Une fois n'est pas coutume en ces temps de pandémie, c'est par l'intermédiaire d'une session de jeu en streaming que SEGA nous a donné l'occasion de nous essayer à Sonic Colors Ultimate la semaine dernière. Pendant une demi-heure, nous avons pu nous essayer aux premiers niveaux du jeu et voir comment tourne cette nouvelle version.

Dans Sonic Colors Ultimate, le Docteur Eggman essaie de montrer patte blanche en ouvrant son parc de jeux interstellaire dans lequel se trouve des attractions massives. Bien qu'impressionnés dans le bon sens du terme, Sonic et Tails ne peuvent s'empêcher de trouver la chose suspecte étant donné les précédents faits d'arme du méchant moustachu. Rapidement, les deux héros vont découvrir que la planète où se situe le parc d'attraction en question est peuplée de créatures nommées les Wisp. Et s'il s'avère que si l'ennemi juré de Sonic veut exploiter les pouvoirs de ces derniers, le hérisson pressé va pouvoir le faire lui aussi. Avec leur consentement bien entendu.

Infinity Wisps

Outre les traditionnelles capacités de Sonic (boost de vitesse, attaque téléguidée, etc.), le héros peut également tirer parti des capacités que lui confèrent les Wisp. En fonction de la couleur des Wisp que Sonic libère, ce dernier obtient des pouvoirs spécifiques. Les Wisp verts permettent par exemple à Sonic de se transformer en laser (l'angle du rayon est déterminé par le joueur) et de rebondir sur certaines surfaces. Les Wisp jaunes donnent la possibilité à Sonic de se transformer en forêt et de traverser d'autres types de surfaces. Les Wisp blancs servent quant à eux à bénéficier d'un boost de vitesse. Et là ne sont que quelques exemples de Wisp que le hérisson impatient croisera au cours de son aventure. Ces derniers, combinés au level design de Sonic Colors, apportent de la variété bienvenue à l'expérience de jeu.

Comme le veut la tradition, les niveaux de Sonic Colors Ultimate bénéficient par ailleurs d'une bonne rejouabilité. Et ce, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, les amateurs de vitesse et de speed running peuvent tenter d'améliorer leur chronomètre sur les différents niveaux. Les joueurs qui préfèrent terminer leurs jeux à 100% pourront quant à eu profiter du level design à plusieurs niveaux du titre développé par la Sonic Team et refaire chaque zone plusieurs fois pour tout trouver et tout voir. Et pour réussir à tout débloquer, il faudra bien utiliser les Wisp évoqués ci-dessus.

Gotta go faster

Jeu en streaming oblige, nous n'avons pas pu profiter de la résolution 4K et véritablement nous arrêter sur les améliorations apportées aux graphismes du jeu. Il était en revanche possible d'essayer le jeu en 60 fps. Et pour un titre comme Sonic Colors, ce bond réalisé par le framerate est évidemment un gros plus (le jeu tournait en 30 fps sur Wii et cela sera toujours le cas sur Switch). La sensation de vitesse est bel et bien là et appréciable. Comme toujours avec les Sonic en 3D, l'impression de perte de contrôle du blue blur peut parfois se faire sentir. Mais au cours de notre session de jeu, elle n'était pas trop présente. Et l'alternance entre séquences avec un gameplay 3D (caméra derrière Sonic) et celles avec un gameplay en 2D (side scrolling avec caméra sur le côté), idée reprise par Sonic Generations, fonctionne bien.

Sur Wii, Sonic Colors avait reçu des commentaires élogieux concernant sa direction artistique et ses musiques. Dans cette version remasterisée, ces compliments sont toujours appropriés à première vue. Le monde du jeu est extrêmement coloré (heureusement vu son titre) et il a un côté festif qui n'est pas déplaisant (on passera sur les scènes cinématiques avec le moteur du jeu qui ont pris un petit coup de vieux). Et les musiques entraînantes auxquelles les jeux Sonic de l'ère 3D nous ont habitués sont bien présentes elles aussi. Il se dégage du jeu l'atmosphère si particulière des jeux Sonic, atmosphère qui ne se retrouve pas dans d'autres jeux. Au passage, mention spéciale aux amusantes annonces faites au micro du parc par le Docteur Eggman pendant les niveaux. Pour qui n'est pas totalement hermétique à l'univers du hérisson bleu, il est aisé de plonger dans le monde de Sonic Colors.

ON L'ATTEND... COMME SONIC ATTEND SES CHILI DOGS
Sonic Colors fait partie des épisodes de Sonic en 3D à avoir bonne réputation et cette réputation est justifiée. En plus de proposer gameplay plaisant avec des éléments qui lui sont propres, le jeu de la Sonic Team offre à sa mascotte un festival de couleurs qui lui va bien. Et le coup de jeune apporté par le boost de framerate apporte clairement quelque chose à l'expérience (on attendra de jouer sur notre propre console pour véritablement juger les graphismes du jeu). Ceux qui avaient déjà passé un bon moment Sonic Colors lors de sa sortie en 2010 sur Wii pourraient bien apprécier leur seconde visite au Dr. Eggman's Incredible Interstellar Amusement Park. Mais il apparaît que ceux qui en profiteront le plus sont ceux qui étaient passés à côté à l'époque et qui découvriront directement cette aventure de Sonic dans les meilleurs conditions possible via Sonic Colors Ultimate. En attendant le prochain épisode majeur, SEGA n'a a priori pas eu une mauvaise idée en donnant un coup de jeune à Sonic Colors.