Désormais licence à succès dont la réputation n’est plus à faire, Horizon Forbidden West et Horizon Zero Dawn pourraient en effet prêter leur univers à un tout nouveau jeu multijoueur, loin des standards auquel on pourrait s’attendre.

L'univers de Horizon Forbidden West chez les papas de Guild Wars 2 ?

Si la coop a souvent été évoquée lors du développement des deux jeux Horizon, on doit admettre qu'on n'avait pas pensé à ce que la licence puisse s'ouvrir à encore plus de monde, au sens propre du terme.

D’après les informations du site coréen MTN, Sony aurait signé un partenariat avec NCsoft (Guild Wars 2, Lineage 2) pour développer sa franchise vers de tout nouveaux… horizons

Ce serait donc bel et bien un MMORPG qui serait actuellement en pré-développement selon les sources de MTN. Ces dernières affirment en effet que NCsoft travaille sur l’IP de Guerrilla et que des discussions sont en cours pour peaufiner le projet.

Sony et NC ont provisoirement convenu de promouvoir un partenariat commercial pour créer un nouveau jeu utilisant la propriété intellectuelle prometteuse de Sony. L'équipe de développement interne de NCsoft est en train de le faire. Des discussions sont en cours dans lesquelles les deux sociétés discutent de collaboration et de partenariat commercial. Il est possible que cela conduise à un partenariat plus global

MTN

Un MMORPG à l'Horizon ?

Pour l’heure donc, tout ceci reste un peu flou et à l’état de simples rumeurs, mais ce ne serait pas si surprenant de voir Sony capitaliser sur ses franchises à succès. D’autant plus que la firme a dans l’optique de s’ouvrir aux jeux services et multiplie les développements de jeux pouvant rapporter gros sur le moyen et long terme.

Quant à l’idée de parcourir l’univers de Horizon Forbidden West et Horizon Zero Dawn en groupe, et de chasser des créatures robotiques ultra stylées à plusieurs, pourquoi pas. Après tout, des franchises à succès tel que Final Fantasy, avec Final Fantasy 14, ont bien réussi l'exploit de proposer ce genre d’expérience, pourtant bien loin de ce que proposaient les jeux principaux. Même si dans ce cas précis, l’univers s’y prêtait bien plus facilement, on vous l'accorde.