> > Test : Tactics Ogre : Let Us Cling Together (PSP)

Test : Tactics Ogre : Let Us Cling Together (PSP)

Le meilleur des remakes ?
Par Grégory Szriftgiser - publié le

Plutôt favorable aux remakes en général, il me faut brandir ce Tactics Ogre : Let Us Cling Together bien haut, comme excellent exemple de ce qu'un remake peut apporter à un vieux jeu pourtant déjà culte. Conçu par l'équipe de Matsuno (Final Fantasy XII, Vagrant Story), Tactics Ogre revient dans cette version PSP avec un paquet d'améliorations et de correctifs, qui ne sont pas loin d'en faire l'un, sinon le meilleur des "Tactical" japonais.

Mon tactical de chevet, c'est Final Fantasy Tactics. Un titre PSone récemment réadapté sur PSP dans sa version "War of the Lions", qui est à mon sens incontournable pour les amateurs de Tactical RPG, mais surtout le successeur spirituel (pour ne pas dire la repompe éhontée, dirons certains) de ce Tactics Ogre. Ce dernier suit enfin le même chemin pour bénir nos PSP. Et après des heures et des heures de jeu au plaisir quasi ininterrompu, remercions Square Enix d'en avoir eu l'initiative.

Très tôt, le joueur sera confronté à des choix qui définiront le chemin tracé par son personnage.

Scénario béton

Il s'agit là d'un sérieux remake. Car outre les révisions cosmétiques - réussies mais finalement secondaires - ce TO PSP a permis à Matsuno et son équipe de raffiner plus avant ce bijou du genre, pour l'expurger presque entièrement de ses défauts d'alors, et l'enrichir encore de quelques nouvelles fonctionnalités particulièrement bien vues pour permettre aux novices de rentrer en douceur dans un titre d'une immense complexité, mais surtout d'une profondeur vertigineuse. Pour la découvrir, les joueurs devront aussi plonger au coeur d'une histoire admirablement bien narrée. Dans la peau du jeune Denim, épris de vengeance contre les Chevaliers Noirs meurtriers de son père, le joueur est tiraillé entre sa soeur Catiua qui incarne plutôt la raison et le calme, et son ami Vyce, qui le pousse au contraire à ruer dans les brancards. Le tout, au beau milieu de luttes de pouvoir et d'intérêt entre différentes factions conspiratrices dont il fera bien vite les frais en passant pour un traitre aux yeux de son royaume. Du coup, toute l'histoire suit les décisions du joueur qui la fera pencher d'un côté ou de l'autre, au cours de dialogues ou de batailles qui l'aiguilleront sur une voie plutôt qu'une autre. Une fois le jeu terminé, il sera possible de revisiter ces embranchements, pour explorer les voies avortées la première fois.

Une fois le jeu fini, on pourra ainsi revenir à certains embranchements pour découvrir leurs alternatives.

Chaotique neutre pour moi, s'il vous plaît

La vision du joueur sur son personnage et ses choix commence d'ailleurs à naître dès qu'on a sélectionné "nouvelle partie". Au travers de cartes de tarot, au début, on choisit ainsi un premier squelette de personnalité en répondant à des questions simples qui détermineront l'alignement du Denim voulu par celui qui l'incarnera. Par la suite, les choix de dialogue, épargner ou non certains adversaires, s'entourer de personnages d'un certain alignement, pourront influencer le chemin parcouru pour traverser une histoire passionnante, riche en rebondissements, en sacrifices, en moments épiques. Le tout appuyé par un visuel restituant l'esprit d'origine, tout en s'appuyant sur les possibilités d'aujourd'hui. On peut manipuler en 3D la carte pour mieux appréhender sa topographie, jouir de petits effets spéciaux toujours justement conçus, profiter de personnages brillamment redessinés par Akihiko Yoshida (à mon sens l'un des plus "poétiques" chara-designers de la firme, à l'opposé d'un Nomura), et finalement retrouver toute la magie d'antan, avec le confort d'une pléthore d'améliorations et de corrections apportées à un gameplay dont les bases, à la fois solides, pointues, et d'une rare finesse, restent pour leur part les mêmes. Avant d'aborder ces nouveautés et révisions qui comptent, je glisserai pudiquement sur le mode "multi". Il s'agit d'y constituer des groupes d'unités (basés sur votre sauvegarde la plus avancée du solo), de leur attribuer des IA (mêlée, distance, soigneur, etc.), puis de les faire s'affronter, mais hors ligne. Vous pouvez défier les équipes adverses téléchargées depuis les PSP de vos amis, eux peuvent défier votre équipe, ou vous pouvez défier votre propre équipe si ça vous amuse sur la carte de votre choix. Un bonus agréable, sans plus.

Révisions, correctifs, améliorations

Côté gameplay, donc, les habitués de l'original retrouveront avec plaisir l'essentiel : la très grande variété de classes et de compétences à découvrir, le scénario et l'univers bien sûr, ainsi que l'essentiel du game system en général, absolument brillant. Avec des ajustements d'importance, à commencer par le système de progression. Chaque niveau gagné par un personnage d'une certaine classe est à présent acquis pour cette classe. Par exemple, si l'un de vos combattants Archer atteint dans cette profession le niveau 7, tous les archers, nouveaux recrutés ou anciens personnages changeant pour cette classe, seront niveau 7, évitant le gros des fastidieux micro-managements de début de partie d'un personnage moins actif à l'autre. En revanche, les compétences achetées (dépendantes des classes), restent gérées au niveau individuel. Chaque personnage accumule ainsi des Battle Points, lesquels serviront à lui apprendre des compétences allant des différents collèges de magie, aux passives telles que la contre-attaque, en passant par le maniement des différentes classes d'arme, les améliorations de défense, d'attaque, les compétences et résistances spéciales, etc. Il y en a une telle masse que c'en est indécent ; par ailleurs, il faudra savoir choisir, car au maximum, un seul personnage ne pourra utiliser simultanément que 10 "skill slots" (à acheter au préalable, d'ailleurs). L'ensemble est ainsi mieux équilibré que dans l'original - au grand dam sans doute des amateurs "d'exploits" qui devront se reposer à nouveau sur leur cerveau et non sur des failles du système pour régner sur le champ de bataille. Il est aussi mieux structuré que FFT, pour lequel le "multi-classing" aboutissait vite à des personnages surpuissants (ah ! Les bons vieux calculateurs aux collèges de sorts bien remplis...). En revanche, l'apparition du Chariot System, qui permet de revenir jusqu'à 50 coups en arrière dans une bataille, permettra aux novices de mieux se dépatouiller avec des décisions qui leur auraient autrefois coûté très (trop) cher : et son utilisation reste optionnelle pour les gros hardcore qui aiment leurs tacticals bien difficiles. De même, la mort des personnages a été revue : ils faut trois tours complets pour qu'ils disparaissent du champ de bataille, et trois morts de cet acabit pour qu'ils soient définitivement perdus.

Sur la gauche le Chariot System (bouton L) qui permet de revenir jusqu'à 50 coups en arrière.

Plus tactique que jamais

Améliorer ses unités, découvrir de nouvelles classes, déployer la bonne combinaison de combattants pour une bataille donnée (lesquelles peuvent solliciter jusqu'à 12 personnages) ne sont qu'une partie du gameplay incroyablement fin de ce Tactics Ogre "director's cut", aux révisions multiples et bienvenues. Par dessus, les amateurs pourront s'affairer à recruter des monstres, ou se perdre dans les méandres d'un système de crafting très développé pour confectionner leurs armes, armures, potions, accessoires, et autres. C'est d'ailleurs un des reproches que je lui ferais : l'interface, unitaire, n'est clairement pas adaptée aux malades qui comme moi aiment crafter leurs armures treize à la douzaine, pendant une petite pause confection d'un quart d'heure après avoir accumulé une tonne d'ingrédients. Il faudra procéder élément par élément, tant et si bien que le quart d'heure peut vite devenir une heure pleine pour le même résultat. Autre défaut, d'autant plus grave à mes yeux pour mes camarades anglophobes : le jeu n'est pas traduit en français. Alors certes, pour ceux qui parlent bien la langue de Shakespear, les textes délicieusement traduits en pseudo-vieil anglais sont un régal, mais ils rendent aussi le jeu et son immense scénario totalement opaques pour les autres. Enfin, dernier point d'agacement : l'IA alliée des personnages "guest" prend parfois des décisions suicidaires, et plus régulièrement des initiatives qui ruinent des stratégies basées sur les sorts de charme ou de sommeil en frappant les unités ennemies ainsi contrôlées. Rageant.

Mais en dehors de ces écueils d'interface, et d'IA, et de cette absence tragique de traduction, presque tout a été amélioré ou raffiné. Visuellement bien sûr, mais aussi avec de nouvelles musiques réorchestrées, des personnages et scénarios additionnels, et ce qu'on devine simplement comme étant 15 ans d'expérience, de maturation, et de désir trouvant enfin de quoi s'exprimer pour Matsuno et son équipe, qui livrent assurément ici le volet définitif du Tactics Ogre dont ils (et les joueurs) pouvaient rêver.

Test : Tactics Ogre : Let Us Cling Together (PSP)
Indispensable Gameblog
Très bon
Notes de la Rédac (0)
Des remakes de cette qualité, vous pouvez m'en donner autant que vous voulez. Tactics Ogre, avec son histoire et son univers travaillés, était déjà un titre culte. Cette version PSP corrige ses défauts, l'enrichit, le révise visuellement et lui apporte de nouvelles fonctionnalités ou réajustements qui le rendent plus accessible aux novices du genre, tout en gardant sa richesse et sa profondeur incroyables pour les fans de ce genre bien particulier. Un bijou qui ne devrait pas quitter votre PSP pendant un bon paquet d'heures.
par Grégory Szriftgiser
+ On aime
  • Une version transcendée
  • Du Tactical comme on en fait plus
  • Plus accessible, toujours pointu
  • Un scénario au top
- On n'aime pas
  • L'IA amie parfois débile
  • Quelques manques côté interface
  • Entièrement en anglais
  • Mode "réseau" anecdotique
Vos notes
1
1
4
4
4
16
30 notes
4,2
Notez ce jeu

L'argus
Pas assez d'estimations !
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Tactics Ogre : Let Us Cling Together - 16 images (cliquez pour zoomer)

Très tôt, le joueur sera confronté à des choix qui définiront le chemin tracé par son personnage. Une fois le jeu fini, on pourra ainsi revenir à certains embranchements pour découvrir leurs alternatives. Sur la gauche le Chariot System (bouton L) qui permet de revenir jusqu'à 50 coups en arrière. Un ninja en plein ninjutsu. C'est beau quand ça passe. Les compétences spéciales sont gérées séparément des Actions que sont l'attaque de mêlée ou à distance, les sorts et l'utilisation d'objets. On peut "aplatir" la carte en temps réel pour mieux apprécier la topographie du lieu et évaluer les distances et lignes de vue. Pour changer la classe d'un personnage, il faudra obligatoirement posséder la "Mark" correspondante, un objet spécial consommé à chaque changement de job. Avant chaque action, sont indiqués à gauche les estimations de chances de succès et de dégâts, et à droite ceux d'une éventuelle riposte. Certains points de la carte permettent d'accéder au shop pour acheter, vendre, crafter ou recruter. Chaque classe donne accès à différentes compétences, chaque compétence demande des BattlePoints. Le nombre de compétences est prodigieux. Dans cette version les XP sont attribués à une classe toute entière plutôt qu'un personnage. Ce sont les battle points qui permettent d'individualiser chaque personnage.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (43)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 379,95 €
Console Xbox One + FIFA 15 Microsoft
Neuf : 379,00 €
Console PS4 500 Go Blanche + DriveClub -…
Neuf : 439,60 €
Super Smash Bros 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 36,38 €
GTA 5 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,00 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 289,71 €
FIFA 15 PS3
PlayStation 3
Neuf : 57,90 €
FIFA 15 PS4
PlayStation 4
Neuf : 56,65 €
Pokemon Saphir Alpha 3DS + Steelbook Edi…
Nintendo 3DS
Neuf : 44,90 €
Pokemon Rubis Omega 3DS + Steelbook Edit…
Nintendo 3DS
Neuf : 44,90 €
Batman Arkham Knight Batmobile Edition P…
PlayStation 4
Neuf : 199,90 €
Console PS4 500 Go + DriveClub - Console…
Neuf : 439,86 €
Call of Duty Advanced Warfare Edition Da…
PlayStation 4
Neuf : 58,00 €
Bayonetta 2 Edition Spéciale + Bayonetta…
Nintendo Wii U
Neuf : 49,99 €
Console Microsoft Xbox One + Capteur Kin…
Neuf : 454,90 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (43)