>
>
>
La WiiU : analyse et prospective sous l'angle de...
est à vous

La WiiU : analyse et prospective sous l'angle de...

... la pensée latérale des technologies désuètes, du motion gaming et du casual gaming
Signaler
Par B!gBossFF - publié le
Image
Wiiu...Wiiu... Wiiu... Wiiu... Wiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiu... (sirène de police américaine)

Évènement de l'E3 2011, en dépit de la nébulosité de la communication de Nintendo, la Wii U a réussie à éclipser toutes les autres - et bien maigres - annonces du salon du jeu vidéo. Un joli coup d'esbroufe, si l'on en juge les réactions des journalistes : dubitatifs pendant la conférence, a en lire leurs tweets, et enthousiastes quelques heures plus tard au moment de publier leurs billets sur les sites internet consacrés au jeu vidéo (hum...). Mais maintenant que le buzz est passé, je peux enfin parler du sujet sur le fond, et vous proposer quelques réflexions que les journalistes n'ont pas encore eu le temps de développer, certainement trop occupés à agresser sexuellement les babes (si, si, il y a un Sofitel a Los Angeles...), à se gaver de hamburgers et... euh... à bosser aussi. Un peu. Exercice du jour : essayer de remettre cette WiiU dans la perspective historique de Nintendo, pour essayer de démontrer en quoi cette console s'inscrit - ou pas - dans la tradition de la firme de Kyoto, et en quoi elle se démarque - ou pas - de la stratégie mise en place par Nintendo depuis l'annonce de la Wii, première du nom.

 



La WiiU et la pensée latérale des technologies desuètes

Nul ne l'ignore, Nintendo a perdu la main sur le marché des consoles le jour ou le constructeur a voulu se lancer dans la guerre technologique vis à vis de ses concurrents. La Nintendo 64 et surtout, la Game Cube, malgré de véritables atouts, ont eu peine a s'imposer, ses concurrentes ayant optées pour des technologies plus adaptées au marché du jeu vidéo d'alors, et bien mieux maitrisées. Les plus belles heures du Nintendo d'avant la Wii ? La période Game Boy + NES/SNES. Des consoles qui reposaient en partie, ou en totalité, sur le principe de la "pensée latérale des technologies désuètes", concept introduit chez Nintendo par le génial Gunpei Yokoi.

"Pensée latérale des technologies désuètes"... Kézako ? Il s'agit dune philosophie de conception qui consiste à appréhender les technologies de façon horizontale, et non plus verticale. Ainsi, plutôt que de vouloir sans cesse apporter l'innovation en proposant dans un produit les toutes dernières technologies, forcément très chères, et donc peu rentables sur un marché très concurrentiel, la pensée latérale des technologies désuètes consiste à réutiliser de vieilles technologies, au couts de production modique, tout en les recyclant d'une telle façon que le consommateur puisse croire qu'il ait affaire a une véritable innovation. Exemple : l'écran de la Game Boy, très impressionnant a l'époque, est en réalité une resucée des écrans a cristaux liquides des calculatrices. Une technologie déjà dépassée lorsque la Game Boy sort en 1989 mais qu'importe : utilisée pour faire du jeu vidéo portable, la technologie des écrans a cristaux liquides en redevient attrayante, une console portable a jeux interchangeables étant quelque chose de (relativement) innovant a la fin de la décennie 80. Inutile de dire que la Wii doit en partie son succès à cette philosophie de conception, oubliée par un Yamauchi en fin de règne, et remise au gout du jour par Satoru Iwata. La technologie de la Wii est rudimentaire. Mais le motion gaming a été - quoi que l'on pense de ce concept sur le plan ludique - une innovation aux yeux de nombreux joueurs.

Et pour la WiiU ? Une partie des journalistes sont tombées dans l'erreur qui consiste a dire que le controller de la WiiU serait comparable à un iPad. Car si l'iPad est - plus ou moins - a la pointe de la technologie, le controller de la Wii U aurait tout aussi bien pu être conçu par n'importe qu'elle petite PME d'un pays de l'ex-bloc soviétique. Pas de CPU/GPU, puisque la WiiU fonctionnera grâce a la technologie du streaming... cela facilite grandement la conception du bidule. Le reste ? Un écran tactile, un gyroscope, une "sensor bar", un micro, un accéléromètre... des technologies déjà intégrés dans bon nombre de produits hi-tech depuis quelques années, déjà rentabilisés, et très profitables si elles restent vendues au prix fort. Pour la blague, on pourrait même affirmer que le micro était déjà inclus dans les manettes des premières Famicom ! On passera sur les spécifications techniques de la console elle-même, non encore dévoilées officiellement, mais dont on sait déjà qu'elles relèvent de la "current gen +" plutôt que de la next gen.

On peut donc affirmer, au moins pour ce qui est de la "pensée latérale des technologies désuètes", que la WiiU s'inscrit dans la droite lignée de la Wii. Une console au cout de production modéré, et qui pourrait s'avérer immédiatement profitable si Nintendo arrive a la vendre au prix fort, en présentant sa nouvelle console comme une innovation qui va révolutionner le gameplay de nos jeux.

 

Oh, Sergio Ramos, faut pas la faire tomber, hein !



La WiiU et le motion gaming

Fer de lance de la Wii, le motion gaming n'a probablement pas tenu toutes ses promesses sur le plan ludique. A mes yeux, le problème est encore plus profond, dans la mesure ou la Wii ne fait pas vraiment de motion gaming. En effet, loin des gesticulations exagérées des joueurs que l'on peut observer sur les publicités Nintendo, la grande majorité des jeux Wii se joue de la façon suivante : affalé au fin fond du canapé, la main qui tient la Wiimote calée dans l'entre-jambes afin de gagner en stabilité/précision de jeu. Le Nunchuk servant quant à lui à muscler le pouce du joueur, tout au plus. Le motion gaming de la Wii se résume donc le plus souvent a maintenir ses organes reproducteurs à la bonne température, et à s'échauffer le pouce pour ensuite jouer du stick sur Modern Warfare, versions XBOX 360/PS3 ! Mouais... du coup, la levée de bouclier des core gamers, qui dénoncent une dénaturalisation du gameplay de nos jeux vidéo me semble totalement hors de propos : un jeu Wii se joue la plupart du temps plus ou moins de la même façon qu'un jeu PS3/XBOX 360, n'en déplaise aux ultra-conservateurs du jeu vidéo qui voudraient condamner la Wii pour hérésie.

La Wii ne fait pas - sauf exception - de motion gaming.

Et la Wii U ? Durant la conférence E3, point de sourires Ultra Bright qui gesticulent comme des cons pour nos faire comprendre que, bouger devant son écran, permet de lutter contre l'obésité et la faim dans le monde. Ce n'est plus le joueur qui est sujet de l'expérience, comme sur Wii, mais la manette qui est remise au centre du gameplay. Du moins... c'est de cette façon là que Nintendo essaie de nous vendre la WiiU, conscient que le motion gaming n'a pas vraiment tenu toutes ses promesses, et que ce dernier connait un déficit d'image chez les core gamers. Or, le marketing, c'est une chose, mais la réalité en est une autre. Et la réalité, c'est que le controller de la Wii U est bien plus orienté motion gaming que sa lointaine cousine Wiimote + Nunchuk !

Bien évidemment, en l'état actuel des choses, nous ne savons pas vraiment de quelle façon les développeurs exploiteront le potentiel du controller de la WiiU... ni mêmes s'ils l'exploiteront vraiment. Mais à considérer que ce soit le cas, on risque bien de jouer assez souvent les bras tendus vers l'écran, afin d'exploiter les possibilités de mise en abyme entre l'écran du controller, et celui de la télévision - un gimmick récurrent dans les vidéos de présentation de la nouvelle console - ou bien en se penchant dans tous les sens afin d'interagir via les accéléromètres et le gyroscope.

Se réchauffer les mains et les parties tout en jouant ? C'est terminé avec la WiiU. Et même si l'on peut déjà prédire qu'il ne sera pas nécessaire de jouer debout, ou/et en utilisant son salon comme d'un terrain de base ball, a courir entre les bases, la WiiU risque tout de même d'aller bien plus loin dans le motion gaming que ne le faisait la Wii en son temps. Drôle de paradoxe pour un Nintendo qui essaie de nous faire croire que le motion gaming, c'est terminé... ou bien, belle performance du marketing ! En tout cas, les intégristes qui se faisaient une joie d'enterrer le motion gaming avec la WiiU risquent très vite de déchanter... quant aux joueurs plus mesurés dans leur perception de ce type de gameplay - ce qui est mon cas - c'est maintenant une longue attente qui va prendre place, entre scepticisme/enthousiasme et curiosité.

 

Toi aussi, avec la WiiU, poignarde Link !



Le coeur de cible de Nintendo n'est plus nécessairement le casual gamer...

Bien que la WiiU soit conforme au principe de "pensée latérale des technologies désuètes", tout comme la Wii, il ne faudrait surtout pas en conclure qu'elle vise nécessairement le même public. En effet, si Nintendo a tenté de convaincre il y a quelques années un nouveau public de s'adonner aux joies du jeu vidéo, la firme de Kyoto n'a que trop conscience que ce nouveau public, ignare dans le domaine du jeu vidéo il y a quelques années, a au fur et à mesure de ses expériences de jeu, approfondi sa culture vidéoludique, si bien que les attentes de ce public sont peut-être un peu différentes aujourd'hui qu'en 2006, année de la sortie de la Wii. Une situation que l'on pourrait résumer par l'adage suivant : "le casual d'aujourd'hui sera le core gamer de demain". Ou plutôt : "le casual d'hier est le core gamer d'aujourd'hui". Une théorie développée dans un article en anglais que m'avait fait découvrir Neutrino, il y a quelques mois, et qui n'est malheureusement plus en ligne à la date ou je publie ce billet. Coup de chance, une traduction en français existe, et est toujours disponible sur le web. Le propos pourrait être résumé ainsi : le coeur de cible de Nintendo (les casuals) voit ses attentes et ses exigences en termes de profondeur de gameplay augmenter au fur et à mesure de sa pratique du jeu vidéo, si bien que Nintendo n'a d'autre choix aujourd'hui que de s'adapter, en proposant une expérience de jeu plus profonde. Le public reste le même, mais ses exigences augmentent au fil du temps : le coeur de cible de Nintendo se déplace, et deviendra inévitablement beaucoup plus core gamer dans son approche au fil du temps.

Nintendo à parfaitement compris cela, et ne souhaite pas viser que le public casual, volatil par nature, et que les éditeurs tiers ne savent pas forcément appâter - les éditeurs tiers n'ont pas sur capter le public de la Wii avec leurs jeux, si bien que seul Nintendo semble vraiment ramasser la mise sur la console la plus vendu de cette génération.

 

Toi aussi, avec la WiiU, assassine Kennedy !



Quel est donc le public visé par Nintendo ?

Le concept de la WiiU, contrairement a celui de la Wii, n'est pas immédiatement intelligible pour le consommateur lambda. D'ailleurs, même le passionné ne sait pas trop quoi en penser en l'état actuel des révélations sur le sujet. Or, un concept non assimilable en quelques secondes risque d'être très dur à vendre auprès d'un public encore non converti au jeu vidéo, ou peu familier du média. Concept difficile aussi à exposer en quelques secondes, via un spot publicitaire, ou bien une affiche, car les interactions proposées par le controller de la WiiU semblent infiniment plus complexes que celles proposées par la Wii première du nom. La 3DS a d'ailleurs souffert du même mal, les possibilités sociales offertes par la nouvelle console portable de Nintendo (Street Pass...) étant assez complexes pour le noob, et la 3D relief étant difficile à évoquer via un support (affiche ou écran) classique. C'est ainsi que dans un premier temps, je vois mal Nintendo arriver a convaincre le grand public avec sa WiiU...

... et d'ailleurs, la conférence E3 de Nintendo nous présente une WiiU très tournée vers les gamers de la première heure, avec son catalogue a base de Assassin's Creed, Batman Arkham City, Tekken, Ghost Recon... bon, OK, il y avait aussi quelques licences grand public, et les jeux gamers ne sont que des jeux mainstream et/ou AAA, loin d'un Super Meat Boy par exemple. Mais par contraste, quand on voit la dégaine de la conférence Microsoft (Kinect, Kinect et... encore Kinect !), la conférence Nintendo n'avait pas à rougir de sa communication envers les core gamers.

Ceci dit, d'autres éléments pourraient laisser penser que Nintendo essayera aussi de convaincre un plus large public avec sa WiiU. La totale rétrocompatibilité de la WiiU, déjà, ne laisse guère de doutes sur les intentions de Nintendo. Mais aussi - et surtout - le fait que les jeux ne gèrent - du moins, c'est ce que j'ai cru comprendre - qu'une seule tablette, les autres joueurs devant au final jouer avec une Wiimote. Est-ce là un moyen de réunir joueurs expérimentés et novices, autour d'un même concept, d'une même console, d'un même jeu ? Et donc, de faire le pont entre générations, entre les casuals et les core gamers, tout en s'adaptant au coeur de cible de Nintendo, qui évolue, et évoluera plus encore à l'avenir ? Héhé, ils sont pas cons, chez Nintendo...

A-TTEN-TION ! Dire que Nintendo a tout prévu pour réunir tous les publics autour de sa WiiU ne veut certainement pas dire que le constructeur y arrivera au final ! Je suis d'ailleurs assez sceptique sur la viabilité se la stratégie de Nintendo. Déjà parce que Satoru Iwata a déclaré vouloir maintenir sous perfusion la Wii et la DS pour ne pas se couper d'une partie du public de Nintendo, alors même que ces deux consoles sont carbonisées, et abandonnées par les éditeurs tiers. Mais aussi parce que le concept de la WiiU pourrait définitivement s'avérer inintelligible pour le grand public, alors même que le core gamer pourrait rester très méfiant dans un premier temps vis à vis cette nouvelle console, s'estimant "trahi" par Nintendo avec sa si singulière Wii. Réunir deux publics différents, c'est prendre le risque de n'en convaincre aucun. Miser sur deux générations de consoles, et avoir le cul entre deux chaises, c'est prendre le risque de trop disperser ses efforts, et de rater le coche de la next gen. Reste une WiiU qui aura au moins eu le mérite de susciter l'intérêt d'une large part de la communauté vidéoludique, même aux yeux de quelques intégristes qui n'attendaient plus rien de la part de Nintendo. Rien que pour avoir réussi un tel tour de force, je dis : chapeau Nintendo !

N.B : pour ceux qui veulent aller plus loin, vous pouvez écouter la seconde partie de ce podcast (vers 01h30 environ, jusqu'à la fin), auquel j'ai participé, et qui aborde assez longuement le cas de la WiiU : http://www.elive.pro/en/watch/NVXZUhMg8sy8



BigBossFF, qui a subi un lavage de cerveau de la part de Satoru Iwata...

 

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 49,99 €
6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)