Grâce à une stratégie de recyclage bien dans son époque, le constructeur visiblement soucieux de préserver l'environnement, continue d'alterner les sorties d'épisodes inédits de quelques séries phares avec des resucées au succès presque aussi retentissant. Après avoir fait un sort à Mario Kart 8, Pikmin 3 ou encore Donkey Kong Country : Tropical Freeze, Super Mario 3D World faisait la semaine dernière son grand retour, agrémenté d'un étonnant Bowser's Fury en guise de bon coup de polish.

Fièvre acheteuse

Et comme pour Pikmin 3 Deluxe, rapidement devenu l'opus le plus vendu de la (courte) série, la version Switch du platformer 3D a largement surclassé l'original durant sa première semaine de ventes, avec 250.018 copies écoulées contre 106.967 en 2013, soit un joli score de + 133%. Précisons tout de même que comparaison n'est pas raison, puisque la Wii U ne comptait qu'à peine 6 millions de consoles installées sur le marché, contre 80 millions de Switch aujourd'hui. Voilà voilà.

La cartouche bicéphale se glisse ainsi entre Super Mario Galaxy (256.341 exemplaires vendus lors de son lancement) et la récente compilation Super Mario 3D All-Stars (210.136 exemplaires durant la première semaine), attestant ainsi d'un lancement réussi, même loin du stratosphérique Super Mario Odyssey et ses 511.625 jeux alors vendus.

Seul problème pour Nintendo : à force de tout recycler, il ne reste pour ainsi dire beaucoup de titres first-party a voir connu un triste sort sur la génération précédente. Au vu de la ressortie destinée à fêter les 35 ans de The Legend of Zelda, d'aucuns diraient que les idées ne manquent pourtant pas.