Les joueurs européens ne se sont apparemment pas rués pour se procurer Call of Duty : Infinite Warfare lors de sa sortie. D'après nos informations en provenance de la grande distribution française, ce nouvel épisode s'est vendu 2 à 3 fois moins que son prédécesseur le jour de sa sortie en France. Et cette situation n'est pas unique à notre pays.

D'après l'analyste Daniel "ZhugeEX" Ahmad, le nouveau FPS d'Activision a également connu un lancement compliqué au Royaume-Uni. Comme le montre le graphique ci-dessous, publié par l'analyste sur son compte Twitter, les ventes britanniques de Call of Duty : Infinite Warfare lors de sa semaine de lancement représentent presque une diminution de 50% par rapport à celles de Call of Duty : Black Ops III.

À noter qu'il serait malgré tout imprudent d'enterrer Infinite Warfare tout de suite. Comme le montre le graphique de Daniel Ahmad, Black Ops III n'avait pas non plus un démarrage en trombe... mais à tout de même fini sa carrière à plus de 25 millions d'exemplaires écoulés (selon VGChartz) !

Il faudra donc attendre encore un peu avant de parler d'échec commercial pour Call of Duty : Infinite Warfare.