>
>
Test de Heave Ho (PC, Nintendo Switch)

TEST de Heave Ho : L'hilarant champion de l'apéro

Par Julien Inverno - publié le
×

"Faut que tu ailles au bout de mon corps, mec.", "attrape-moi, ATTRAPE-MOOOIII !!!", "plus personne ne pendouille, je lâche tout !", "mais sers-toi de ton bras inutile !", "AH LE LAMA DE SES MORTS !!", "NON, PAS CETTE GAUCHE !!!", "c'est beau ce qu'on fait les gars, j'ai envie de pleurer" : voilà résumée en quelques citations tirées du réel la magie d'une soirée entre amis passée avec Heave Ho.

Heave Ho, à la manière de Towerfall, Gang Beasts ou Overcooked avant lui, est le nouveau jeu multijoueur de référence pour une soirée potes et pizzas réussie. Si le titre Devolver propose non pas des personnages rigolos pour des combats hilarants - comme on peut parfois en voir sur les parkings de discothèque passé quatre heures du matin - mais plutôt, des têtes seulement affublées de bras, il a en commun avec les productions sus-citées une prise en mains de prime abord hasardeuse, plutôt loufoque et précise à la fois sur le long terme, à laquelle on doit immédiatement les premiers éclats de voix et de rires. Heave Ho, développé par le studio parisien Le Cartel (Mother Russia Bleeds) place en plus la coopération au coeur de  son concept, pour encore plus de vannes, de tractations, d'embrouilles, d'espoir, et surtout de rires.

La tête et les gens

Efficace, le concept est évidemment très simple : dans Heave Ho, il est question de se déplacer d'un point A à un point B, idéalement le plus rapidement possible, en faisant s'agripper sa petite créature bizarrocéphale, à perruque, à lunettes, à mâchoire de Jean-Marie Le Pen (c'est vous qui décidez), à des parois flottantes au milieu de beaucoup de vide. Les boutons gauche et droit de la tranche de la manette permettent d'ouvrir ou de fermer respectivement la main correspondante et donc de lâcher ou d'agripper le décor comme les membres de son équipe.

Une mécanique à bien avoir en tête, tout comme son sens de l'orientation, car la progression ne se fera pas à la seule force de l'escalade et des bras (et même si l'exercice devient réellement éprouvant pour les doigts) mais bien en s'agrippant, se tirant, se balançant jusqu'à quatre, condition nécessaire pour atteindre des lieux inaccessibles sinon et aussi révéler le plein potentiel d'une production qui,  jouée en solo, perd évidemment la majeure partie de son intérêt.

Heave Ho... cation

Gerbes de couleurs à chaque mort, fientes d'oiseaux, pets de lama, pièces à récolter complète le tableau délirant d'Heave Ho. Pour le reste, à part peut-être pour préciser que certains stages auraient peut-être gagné à être plus tortueux mais aussi qu'on s'amuse de la présence de costumes clin d'oeil à Hotline Miami ou Gato Roboto, on ne saurait quoi vous dire de plus que de vous inciter à y jouer par une autre interjection (heave ho" signifiant "ho hisse" en anglais) : "Allez hop ! Heave Ho !".

PC
Switch
Indispensable Gameblog
Très bon
8
Où acheter :
Des potes, des pizzas, Heave Ho et moi, c'est l'assurance d'une soirée de grande qualité. Attention cependant, en plus de tensions dans les doigts, vos côtes, vos oreilles, votre voix, pourraient souffrir du contrôle loufoque de ces têtes à bras, entre fous rires et embrouilles hilarantes, pour au final, aussi une morale : seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin (et morts de rire).
par
+ On aime
  • Concept simple, efficace, tout le monde peut y jouer.
  • Personnages loufoques et physique amusante.
  • La coopération, l'entraide, au coeur du jeu.
  • Les vacheries aussi, fous rires garantis.
  • Révélateur de la personnalité de chacun...
- On n'aime pas
  • Des niveaux plus absurdes, plus tortueux, seraient les bienvenus.
  • Comme beaucoup de choses, Heave Ho, c'est mieux (au minimum) à deux - optimal à quatre, fou à l'infini en se passant la manette.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur
PC
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Heave Ho - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande