Tout d'abord Sifu se la joue films d’antan, empruntant les sillons cinématographiques de la Shaw Brothers ou encore de la Golden Harvest.

Notre jeune héros ou héroïne, puisqu'il est possible de choisir, devra venger la mort de sa famille. Tel Chen Zhen il ou elle devra se battre seul(e) contre tous. D'ailleurs les développeurs ne cachent pas leur amour pour les films asiatiques et Sifu contient bon nombre de clins d'oeil dont un hommage à la scène iconique de Old Boy.

Vieillir n'est pas mourir !

Outre son histoire se déroulant dans une Chine contemporaine, Sifu ajoutera par petite touche et cela de manière plus importante vers sa fin un côté plus fantastique. En effet, plus le joueur affrontera de boss plus le titre tournera vers un segment plus magique et fantastique.

Et ce côté fantastique se trouve tout d'abord dans le pendentif porté par notre personnage. Celui-ci aura la faculté de nous ressusciter après chaque mort. Super me direz-vous, cependant il y a un hic. Un hic de taille dans le sens où notre héros vieillira après chaque mort.

Il est bon de noter que vieillir n'est pas une fin en soi. Cela n'amène pas vers un game over. Une fois vieux (ou vieille), votre personnage sera plus précis certes, mais plus fragile également. Il y aura d'ailleurs un défi dans le jeu poussant le joueur à terminer Sifu en étant le plus jeune possible. Cela amènera évidemment vers une grosse dose de rejouabilité, mais indique réellement que vieillir n'est pas rédhibitoire et ne vous empêchera pas de terminer le jeu.

Combat des maîtres !

Nous avons pu voir deux niveaux de Sifu. Un musée plutôt éclairé et d'un blanc immaculé et un club plutôt sombre et n'inspirant pas du tout confiance. Ceci nous a permis d'admirer la direction artistique du titre plutôt varié et recherché. Que ce soit pour son héros ou héroïne mais également son level design assez riche.

Côté combat, le titre est dans la veine des beat'em all classique. Vous pouvez taper avec vos pieds et poings mais également parer ou esquiver suivant l'ennemi en face de vous. Il est même possible d'attraper des ennemis pour les jeter sur vos opposants ou alors dans des escaliers afin de les envoyer dans l'au-delà plus rapidement.

Les développeurs de Sloclap nous ont montré différents types d'ennemis. Tout d'abord les ennemis de bas niveau dont le challenge ne sera pas le plus insurmontable. Ensuite et là ça peut se corser, il y a des ennemis fins et rapides mais d'autres sont des sumos dont les coups peuvent s'avérer très fatals.

Et forcément à certains moments vous allez devoir affronter un melitng pot de ces ennemis dans une même arène. Et dans ces moments-là il faudra compter sur votre skill pour taper et parer au bon moment mais également vous servir de votre environnement pour attraper des objets afin de batailler avec ou alors pour effectuer des esquives. En effet, sauter par dessus une table ou un canapés permet de s'échapper si l'on est entouré par plusieurs opposants.

Vos combats auront d'ailleurs des conséquences sur votre environnement qui lui est partiellement destructible. Outre les coups traditionnels vous pourrez effectuer des combos comme tout bon beat'em all qui se respect et cela permet d'activer un mode "Focus". Un mode amenant le joueur à utiliser un coup spécial permettant de faire plus de dégâts ou encore repousser un ennemi ou le mettre à terre ou bien un coup spécial impliquant le maniement d'une arme.

Pour vous donner un exemple : il y a un focus où le coup en question est une attaque à la gorge. L'ennemi en face lui, se retrouve très vite à terre. Mais il faudra parfois faire attention au dernier ennemi présent. En effet, il peut arriver que ce dernier opposant peut voir sa vie se régénérer voire être "allongée", transformant votre adversaire en un mid-boss. Il faudra faire très attention. Bien entendu, pour vous aider dans votre quête de vengeance, vous aurez un système de compétences. Un arbre qui peut être amélioré suivant les options que vous choisissez.

Once upon a time in China

Sifu propose également un système d'investigation. Vous pouvez discuter avec certains personnages et tenter d'avoir des informations. Votre verve ne devra pas être trop autoritaire, sous peine de déclencher un combat voire l'alerte. Et dans ce cas-là, ce seront les poings qui parleront. Une fois engagé dans le combat, vous n'aurez pas d'autre choix que celui de combattre. Le jeu étant une succession d'arènes, il n'est pas possible d'avancer s'il reste des adversaires dans la pièce.

Forcément, si l'on évoque les combats il est naturel de parler de la difficulté. Et sur ce segment précis les développeurs ne sont pas encore sûrs d'intégrer une difficulté évolutive ou bien un choix prédéfini au début du jeu. Il faudra patienter pour en savoir plus de ce côté-là.

Pour finir, les joueurs PS5 auront droit au retour haptique et à la 3D audio.

On l'attend... de poing ferme
Sifu sent très bon. Les deux niveaux dévoilés ont permis de se faire une idée sur le titre de Sloclap. Sa direction artistique combinée à un système de combat bien huilé en font une mélange que l'on a envie d'avoir manette en main. Le titre semble nerveux et ambitieux. Ce côté vieillissement à chaque mort apporte un côté challengeant et une profondeur de gameplay. Il faudra juger sur l'ensemble de son contenu pour déterminer sa durée de vie et ce côté fantastique abordé par les développeurs. Pour mémoire, Sifu est prévu pour le 22 février 2022 sur PC, PS4 et PS5.