1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST du casque EPOS H3 : Un bon rendu audio et une captation micro remarquable

TEST du casque EPOS H3 : Un bon rendu audio et une captation micro remarquable

Par Nerces - publié le
Image

Seulement quelques semaines après nous avoir fait parvenir ses écouteurs true wireless, la marque EPOS nous propose de tester son casque gaming circum-aural. Sur le papier, le H3 se caractérise par des basses profondes et ce que ses promoteurs appellent une « clarté acoustique favorisant des conversations claires entre les joueurs ». Jugeons sur pièces.

Si malgré notre test des GTW 270 Hybrid, le nom de la société EPOS ne vous dit par grand-chose, ce n'est pas totalement surprenant. Bien établie dans le monde du son, elle a pendant un petit moment été associée à une autre entreprise, particulièrement renommée, Sennheiser. EPOS a depuis décidé de voler en solo et lance donc plusieurs produits en sa marque propre. Les GTW 270 Hybrid bien sûr et les H3 que nous testons aujourd'hui.

Un design réussi malgré un micro encombrant

Le H3 est le premier casque dessiné et commercialisé depuis la séparation d'avec Sennheiser. Il est d'ailleurs intéressant de noter que les designers d'EPOS ont visiblement voulu marquer une certaine rupture. Le H3 est un casque-micro qui ne ressemble clairement pas aux modèles Sennheiser et, au premier coup d'oeil sur la bête, on sent une envie de quelque chose de plus léger, de moins massif. Disponible en deux coloris - intégralement noir ou noir et blanc - il est nettement moins lourd que les produits de la gamme GSP : à moins de 280 grammes, c'est un casque que nous n'hésiterons pas à qualifier de léger et même après de longues sessions de jeu, il ne pèse pas sur le sommet du crâne.

Notons d'emblée que la légèreté n'est toutefois pas le seul élément à prendre en compte pour le confort d'un casque et si EPOS a opté pour un modèle circum-aural, il le fait avec des oreillettes de petite taille : problème, pour de nombreux utilisateurs, il y a donc le risque d'avoir les oreillettes qui viennent reposer tout ou en partie sur les pavillons de nos oreilles. Il est des joueurs que ça ne dérange pas et d'autres que ça insupporte : à vous de voir ! Reconnaissons en revanche qu'EPOS a soigné le revêtement et le rembourrage des différentes parties de son casque. Bien sûr, après seulement trois semaines à tester le produit, nous ne pouvons garantir sa résistance dans le temps.

Reste qu'à aucun moment, nous n'avons eu de sensation désagréable avec ce revêtement en similicuir et ces mousses relativement épaisses. Il est à ce niveau bon de souligner que l'arceau central repose sur une structure qui semble métallique. Elle assure une bonne stabilité générale au produit, mais ne se montre jamais trop « raide ». De fait, on peut aisément glisser / enlever le casque sans forcer et, dans le même temps, on profite d'un bon maintien une fois la bête sur le crâne. Bien sûr, EPOS a opté pour un système de réglettes sur 10 niveaux pour ajuster la hauteur des oreillettes, lesquelles emploient de « fausses » charnières rotatives.

Compatible console

« Fausses » car on ne peut pas aller aussi loin qu'avec de véritables charnières, mais ces quelques degrés de battement peuvent toutefois suffire pour ajuster les choses à votre morphologie et c'est bien là le plus important : à condition d'être confortable du côté des oreilles, l'EPOS H3 est un modèle convaincant à ce niveau d'autant que la robustesse semble de mise. Un bémol toutefois : EPOS a opté pour une molette du volume placée sur le côté de l'oreille droite. En premier lieu, nous ne sommes pas forcément très habitués à ce placement, mais surtout on craint une certaine fragilité à ce niveau qui, en cas de problème technique, aurait un impact « définitif » sur le casque.

En dernier lieu, soulignons le manque de discrétion du microphone. Simplement rabattable, il vient un peu casser l'élégance générale du produit. Reste qu'à 120 euros environ, le résultat est intéressant d'autant qu'EPOS s'est arrangé pour offrir une large compatibilité à son modèle que l'on peut brancher sur PC, Mac, mais aussi sur presque n'importe quelle console, PlayStation (4 ou 5), Xbox (One ou Series) et Switch. Enfin, il est possible de le connecter à un smartphone. Pour ce faire, on peut compter sur deux câbles en guise d'accessoires : un modèle de 2 mètres avec deux connecteurs jack pour séparer micro / casque et un câble de 1,5 mètre avec un jack 4 points. Ce sont les seuls accessoires livrés.

Exclusivement stéréo, pour la bonne cause

Certains feront toutefois remarquer que cette connectique analogique est un peu passée de mode et ils regretteront l'absence de câble USB : on ne peut pas tout avoir. Il convient en tout cas de préciser que le sans-fil n'est pas au menu et que le H3 se contente d'une simple stéréophonie, la spatialisation 7.1 tellement à la mode dans le monde du jeu vidéo, n'est pas prévue. Avant d'entrer dans le vif du sujet de la restitution, nous avons un point à soulever : même lorsque la molette est au minimum, le son n'est pas coupé. Il est très faible certes, mais pas complètement inaudible. On ne voit pas bien le pourquoi du comment, mais il nous paraît important de le signaler.

À la manière de ce qui pouvait caractériser les produits Sennheiser, l'EPOS H3 est un casque qui propose un son globalement équilibré. Lors de nos premières écoutes, nous avons même été un peu surpris de voir que les basses ne sont pas surreprésentées, on garde une certaine neutralité. Pour autant, les promoteurs du H3 n'ont pas menti sur un point, les basses en elles-mêmes constituent une belle réussite : elles sont profondes et bien définies. Puisqu'il n'est pas question d'écraser le reste du spectre, les médiums peuvent bien s'exprimer et les voix notamment sont agréablement reproduites. Certains feront remarquer que les bas-médiums sont peut-être un peu en retrait.

Quelques défauts

Ils auront raison, mais nous préférons nous attarder sur le vrai défaut de cet EPOS H3 : le rendu des aigus. Entendons-nous bien, rien de catastrophique à ce niveau, mais on sent clairement un creux comme un manque et ces aigus paraissent moins naturels. Le rendu de certains instruments pourrait décevoir, en particulier pour une écoute musicale. En jeu en revanche, il n'y a rien à signaler et nous ne regrettons pas une seule seconde l'absence de 7.1 : on se contente d'une stéréophonie qui assure vraiment l'essentiel et offre une belle image. En somme, un casque dédié au jeu vidéo, mais sans exagération et, finalement, confortable même pour une écoute musicale.

Notons toutefois que le vrai point fort de ce produit est à chercher du côté du microphone. Alors, nous l'avons dit, ce n'est pas sur l'aspect « logistique » puisque EPOS n'a hélas pas jugé bon de rendre son microphone détachable ou « enroulable ». Il repose sur une tige flexible que l'on peut simplement rabattre. En revanche, la qualité de captation est assez remarquable : notre voix est naturelle, très claire, limpide même. Cela reste un casque-micro à 120 euros, mais - sauf connexion Internet défaillante - jamais vos amis n'auront à se plaindre de votre voix. Petit bémol : une tendance à capter aussi les bruits environnants en particulier ceux qui viendraient du clavier si vous jouez sur PC.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

UNE CAPTATION MICRO REMARQUABLE !

Pour un premier casque-micro depuis sa séparation d'avec Sennheiser, EPOS fait plus qu'assurer l'essentiel. Malgré quelques réserves sur le dessin du microphone et l'impossibilité de le retirer, le H3 est un produit élégant et plutôt bien pensé. Son confort dépendra beaucoup de la taille de vos oreilles et du fait que vous supportiez ou non que les oreillettes reposent sur les pavillons. La grande compatibilité du casque est un atout évident de même que l'équilibre proposé côté restitution audio, malgré une petite faiblesse dans les aigus. Enfin, la qualité du microphone est sans doute ce qui pourrait faire pencher la balance en faveur du H3 s'il s'agit d'un achat avant tout pensé pour échanger, discuter en cours ou après les parties.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Un rendu audio globalement très équilibré
  • Belle image stéréophonique
  • Captation de la voix efficace
  • Léger et confortable... pour les petites oreilles surtout
  • Compatible avec presque toutes les plateformes
 
  • Petite faiblesse dans le rendu des aigus
  • Petites oreillettes et pas de réelles charnières rotatives
  • Molette de volume intégrée à l'oreillette
  • Microphone non rétractable / détachable
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 120 euros environ
  • Compatible : PC, Mac, PS4 / PS5, Xbox One / Series, Switch...
  • Poids : environ 275 grammes (avec câble)
  • Connexion : filaire, câble double-jack (2 m) et câble jack 4 points (1,5 m)
  • Transducteurs : dynamiques, fermés
  • Forme des écouteurs : circum-aural
  • Spatialisation du son : stéréo
  • Réponse en fréquence : 10 Hz - 30 000 Hz
  • Microphone : oui, flexible
  • Réponse en fréquence du micro : 10 Hz - 18 000 Hz
  • Réduction de bruit : passive Garantie : 2 ans
  • Où acheter ? : Amazon
   
         

Galerie photo - 5 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)