La Security and Exchange Commission américaine et la Commission Européenne ont toutes deux, les jeudi 4 et vendredi 5 mars 2021, approuvé le rachat de ZeniMax Media par Microsoft pour la somme de 7,5 milliards de dollars.

Bruxelles n'exprime aucune réserve concernant cette transaction, qui n'est pas jugée anti-concurrentielle :

La Commission européenne a approuvé, en vertu du règlement de l'Union Européenne sur les concentrations, l'acquisition de ZeniMax Media Inc. par Microsoft Corporation, tous deux aux États-Unis. ZeniMax est une société qui développe et édite des jeux pour ordinateurs personnels (`` PC ''), consoles de jeux et dispositifs mobiles. Microsoft est une société technologique mondiale qui développe, publie et distribue des jeux pour PC, consoles et appareils mobiles. La Commission a conclu que l'acquisition proposée ne poserait aucun problème de concurrence, étant donné la position limitée de l'entité issue du regroupement sur le marché en amont et la présence de puissants concurrents en aval dans la distribution de jeux vidéo.

Avec ZeniMax, les Xbox Game Studios s'offre ZeniMax Online Studios, Bethesda, id Software, Arkane Studios, MachinesGames, Tango Gameworks, Alpha Dog et Roundhouse Studios. Soit une tripotée de jeux existants et à venir, comme Deathloop et Ghostwire : Tokyo, exclusifs aux consoles PlayStation, ou encore un Indiana Jones en préparation en plus de The Elder Scrolls VI et Starfield. Reste à voir comment tout cela sera géré, Phil Spencer ayant expliqué en septembre dernier que les sorties sur d'autres machines se feraient au cas-par-cas.