1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    On a joué à Scarlet Nexus, le nouveau A-RPG de Bandai Namco, et il y a du mieux

On a joué à Scarlet Nexus, le nouveau A-RPG de Bandai Namco, et il y a du mieux

Par Jonathan Bushle - publié le
×
vidéo : Scarlet Nexus : Bande-annonce des Game Awards
vidéo : Scarlet Nexus : Bande-annonce de l'anime
vidéo : Scarlet Nexus : Bande-annonce de Kasane

Après avoir découvert des séquences de gameplay dans un event secret organisé en ligne par l'éditeur l'été dernier, nous avons pu cette fois-ci jouer à Scarlet Nexus, dans des conditions un peu particulières puisque nous avons joué sur un PC connecté à distance avec le système Shadow. Une bonne connexion fibrée et quelques heures plus tard, on en sait déjà plus et on vous fait part de quelques éclaircissements.

L'occasion nous a donc été donnée de découvrir le début de l'aventure pad en mains, et après avoir choisi entre un des deux héros de départ - Yuito, le fils de bonne famille qui veut s'engager dans l'armée et Kasane, l'orpheline au destin tragique - on a choisi cette dernière - et un opening façon anime avec de la musique rock, la démo de Scarlet Nexus commençait directement avec l'entrainement des personnages et le tutoriel, puis nous offrait de découvrir quelques quêtes principales et secondaires du début.

Le nexus

La plupart de la narration se fait via des passages de type "visual novel" avec des plans fixes plutôt bien cadrés, "animés" et dynamiques, avec des voix - Japonaises ou anglaises - à peu près tout le temps et quelques courts passages en 3D animée, et si le fil rouge de l'histoire semble être lié au destin de monde très "cyberpunk japonisant" envahi par d'étranges créatures mi-bête, mi-squelette mi-plante, on suivra aussi les pérégrinations plus personnelles des héros, aux rôles de personnages de manga "classiques", reconnaissables au thème de musique comique qui fait régulièrement son entrée. Le tout laisse transparaitre un léger cel-shading qui semble du plus bel effet.

Cette démo fut en tout cas l'occasion de visiter quelques lieux tous très urbains, mais détruits d'une délicieuse apocalypse colorée. Une ville qui sert de HUD, très moderne et japonaise, un chantier, un quartier mal famé, et les monstres ne sont pas en reste et leur design, presque Silent Hill-esque, ne vous laissera probablement pas coi. A voir sur la durée si le scénario de Scarlet Nexus se montre à la hauteur du design de l'univers créé pour les besoins du jeu, qui semble assez splendide pour le coup.

Hands-on

Là où le jeu nous a le plus surpris, c'est sur sa jouabilité action. On n'était pas très emballés après les previews vidéo, mais là, on se dit que des titres comme NieR Automata ne sont jamais très loin. Après avoir locké son ennemi, on aura principalement accès à deux types d'attaque : au corps à corps avec une arme blanche ou à distance avec de la télékinésie qui permet de projeter les objets du décor sur les ennemis comme l'apprenti dans le pouvoir de la Force ! Parfois, les objets se mettent malgré tout dans le champ de la caméra...

Le résultat est assez détonnant, les combats étant rythmés par l'alternance requise entre attaques à distance et au corps à corps, le but "du jeu" étant de suffisamment coordonner ses attaques pour ne laisser aucun répit à l'ennemi, un peu comme dans un... jeu de rythme ! Une esquive avec contre-attaque est disponible, et on pourra aussi déclencher de petites cinématiques à QTE avec certains éléments de décor spéciaux. Le tout se montre assez rapide à jouer, plutôt dynamique, et bien plus que dans les vidéos observées sur le net. Là-dessus, on a hâte d'en voir plus ! Au niveau des donjons explorés, ces derniers ont semblé assez linéaires, et parfois, labyrinthiques : heureusement qu'il y a une map !

First, they meet, then, they fight

Côté RPG, cela semble plutôt léger en termes de gestion d'équipements, d'armes ou d'arbre de compétences, mais vos coéquipiers qui vous accompagnent en mission vont changer la donne : En plus de fournir quelques buffs de statut, ils peuvent parfois offrir un nouveau pouvoir de télékinésie ou des armes élémentaires ! Le système méritera un examen plus approfondi avant de pouvoir être complétement jugé, mais cela est plutôt prometteur.

D'autant plus que le déverrouillage de diverses compétences passera par l'acquisition de Social links, en mode Persona, entre deux missions, ou il faudra aller bavarder avec vos camarades, parfois partir en mission avec eux, pour renforcer vos liens, et surtout, leur pouvoir !

ON L'ATTEND... AVEC CURIOSITE ET ENVIE !
Scarlet Nexus est une nouvelle licence made in Bandai Namco au design très "God Eater", dans un univers dystopique ou une société futuriste au design très marqué vit assiégée par des monstres tout aussi forts en termes de bizarreries que les décors sont marquants. Si le scénario devra confirmer sur la durée, le design, lui, nous a séduits. Et question gameplay, manette en mains, cela semble pas mal non plus : malgré un aspect RPG qui semble un peu léger mais rythmé par les pouvoirs de nos compagnons et l'acquisition de "social link" avec eux, dans les combats, c'est bien nerveux et on alterne attaques au corps à corps et télé-kinésiques avec un rythme plutôt exigeant et rapide. Scarlet Nexus tiendra-t-il ses promesses ? La réponse dans le TEST, aux alentours de la fin juin si tout va bien !

Galerie photo Scarlet Nexus - 8 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)