À voir aussi : Mars 2030 : Visitez la Planète Rouge en VR grâce à Nvidia et Fusion


Rappel des faits. En 2015, la commission européenne publiait le résultat de deux enquêtes qui estimaient que Qualcomm également fabricant de chipsets, avait versé de grosses sommes d'argent à un fabricant de Smartphone et tablette pour qu'il utilise exclusivement les produits de sa marque.

De plus, Qualcomm aurait également vendu des chipsets à des tarifs très inférieurs dans le but d'évincer la concurrence et notamment la filiale de Nvidia, Icera.

C'est dans cette optique que Nvidia réclame jusqu'à 352 millions de Dollars à Qualcomm car celle-ci serait responsable d'un abus de position dominante. La marque explique que les tactiques employées par Qualcomm ont mené à des rallongement de délais des commandes des clients et à des réductions dans les volumes de commandes.

Reste à voir où tout ceci aboutira...