Ainsi, la firme japonaise a donc expressément demandé au site Game Jolt de retirer plus de 500 titres de leur catalogue !

562 jeux pour être tout à fait exact. Ça en fait un paquet... Nintendo a évoqué pour cela la Loi américaine DMCA et l'hébergeur a donc dû s'exécuter et retirer l'accès à tous les jeux concernés.

Voici précisément ce qu'explique le géant nippon pour faire valoir ce que de droit :

Ces pages web présentent des images de personnages Nintendo en relation avec des jeux en ligne non autorisés qui copient les personnages, la musique et d'autres éléments des jeux de Nintendo.

Game Jolt génère des revenus issus de bannières publicitaires affichées sur le site et d'annonces affichées lorsque les joueurs attendent que les jeux se chargent

Game Jolt a tout de même précisé que les fans avaient bien évidemment toujours accès à leurs créations sur leur sites... Maigre consolation sans doute.