Le nouveau jeu free-to-play d'Infinity Ward fait face à un problème massif de tricherie depuis sa sortie il y a un mois. Sur Twitch, il n'est pas rare de voir un streamer se faire éliminer par un ennemi utilisant un aimbot ou un wallhack.

Pour le moment, l'éditeur applique un système d'anti-triche chronophage qui consiste à étudier chaque cas de triche signalé individuellement pour ensuite bannir ou non l'utilisateur, plutôt que de disposer d'un logiciel d'anti-triche attaché au jeu.

Infinity Ward a donc décidé de faire preuve de transparence en dévoilant hier le nombre de tricheurs bannis depuis la sortie du jeu :

Nous avons désormais banni plus de 70 000 personnes dans le monde pour protéger Warzone des tricheurs. Nous continuons à déployer des mises à jour spécifiques sur la sécurité . Nous appliquons la tolérance 0 contre les tricheurs.

Le jeu a rassemblé plus de 50 millions de joueurs lors de son premier mois, un succès retentissant pour la célèbre licence. Au vu de ce succès important, Infinity Ward aura certainement d'autres améliorations de fond à apporter pour apporter une réponse à la hauteur de son succès contre la tricherie.