1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Jurassic World Evolution 2 : Premières impressions sur le jeu de gestion où la vie trouve son chemin

Jurassic World Evolution 2 : Premières impressions sur le jeu de gestion où la vie trouve son chemin

Par Camille Allard - publié le
×

Après l'annonce surprise par Jeff Goldblum durant le Summer Game Fest, nous avons eu l'occasion de faire un point exclusif avec Frontier Entertainment sur Jurassic World Evolution 2 en compagnie de Rich Newbold officiant comme Game Director et Adam Woods, producteur exécutif. L'occasion notamment de voir le jeu tourner et de faire le tour de pas mal de nouveautés.

Tenez-vous le pour dit : Jurassic World Evolution 2 n'a pas pour but de révolutionner la recette de 2018, mais plutôt lui apporter plus de profondeur et de goût. Le jeu s'annonce ainsi plus complet, avec notamment l'ajout d'office des reptiles volants (qui ne sont pas considérés en paléontologie comme des dinosaures) ainsi que des créatures marines. Si nous n'avons pas pu voir ces dernières nous avons au moins pu voir les nombreux autres changements.

"Qu'est ce qu'il y a la dedans ? King Kong ?"

Le postulat de départ est toujours le même : vous gérez votre parc pour faire honneur aux souvenirs de John Hammond. Cette fois, le jeu offre un choix plus large d'environnements pour créer son parc avec par exemple l'ajout du milieu tempéré apportant son lot de nouvelles végétations, climats et calamités climatiques. Dans la partie que nous avons pu observer, un blizzard a commencé à recouvrir le parc d'un épais manteau de neige avec tout les problèmes qui vont avec, à savoir coupures électriques diverses pour créer une chaine de problèmes dans votre parc. 

Pour gérer vos divers soucis, les développeurs ont souhaité apporter un peu plus d'automatismes, notamment au niveau des rangers qui peuvent maintenant avoir des parcours plus clairs un peu à l'image de ce qui se fait dans Planet Zoo avec les soigneurs. On notera aussi l'ajout de nouvelles infrastructures comme le Paleo Medical Facility avec sa camionnette vétérinaire permettant d'agir plus simplement dans le parc pour le soin de vos dinosaures sans avoir besoin d'utiliser un hélicoptère.

Plus vaste, plus profond

La gestion des visiteurs est aussi plus complexe. Superviser un parc implique aussi les humains. C'est l'un des ajouts majeurs de ce nouvel opus, quelque chose que la communauté réclamait beaucoup dans le premier jeu : les visiteurs ont un comportement plus réaliste et plus humain. Désormais, des points de vente ayant un rapport direct avec la zone la plus proche sont nécessaires. Ainsi, si vous êtes proche d'un enclos de carnivores, il faut s'attendre à vendre des "goodies" uniquement autours des espèces de dinosaures qui préfèrent la viande, pour combler les attentes de vos invités. En vue d'embellir votre parc, le jeu offre cette fois de nombreux outils de customisation pour chaque bâtiment, cela implique aussi bien la couleur que l'architecture des façades, des toitures, etc. En fait, les développeurs souhaitent proposer beaucoup plus d'options aux joueurs. On sent que Planet Zoo est passé par là pour donner des idées. L'humeur des visiteurs se divise en quatre catégories : aventure, standard, nature et luxe. À vous de de jongler pour plaire au plus de monde possible.

"Y'a-t-il des dinosaures dans votre parc à dinosaures ?"

Cette idée se retrouve aussi avec vos animaux puisque l'A.D.N. est désormais entièrement modifiable grâce à l'ajout assez gargantuesque de variations possibles pour les "teintes" de vos dinosaures. L'A.D.N. contient aussi des emplacements libres avec des traits permettant de débloquer divers éléments comme une meilleure résistance aux maladies ou encore une moins agressivité plus contenue.

Des territoires dynamiques

Le comportement de vos dinosaures se veut aussi plus réaliste avec une prise en compte totale de la territorialité. Là où le premier jeu ne faisait qu'effleurer le concept, le second souhaite faire les choses bien. En un clic sur un dinosaure, il est possible de connaitre sa circonscription et ainsi mieux cerner les besoins de chacun. Utile pour savoir qui mettre ou ne pas mettre dans le même enclos. Deux dinosaures avec un fort sentiment d'appropriation de l'espace, même herbivores, risquent bien de se combattre à mort.

Les raptors chassent en meute

Évidemment, nous l'évoquions plus haut, Jurrassic World Evolution 2 est l'occasion d'ajouter de nombreux dinosaures inédits dont les marins mais aussi pas mal de terrestres. Le nombre total d'animaux différents est de 75 espèces, un chiffre fort appréciable qui va permettre aux fans d'animaux préhistoriques de s'en donner à coeur joie. Notons la possibilité désormais de faire sortir de l'incubateur plusieurs bestioles en même temps. Pour l'instant pas de trace de reproductions, dommage.

Le fan service Jurassic Park (plus réaliste aussi) permet aux herbivores de se nourrir désormais directement avec les feuillages des arbres sans avoir besoin d'utiliser de mangeoires. Une excellente nouvelle aussi bien pour le "réalisme" que pour la gestion de nos dinosaures. Cette précision comportementale va permettre à certains dinosaures comme les raptors de chasser en meute, cette seule nouveauté aura le don de ravir les fans de la licence. Globalement, tout le système de combat a été revu pour proposer plus de fluidité, plus de réalisme et plus de variations.

ON L'ATTEND... AVEC IMPATIENCE !
Ce nouvel opus s'annonce donc plus complet, plus profond, plus réaliste. Nous avons un peu eu l'impression de voir tourner le jeu ultime de gestion de parc à dinosaures et avons très hâte d'en savoir plus sur les créatures marines histoire de compléter ce beau tableau. Reste à voir si une fois en jeu nous aurons vraiment l'impression d'être sur un Jurassic World Evolution 2.0 et non 1.5. Réponse à la fin de l'année sur PC, PS5, Xbox Series X|S, Xbox One et PS4.

Galerie photo Jurassic World Evolution 2 - 5 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)