Non content d'être repoussé encore et encore, Dying Light 2, que l'on attendait à l'origine pour le printemps 2020, continue d'envoyer des signaux alarmants concernant son développement. Et fait craindre que Techland ne s'en sorte pas. La suite de l'excellentissime Dying Light vient de perdre son directeur artistique et scénariste, Pawel Selinger, qui a annoncé son départ sur LinkedIn.

Après plus de vingt-deux ans, j'ai décidé de mettre fin à ma coopération avec Techland. Je tiens à exprimer ma gratitude à l'entreprise qui m'a permis de me développer et de m'épanouir pendant la moitié de ma vie. Techland, je serai toujours avec vous, ainsi qu'avec les personnes formidables que j'ai rencontrées grâce à vous. Je vous souhaite que Dying Light 2 et les projets ultérieurs deviennent des succès mondiaux. Au revoir et bonne chance !

Avec la perte de ce vétéran du studio polonais, qui a oeuvré sur Call of Juarez et Dead Island, quelques mois après une autre plume du jeu, Chris Avellone, accusé de harcèlement et agressions sexuelles, c'est un nouveau coup dur pour le projet. Il se murmure que les choses ne se déroulent pas comme prévu, la vision créative n'étant pas claire.

Fin 2020, Techland a promis sur son channel Discord que des infos seraient données prochainement. Comme pour le vaccin, on attend. Et on veut bien écouter les compos d'Olivier Derivière avec un peu d'avance.