Les Entrailles de Zebes

Édito

Ceci est donc mon tout premier blog, "Les Entrailles de Zebes" est un blog où je parlerai principalement des jeux Metroid de Nintendo mais aussi de tout ce qui gravite autour; à savoir les jeux amateurs, les goodies, les musiques...

*L'image est une représentation de Mother Brain vs. Samus Aran par mrdeflok.

 

Archives

Favoris

Les Entrailles de Zebes

Par The_Joy Blog créé le 02/04/11 Mis à jour le 31/12/11 à 18h40

Ajouter aux favoris
Signaler

Je suis un fan de F1 depuis maintenant plusieurs années et je dois vous dire que jamais un pilote automobile m'a autant fait penser à Ayrton Senna que Lewis Hamilton ces dernières années. Et le GP de Monaco 2011 n'a fait qu'amplifié ce sentiment.

 

Ayrton Senna était un des plus grand champion que ce sport ait connu. Parmis ses qualités on cite souvent, et à raison, sa faculté a faire des tours parfaits, toujours à la limite (l'art de la pole position). Ce qu'on oublie souvent c'est que c'était un pilote dur, très agressif, limite dans ses dépassements et sa façon de défendre sa position, dit dangereux par certains et beaucoup de pilotes s'en plaignaient à l'époque. Il avait toujours la FIA sur le dos. Un peu comme un certain Hamilton aujourd'hui.

 

Une interview qui restera dans les annales.

 

Mais ce sur quoi je voudrais m'attarder c'est sa façon de dépasser. Quand un Nigel Mansel, par exemple, jouait d'avantage sur les feintes, les retroviseurs pour effectuer la plupart de ses manoeurvres, Ayrton lui jouait beaucoup plus sur une sorte de "guerre psycologique" comme le dit Martin Brundle, "il mettait sa monoplace de telle façon qu'il nous obligait à choisir: soit le crash, soit on le laisse passer, et si vous le laissiez passer une fois, il savait alors qu'a chaque fois qu'il tenterait une maneuvre, vous le laisseriez passer...". C'est exactement ce qu'applique à la lettre Hamilton aujourd'hui; notamment hier au GP de Monaco sur Massa, Maldonado et Shumi (Shumi c'est le faire aussi), il a un talent inné pour dépasser, il connait toutes les astuce pour y arriver.

Mais le probleme quand on est un grand attaquant (Lewis est la personne qui a effectuer le plus de dépassement en 2007/2008/2009 et 2010),  c'est que des fois ça marche d'autres non. Quand ça marche vous etes le meilleur, quand ça marche pas vous etes considéré comme un kamikaze, un danger public. De meme ces attaquants sont soumi à une probabilité beaucoup plus importante de contact et de crash que les autres, encore plus à Monaco.

Il y a une manière efficace d'éviter les crashes, c'est de ne jamais rien tenter... et certains le font très bien.

 

On reproche aujourd'hui à Hamilton la meme chose qu'a Senna (et Shumi) à l'époque, ça m'a paru flagrant hier après le GP. On leur reproche de courir au lieu de parader comme la plupart des pilotes. Ce qui était considéré comme des faits de course avant, est réprimendé aujourd'hui comme si on ne voulait pas voir de dépassement. C''est bien sur en contradiction totale avec les gadgets qui assitent aux dépassemments que sont le KERS et le DRS.

Pour revenir au GP de Monaco

Hier, Hamilton a tenté deux dépassements que beaucoup appelle "trop optimiste" contre Massa et Maldonado qui ont fait des dégats. mais qu'il avait réussis avec Michael au exacte meme endroit. Ton d'abord au premier tour, Michael lance une attaque sur Lewis, Lewis le voit venir à l'intérieur alors il s''écarte sachant qu'il ne peut rien faire sans provoquer un contact, il passera Michael plus tard au premier virage.La meme situation arrive avec cette fois-ci Lewis à l'intérieur de Massa celui-ci préfère forcé et coupé la trajectoire au lieu de rester à l'extérieur (un choix d'autant plus discutable qu'il allait rentrer dans Webber en restant à lintérieur). C'est Hamilton qui prend la pénalité. 

Avec Maldonado, meme effet meme conséquence, il tente une passe au turn 1 qu'il avait réussi avec brio contre Shumi plus tot dans la course, Maldonado tourne très tot et ferme la porte alors que celui ne tiend pas du tout la racing line, et c'est encore Lewis qui prend 20s. Je dois dire que je comprend sa frustration envers les stewards.

Les pilotes et la FIA de nos jours, semblent etre reconnaitre que si un pilote prend un virage et a le malheurs de rentrer dans un autre qui essai de dépasser alors c'est celui-ci qui est en tord. C'est complètement fou, n'importe quoi. A quoi servent les rétros (et le coup d'oeil)?

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

MrBrown
Signaler
MrBrown
Clairement ! Sans ça Vettel ne l'aurait jamais remporté
The_Joy
Signaler
The_Joy
C'est vrai que le contact avec Maldonado est plus tendu mais il est bizarre que ça marche avec Shumi et pas avec lui. Peut etre ne l'a-t-il pas vu dans les retro. Mais bon, d'ailleurs Maldonado zigzag...

Sinon en effet belle course de Button, dommage pour lui. Par contre, le reglement sur le drapeau rouge est a revoir complètement. C'est pas normal qu'on puisse modifier la monoplace.
MrBrown
Signaler
MrBrown
Je pense vraiment qu'il ne méritait pas le drive thru pour le contact avec Massa ; apres revisionage des ralentis, on voit clairement que Massa le voit, sait qu'il est déjà battu mais se referme sur lui malgré cela. J'irai meme jusqu'à dire que c'est Massa qui aurait du prendre cette pénalité.

Par contre concernant le contact avec Maldonado, je pense que la pénalité est justifiée, sur ce coup HAM a clairement été trop ambitieux, et meme si Maldonado n'avait pas tenté de fermer la porte (et ce dernier, je pense, ne pouvait pas entrevoir l'accident, tout s'est passé tres vite), ca ne serait pas passé. Et puis apres tout, la pénalité n'a pas de conséquences, et je pense que les stewards le savaient en prenant la décision.

Par contre, sa réaction stupide insinuant qu'il est victime d'un certain racisme (meme s'il s'agissait d'une blague) est vraiment puérile...

Mais je suis vraiment d'accord sur le fait que HAM "en a" comme on dit, et a fait le spectacle hier ! Quelle course en tout cas ! Pour moi, la victoire devait cependant revenir a Button