1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    PS5 : La marque PlayStation vit un "déclin décisif" au Japon selon un analyste

PS5 : La marque PlayStation vit un "déclin décisif" au Japon selon un analyste

Par Romain Mahut - publié le
×

La situation de la PS5, et plus généralement de la marque PlayStation, au Japon fait couler beaucoup d'encre depuis le lancement de la console next-gen du constructeur nippon. Et si le patron de Sony Interactive Entertainment affirme que le Japon reste "très important" pour PlayStation, les faits semblent dire l'inverse. Ce qui rend les observateurs du marché japonais pour le moins pessimistes. 


À lire aussi : PS5 : Les spéculateurs menacent la santé de la console sur le long terme


La version japonaise du site GamesIndustry.biz a récemment publié un article dans lequel il est question de la situation actuelle de la PS5 et de PlayStation au Japon. Cet article, qui repose sur des données du magazine Famitsu, rappelle que Sony a vendu environ 240.000 PS5 au cours des six premières semaines de commercialisation de la console au Japon. Ces ventes sont plus faibles que celles de toutes les autres consoles PlayStation sur une période équivalente, à l'exception de la PSP.

Selon Hideki Yasuda, analyste chez Ace Economic Research Institute, ces chiffres indiquent que "Sony ne prend pas le Japon au sérieux" et que la marque PlayStation vit actuellement un "déclin décisif" dans son marché d'origine :

Des ventes totales à hauteur de 240.000 unités sont de loin les plus faibles de l'histoire des consoles de salon PlayStation. Si cette tendance venait à perdurer, les ventes de la PS5 (au Japon) sur l'ensemble de son cycle pourraient finir à moins de la moitié de celles de la PS4. [...]

Est-il possible de ressentir que Sony a un plan pour rencontrer le succès sur le marché japonais ? ACE Economic Research Institute ne le croit pas.

Sachant que les ventes japonaises de PS4 étaient elles-mêmes décevantes (moins de dix millions d'unités vendues, tous modèles confondus), une telle fin ne donnerait vraiment pas de quoi fanfaronner à Sony. Mais est-ce une situation que le géant de l'électronique cherche véritablement à éviter ?

USA ichiban

Même si la PS5 souffre de ruptures de stock partout dans le monde, il apparaît également que Sony n'a jamais mis autant de consoles sur le marché pour un lancement qu'il ne l'a fait pour la mise en vente de la PS5. Sachant que la console est quasiment introuvable au Japon, ces chiffres de ventes montrent que Sony Interactive Entertainment a volontairement favorisé d'autres marchés que le Japon.

Politiquement, Sony IE se doit de déclarer publiquement l'importance qu'a à ses yeux le marché japonais. C'est par ailleurs ce qu'a fait Jim Ryan. Mais si ces déclarations ne sont pas suivies d'actions, ce qui semble être le cas pour le moment, c'est que SIE voit son intérêt commercial ailleurs.

Depuis plusieurs années, PlayStation mise gros sur le marché américain et continue de surfer sur sa popularité en Europe (où Xbox peine à rivaliser). Le lancement mondial record de la PS5 semble pour l'instant donner raison à Sony. Le constructeur vient de plus d'annoncer sa décision d'arrêter la production au Japon de quasiment tous les modèles de PS4 afin de faire de la place à la PS5 sur les chaînes de production.

Japon, peine perdue ?

Deux questions se posent donc désormais : SIE compte-t-il essayer de remonter la pente au Japon ? Et s'il parvient à mettre des quantités suffisantes de consoles dans les rayons nippons, les consommateurs japonais répondront-ils présents ? Impossible à dire pour le moment. Hideki Yasuda pense en tout cas que ces derniers se sentent méprisés par Sony à cause des décisions prises par ce dernier au cours des dernières années (Japon servi en PS4 après les États-Unis et l'Europe, bouton de validation passé de "rond" à "croix" sur les PS5 japonaises, pas de doublage japonais sur des vidéos de présentation de la PS5, etc.).

La génération PS5 pourrait donc être le théâtre de multiples situations inédites pour la marque PlayStation au Japon. Et ces situations pourraient aussi bien être provoquées par Sony lui-même que par les joueurs de l'archipel. Si les perspectives japonaises de la console ne sont pour l'instant pas très réjouissantes, il est bien trop tôt pour tirer des conclusions de la situation actuelle.

Partagez-vous le ressenti de l'analyste japonais ? Que pensez-vous de la manière de procéder de SIE vis-à-vis du Japon ? Croyez-vous que Sony peut se permettre de laisser le marché japonais passer au second plan ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

17 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (17)