir demain.

La foule s'est dispersée avec force grommellements. L'un des marchands, qui a demandé à ne pas être nommé, a consenti à nous exposer sa situation :

« Si je ne suis pas sur les quais de l'Arche du Lion à l'arrivée de ma cargaison de teintures canthiennes, je serai ruiné » déplore-t-il. « Mais si je n'ai pas de permis de circuler, le Blanc-Manteau pourra m'arrêter et confisquer mes marchandises. Et voilà que le permis est impossible à obtenir. »

Ce manque de permis est peut-être le fruit des pillages que, selon certains rapports non confirmés, la Lame Brillante aurait orchestrés dans les parages. Plusieurs voyageurs ont en effet signalé qu'une caravane du Blanc-Manteau faisant route vers les Sources chaudes de Bergen avait été prise en embuscade par les rebelles. La Lame Brillante aurait alors brûlé bon nombre desdits permis avant de repartir, non sans avoir au passage récupéré des uniformes du Blanc-Manteau qui leur serviront sans doute à maintes duperies.

Aux Sources chaudes de Bergen, les responsables du Blanc-Manteau n'ont pas souhaité s'exprimer sur cette embuscade.





SALMA INTERCÈDE AUPRÈS DE L'AVANT-GARDE D'EBON




Selon plusieurs rapports anonymes, la princesse Salma a dépêché des émissaires au nord des Cimefroides pour demander l'aide de l'Avant-Garde d'Ebon.

Ce contingent offensif ascalonien originaire des Lointaines Cimefroides organise depuis bien des années des incursions en territoire charr. Les érudits estiment que les Ascaloniens ne sont pas en mesure de mobiliser un corps expéditionnaire important pour aider les rebelles de Kryte, mais seront plus disposés à leur fournir aide et entraînement.

Selon les rapports, Evennie, conseillère attitrée de Salma et ancien chef de la Lame Brillante, se rendra en personne à l'Oeil du Nord pour y rencontrer les dirigeants de l'Avant-Garde d'Ebon.


LA PRINCESSE SALMA DÉCLARE LA GUERRE

La princesse Salma, prétendante au trône de Kryte, vient de faire publiquement sa déclaration de guerre. Voilà quelque temps déjà que la Lame Brillante s'opposait au Blanc-Manteau, mais cette proclamation publique la conforte dans son rôle de meneuse révolutionnaire :

« Moi, princesse Salma, fille du roi Jadon et de la prêtresse Berea, héritière du trône de Kryte, j'exhorte tous les bons Krytiens à faire front contre la tyrannie du Blanc-Manteau. Voilà trop longtemps qu'ils nous asservissent en cultivant le mensonge et la terreur ; trop longtemps qu'à mon grand dam, nous les laissons faire. Ils tirent leur pouvoir de la magie noire, sacrifient d'innombrables Krytiens sans jamais apaiser l'appétit contre nature de leurs maîtres démoniaques.


Il est temps d'y mettre un terme ! Les démons invisibles sont décimés et le conseil du Blanc-Manteau dans leur sillage. En ce jour, la Lame Brillante se fait glaive de vengeance, paré à pourfendre le Blanc-Manteau jusqu'à son anéantissement. Ralliez-vous à notre cause pour que brillent de nouveau liberté et justice en Kryte. »

- Salma.





FERMIERS ET MARCHANDS SOUS LE COUP DES NOUVELLES LOIS DU BLANC-MANTEAU






Le Blanc-Manteau a instauré de nouvelles lois qui modifient radicalement le quotidien du tout-Kryte. S'il faut en juger par les individus avec lesquels je me suis entretenu au Plateau Nebo, alors les petites gens de toute la Kryte ont grandement souffert ces dernières semaines.

Ces lois qui ne paraissaient tout d'abord guère plus que des nuisances - le couvre-feu, les restrictions de déplacements - sont devenues un véritable calvaire pour les marchands et artisans qui vivent de leur commerce.

Je me suis récemment entretenu avec Dagan Sharru, marchand à Bois-Colin, fort marri de ne pouvoir revendre aux gens du cru sa bière de nain faute d'acheteurs assez fortunés. « Si je pouvais mettre la main sur l'un de ces permis de circuler en temps de guerre, je pourrais aller vendre ma bière à l'Arche du Lion » m'a expliqué Sharru. « Mais je ne veux pas courir le risque de tomber nez à nez avec le Blanc-Manteau ou ces gredins de garants de la paix. Le moindre prétexte est bon pour qu'ils vous dépouillent de tous vos biens. »

D'autres fermiers et artisans m'ont tenu le même discours. De toute évidence, les rouages du commerce en Kryte sont désormais grippés.




L'INQUISITEUR BAUER À L'OUVRAGE






Son ton est pressant, son regard glacial. C'est à juste titre que les petites gens de toute la Kryte redoutent ne serait-ce que d'entendre son nom : l'inquisiteur Bauer.

En tant qu'inquisiteur du Blanc-Manteau, M. Bauer a pour tâche de traquer les rebelles de la Lame Brillante et de détecter toute velléité antigouvernementale. D'une redoutable efficacité dans sa tâche, il n'hésite pas à user de « techniques d'interrogatoire créatives » sur quiconque est soupçonné de garder pour lui des informations utiles.

J'ai récemment tenté de m'entretenir avec l'inquisiteur Bauer durant une visite à la colonie d'Ascalon dans la Province de la Kryte du Nord, où il comptait soutirer des informations - et sans doute aussi quelques dents - à un fermier terrifié.

« Je n'ai pas le temps, bon sang ! » m'a craché M. Bauer avant d'enfoncer la porte du fermier. J'ai laissé l'inquisiteur à son labeur en tentant d'ignorer les cris étouffés du fermier qui me parvenaient.




ENTRETIEN AVEC DIRK LE FERMIER, CITOYEN LOYAL ET ENTHOUSIASTE




N'importe quel chevalier du Blanc-Manteau vous le dira : les citoyens de Kryte vivent dans le respect des Invisibles et de leurs serviteurs humains. La preuve en est de Dirk le fermier, un colon ascalonien connu pour ses cochons de concours et sa dévotion envers le Blanc-Manteau.

« Tout à fait. J'adore le Blanc-Manteau » déclare Dirk. « La Kryte ne pouvait pas rêver mieux. Et je ne dis pas ça parce qu'il y a un inquisiteur derrière moi, ça non alors. »

C'est avec un enthousiasme non feint que notre bon Dirk proclame son affection pour le Blanc-Manteau, sa dévotion envers les préceptes des Invisibles et son indéfectible loyauté.

« Je viens peut-être d'Ascalon, mais ma patrie est la Kryte » poursuit-il. « Ce n'est pas parce que je n'y suis pas né que je ne lui suis pas loyal, n'est-ce pas ? » Ensuite de quoi Dirk a pris congé pour rattraper un cochon égaré.




LE SCRIBE DES CHRONIQUES GUERRIÈRES DÉTENU POUR MANQUE DE PERMIS




Le Blanc-Manteau a jugé bon de me détenir pour m'être déplacé sans le permis adéquat.

J'ai expliqué qu'hier, l'un des garants de la paix à leur solde avait confisqué mon permis de circuler en temps de guerre (ainsi qu'une excellente tome de fromage) lors d'une fouille arbitraire. Ils tentent de corroborer mon récit, mais paraissent douter de mes intentions.

Je crains qu'ils ne me retiennent dans cette hutte toute la fin de semaine.





SCRIBE EMPRISONNÉ LIBÉRÉ PAR UNE INQUISITRICE SAGE ET JUSTE




Après trois jours mémorables en compagnie de plusieurs nobles chevaliers du Blanc-Manteau qui ont fait découvrir avec bienveillance leur foi dans les Invisibles à votre dévoué serviteur, il m'a été permis de reprendre la route.

Dans sa grande sagesse, l'inquisitrice Lovisa du Blanc-Manteau a jugé bon de me relâcher après s'être assurée que mon permis de circuler en temps de guerre avait effectivement été confisqué par un garant de la paix trop zélé. Maints éclats de rire pour ce quiproquo plus tard, et après avoir assuré mes hôtes de mon dévouement envers le seul gouvernement légitime de Kryte, j'ai pu circuler ; non sans avoir juré maintes fois que j'éviterai les ennuis et que mon comportement serait irréprochable. Aux lecteurs sceptiques, j'affirme que j'écris librement et que je ne subis aucune contrainte.

Il fut bon de pouvoir dégourdir mes vieilles jambes et respirer l'air pur une fois de plus, grâce à la générosité du Blanc-Manteau.





LE JEU DU BÂTON INTERDIT POUR CAUSE D'IMMORALITÉ




Au grand étonnement de la population, les haut responsables du Blanc-Manteau ont déclaré que le jeu du bâton, très apprécié des Krytiens, serait désormais illégal.

"Les Krytiens devraient consacrer leur temps libre à l'étude de la parole des Invisibles ou à servir volontairement notre organisation", a récemment indiqué un représentant du Blanc-Manteau. "Ceux qui seront surpris à pratiquer ce jeu indigne seront punis ou rappelés à l'ordre."

Il va sans dire que les enfants et les ouvriers agricoles oisifs de toute la Kryte désapprouvent cette interdiction, même si l'humble plume qui rapporte les faits n'a pu trouver aucune âme désireuse de s'exprimer publiquement sur le sujet.




LES AMBASSADEURS CANTHIENS ET ÉLONIENS QUITTENT L'ARCHE DU LION






Les dignitaires canthiens et éloniens ont quitté l'Arche du Lion face à la menace chaque jour plus pressante d'une bataille ayant pour enjeu le contrôle de la capitale.

Toute la semaine, les délégués du commerce et les ministres des contrées étrangères ont gagné le port de l'Arche du Lion afin d'embarquer pour leur pays.

Bien que le contrôle de l'Arche du Lion soit encore entre les mains du Blanc-Manteau, les rumeurs évoquant le retour de la princesse Salma sur le trône circulent dans toute la ville depuis quelque temps. Le retour de l'héritière du trône de la Kryte forcerait la Garde du Lion, dont le rôle consiste traditionnellement à défendre le capitole et qui demeurait jusqu'à présent non engagée, à choisir son camp en cas de guerre civile. Les personnes versées en géopolitique sont d'avis que si Salma revendiquait le contrôle de l'Arche du Lion et se proclaimait Reine, cela déclencherait un combat décisif avec le Blanc-Manteau.

Toujours est-il que tant que la situation politique ne sera pas calmée, il y a de fortes chances pour que les délégués de Cantha et d'Elona ne remettent pas les pieds en Kryte et pour que cette dernière demeure isolée.






LE BLANC-MANTEAU ÉMET DES DOUTES QUANT À LA LOYAUTÉ DES COLONS ASCALONIENS




Les colons de la lignée ascalonienne implantés dans la Province de la Kryte du Nord ont eu du souci à se faire ces derniers temps. Les haut responsables du Blanc-Manteau ont récemment émis des doutes quant à la loyauté des Ascaloniens envers la Kryte.

L'Inquisiteur Lashona a fait plusieurs déclarations publiques mettant en doute les intentions des Ascaloniens de la Kryte. "S'ils veulent qu'on les considère comme des Krytiens à part entière, les Ascaloniens doivent faire l'effort de s'adapter à notre culture" a martelé Lashona.

Les colons ascaloniens de la Province de la Kryte du Nord sont arrivés sur cette terre en tant que réfugiés du conflit avec les charrs, qui a ravagé leur contrée. Dans les années qui ont suivi, les Ascaloniens ont établi leurs propres domaines et commerces sur leur terre d'accueil, mais ils sont nombreux à avoir choisi de se tenir à l'écart de la culture krytienne.

"Nous avons préservé notre culture, nos traditions et nos croyances sur cette nouvelle terre," a expliqué un colon Ascalonien qui a préféré garder l'anonymat. "Nous avons peut-être eu tort car notre ascendance ascalonienne fait que nous sommes aujourd'hui la cible de discriminations."

Le message du Blanc-Manteau aux Ascaloniens de la Kryte est clair : intégrez-vous ou assumez les conséquences. "En rendant ouvertement culte aux Invisibles et en proclamant leur loyauté envers le Blanc-Manteau, ces immigrés mettraient fin à tout soupçon pesant sur eux," a déclaré Lashona.





L'INQUISITRICE LOVISA SE REND SUR LA CÔTE DES TOURS DE GUET




Le peuple de la Côte des Tours de Guet s'est déplacé pour entendre l'Inquisitrice Lovisa prêcher la doctrine des Invisibles. Les habitants se rassemblent autour de la fameuse Lovisa, buvant ses paroles dans un silence respectueux, tandis que les plus jeunes écoutent religieusement le récit des exploits des chevaliers du Blanc-Manteau.

En tout cas, c'est ce qu'il y paraît.

En effet, votre dévoué serviteur peut en témoigner, les villageois et les fermiers présents ont en fait été rassemblés par les troupes du Blanc-Manteau, qui les ont enjoints à quitter leurs champs et leurs maisons sans leur demander leur avis.

Le public forcé de Lovisa est souvent régalé d'extraits des textes sacrés des Invisibles, suivis de longues explications de texte. Les habitants sont ensuite "encouragés" à chanter des cantiques en l'honneur du Blanc-Manteau, leur soi-disant sauveur, et à s'acquitter de la dîme en ajoutant leur maigre contribution au plateau qui circule dans la foule. Ceux qui font montre d'une générosité et d'une piété jugées insuffisantes sont souvent mis à l'écart après les visites de Lovisa pour recevoir un enseignement autrement plus rigoureux.







La suite . . .





La suite viendra la semaine prochaine !

Voir aussi

Jeux : 
Guild Wars 2, Guild Wars
Sociétés : 
NCSoft, ArenaNet
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le Blog de AssocFUREUR

Par AssocFUREUR Blog créé le 09/06/10 Mis à jour le 17/06/11 à 18h02

Découvrez toute l 'actualité de L 'Association FUREUR et de ses jeux en ligne: Aion, Warhammer Online, League Of Legends, Starcraft2 et Starwars The Old Republic!

Ajouter aux favoris

Archives