1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Rainbow Six Siege Crimson Heist : Le game director nous parle de Flores et du Gonne-6

Rainbow Six Siege Crimson Heist : Le game director nous parle de Flores et du Gonne-6

Par Eva Martinello - publié le
×

Le game director de Rainbow Six Siege à Montréal, Jean-Baptiste Halle, nous a dévoilé les détails de la création de l'opérateur Flores, de l'arme Gonne-6 et d'autres nouveautés de la saison 1 de l'année 2021.


À voir aussi : Rainbow Six Siege : À 6 jours de son lancement, le Six Invitational reporté 


Avec ou sans Six Invitational, Ubisoft nous a présenté toutes les grands changements à venir sur Rainbow Six Siege en 2021. Pour cette année, l'éditeur garde les mêmes focus que l'année dernière : du nouveau contenu ciblé pour ses fans de longue date dont les nouveaux agents, de nombreuses refontes et changements de meta, mais aussi toujours plus d'accessibilité pour tendre la main aux nouveaux joueurs et la solidification de leurs bases, comme l'arrivée de meilleurs serveurs. 

Mais pour lancer cette sixième année du jeu de tir tactique compétitif, c'est la saison Crimson Heist qui sera introduite. Elle amènera le nouvel agent d'attaque Flores, l'arme secondaire Gonne-6 pour de nombreux attaquants, la refonte de la carte Frontière (Border) et d'autres nouveautés. 

Crimson Heist, ou l'ode à la destruction

Terminée la subtilité de la surveillance introduite par les deux derniers opérateurs Aruni et Zéro : pour le début de cette année, place à la destruction. Le gadget du nouvel agent Flores lui permet de déployer un drone à ses pieds qui ne peut ni reculer, ni s'arrêter : il poursuit sa course pendant 10 secondes maximum, puis explose après une détonation, qui peut être provquée à n'importe quel moment, avec 3 secondes de délai.

S'il explose tout près d'un adversaire, il l'élimine en un seul coup. Mais le drone peut permettre aussi de mettre à mal les défenses de l'équipe adverse, de faire diversion ou encore de débusquer des défenseurs en les forçant à prendre une position plus risquée. S'il est utilisé en coordination avec d'autres opérateurs, il peut être dévastateur, surtout que Flores possède 4 charges de ce gadget dans un round. « Flores sera très fort pour aller soit deny des utilities qui nous bloquent comme un shield ou Maestro caméra, soit forcer un défenseur à bouger de sa position », nous explique le game director de Rainbow Six, Jean-Baptiste Halle.

Contrairement à certains agents comme Maverick, Flores n'a pas provoqué de défis techniques majeurs pour être introduit. Néanmoins, son gadget est simple d'utilisation et permet des erreurs avec 4 charges disponibles, ce qui le rend à la portée de tous les joueurs, et il semble assez puissant pour avoir un impact significatif sur la meta. Ubisoft a réussi à faire de son gadget un drone unique par rapport aux drones basiques et à celui de Twitch ; beaucoup de joueurs devraient se l'arracher à sa sortie. Jean-Baptiste Halle nous donne quelques informations sur son développement : 

On a commencé assez tôt à jouer avec l'idée d'un drone explosif qui aurait une espèce de temps de vie limité où tu aurais un certain délai pour atteindre ta cible, avec des contraintes qui fait que tu serais encouragé à ne pas juste l'utiliser comme un drone d'observation, mais à l'utiliser de façon active.

C'est donc sur les contraintes liées au contrôle du drone que plusieurs itérations ont été faites au cours du développement ; l'équipe a par exemple mis des contraintes sur sa mobilité, un peu comme le contrôle des missiles dans des jeux plus anciens, mais c'est finalement l'impossibilité de reculer ou de s'arrêter qui a été retenue. Le but : renforcer le fait d'avoir un objectif précis en tête en le lançant. 

Le Gonne-6 : la nouvelle arme clutch

 D'un autre côté, c'est la nouvelle arme secondaire "Gonne-Six" qui pourrait faire des ravages. L'arme est particulière, car elle ne possède qu'une seule munition : en l'utilisant, elle lance un projectile qui détruit les pièges et autres éléments dans son rayon d'explosion. Elle remplacera l'arme secondaire de plusieurs attaquants comme Zero, Iana, Amaru, Gridlock, Finka, Lion et Dokkaebi.  

Il y a un risk-reward dans l'affaire car tu décides d'abandonner ton pistolet donc si tu te retrouves à court de munitions en combat et que tu sors ça, ce sera clairement pas efficace. Mais on pense que ce sera une option assez forte, donc on a tendance à vouloir le distribuer à des opérateurs dont le loadout est un petit peu faible pour les rehausser dans l'équilibrage.

Si l'arme n'a pas non plus posé des défis techniques trop importants, ça a été le cas du côté de l'équilibrage. L'équipe a testé de nombreux changements, et d'autres devraient encore arriver avec son arrivée en test, ou encore plus tard quand les joueurs de haut-niveau se seront appropriés la meta. Ces derniers ont d'ailleurs été intégrés dans les discussions : ce sont eux qui ont, par exemple, demandé l'ajout d'un délai d'explosion pour donner les moyens aux ennemis de réagir. 

« Eux sont habitués à jouer avec les boucliers de déploiement et à jouer derrière », explique Jean-Baptiste. « Ils trouvaient que le fait que l'explosion soit instantanée ne leur laissait pas le temps de réagir et de fuir des boucliers, et c'est quelque chose à laquelle on n'aurait pas pensé. »

Un peu plus de mesures contre la toxicité

En plus de ces deux nouveautés qui apporteront un peu de piment sur le jeu de tir, le mode streamer fera son arrivée pour permettre aux créateurs de contenus de protéger leur identité et éviter le stream-sniping et le système de réputation continuera à être précisé. Initié en arrière-plan, il deviendra visible plus tard dans l'année en introduisant des récompenses et sanctions aux joueurs en fonction de leur score : une fonctionnalité plus qu'attendue car elle permettra de donner des sanctions plus adaptées à chaque profil. 

« Les sanctions qu'on donne pour la toxicité ne vont pas encore au bout de la logique, car elles ne suivent pas nécessairement le profil sur du long-terme. Si, par exemple, le reserve friendly fire est activé, ça a lieu dans cette partie, mais ça ne va pas te suivre sur plusieurs parties », explique Jean-Baptiste. « Avec un score de réputation qui suit le profil, cela va nous permettre d'avoir un suivi sur le long-terme. Donc pour quelqu'un qui aura un comportement systématique de team kill, ça va nous permettra d'activer le friendly fire tout le temps par défaut. »

 La première saison de l'année 6, Crimson Heist, est d'ores et déjà disponible sur les serveurs de test PC. La saison sera ensuite disponible sur les serveurs live le 16 mars prochain, et Flores pourra être joué en premier par les joueurs possédant le battle pass.

Galerie photo Tom Clancy's Rainbow Six Siege - 6 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande