1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Sony demanderait au minimum 25.000 dollars pour de la visibilité sur le PlayStation Store

Sony demanderait au minimum 25.000 dollars pour de la visibilité sur le PlayStation Store

Par Romain Mahut - publié le
×

Dans le monde des affaires (comme dans celui du travail), il est souvent essentiel de se mordre la langue pour éviter de se causer du tort sur le long terme. Mais arrive parfois la goutte d'eau qui fait déborder le vase et qui délie les langues. Quand cela se produit, cela permet parfois de faire des découvertes.


À lire aussi : PS5 : Ghost of Tsushima recevrait une extension standalone dès cette année


Dans le monde des studios indépendants et autres plus petites structures de développement et d'édition, la concurrence est actuellement extrêmement rude. Et lorsque ces sociétés ne disposent pas de gros budgets marketing, il est très difficile de donner à son jeu de la visibilité et à attirer l'attention des consommateurs. Et de toute évidence, ils ne sont pas aidés par les gestionnaires des différentes consoles et leurs boutiques virtuelles.

Visiblement poussé à bout par une réunion téléphonique avec un constructeur de consoles, le développeur/éditeur britannique Iain Garner, a décidé de vider son sac sur son compte Twitter à propos des pratiques commerciales de ce dernier. S'il ne mentionne pas directement le nom de ce constructeur, il précise que ce dernier a une console "très populaire et qu'il n'a pas le Game Pass."

Au cours de sa tirade, Iain Garner explique qu'il est très difficile de parvenir à faire sortir un jeu sur la boutique virtuelle de cette mystérieuse "Platform X" car le processus pour faire valider un jeu est long et compliqué aussi bien en termes techniques que marketing pour les plus petites structures.

De plus, ce constructeur rend extrêmement difficile de proposer une promotion pour le lancement d'un jeu ou de baisser son prix par la suite, les réductions de prix ne fonctionnant que par "invitation." Il affirme que cela fait des années qu'il n'a pas eu la possibilité de réduire le prix d'un de ses jeux sur cette plateforme et que de nombreux autres développeurs très populaires ont le même problème.

Beaucoup trop cher mon fils

Révélation plus croustillante encore, Iain Garner révèle que les développeurs et éditeurs disposent d'un moyen pour faire mettre leur jeu en avant sur cette plateforme. Ce moyen, vous l'aurez deviné en lisant le titre de cette news, c'est mettre la main à la poche. En échange de la "modique" somme de 25.000 dollars, un développeur/éditeur peut voir son titre "mis en vedette" sur la boutique de la "Platform X." Bien évidemment, le constructeur récupère également 30% de l'argent généré par chaque vente du jeu.

Dans un article publié au sujet de ces tweets, Kotaku confirme que selon leurs informations, ces conditions correspondent à celles imposées par Sony sur consoles PlayStation. Mais il ajoute que, toujours selon ses informations, Microsoft applique une politique similaire. Et dans tous les cas, les factures grimpent très vite. Le site américain explique que selon des documents officiels auxquels il a eu accès, être mis en avant pendant un week-end entier peut coûter des sommes à cinq zéros.

Si de telles dépenses rentrent aisément dans le budget marketing des gros éditeurs (et permettent aux constructeurs de réaliser des entrées d'argent non-négligeables), les indépendants et plus petits éditeurs ne peuvent souvent pas se les permettre. Et vu qu'il sort sur consoles plusieurs dizaines de jeux indépendants chaque semaine, il est quasi impossible pour un grand nombre d'entre eux de faire leur trou.

Questionné par Kotaku sur les raisons de son coup de colère, Iain Garner explique qu'il a été provoqué par ce qu'il perçoit comme une différence entre ce que "Platform X," autrement dit Sony, clame au sujet des jeux indépendants et sa manière de traiter ceux qui les créent :

Platform X déçoit massivement les indépendants alors qu'il nous utilise comme des éléments clés de son marketing. L'appel auquel j'ai récemment participé a montré qu'ils n'ont aucune considération pour nous, nos opinions ou notre gagne-pain. Et ce qui est encore pire dans tout ça, c'est que cette situation garantit que leurs clients ont de moins bons prix et ont moins d'options. Je ne comprends pas la logique derrière tout ça mais ça a l'air d'être mauvais pour tout le monde, y compris eux.

Sony, qui n'a pas été mentionné directement par Iain Garner mais par Kotaku, n'a pas commenté ces déclarations pour le moment.

Que pensez-vous de ces nouvelles informations ? Vous surprennent-elles ? Pensez-vous que le fait qu'elles soient rendues publiques va changer quelque chose ? Quelles solutions seraient envisageables pour remédier à ce problème selon vous ? Les constructeurs ont-ils raison de gérer les choses de la sorte ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

7 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (7)