>
>
Test de Close to the Sun (PC)

TEST de Close to the Sun : La science de l'horreur

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
×

Close to the Sun est attendu depuis plusieurs semaines comme un digne successeur de BioShock. Répondons de suite à cette problématique : ce n'est pas le cas. Mais cela ne signifie pas pour autant que le bébé de A Storm in a Teacup ne soit pas digne d'intérêt. Car s'il partage bien un certain nombre de caractéristiques avec la production d'Irrational Games, il ne dispose pas des mêmes moyens. Dernier appel pour la croisière sur l'Hélios, embarquement immédiat !

Fleurant bon une initiative que Jules Verne aurait pu prendre, l'Hélios est un paquebot géant qui a pour but de réunir un maximum de scientifiques de génie au même endroit, afin de faire avancer la science. Le tout sous la houlette de Nikola Tesla et de sa société Wardenclyffe. Le scientifique de génie y voit une solution pour optimiser la productivité inventive de ses hôtes et pour éviter des fuites et des sabotages de son ennemi juré : Thomas Edison. Seulement voilà, des expériences innovantes, cela peut mal tourner. Très mal.

L'électricité est bien sûr au coeur de nombreuses énigmes.

La révolution industrielle

Le jeu campe son décor à la fin du 19ème siècle. C'est le temps des grandes inventions, du développement de l'électricité et de ses applications, ainsi que d'une esthétique baroque qui se prête particulièrement bien au dépaysement nécessaire à un jeu d'aventure. L'Unreal Engine 3 se prête volontiers à l'exercice et il faut reconnaître que le rendu est très réussi. Jeux de lumière, reflets, clairs obscurs, et textures travaillés sont au service d'une ambiance à la fois élégante et inquiétante.

Omniprésent, le sujet de l'éthique et de la science porte avec lui plusieurs questions. Car si le bâtiment est peuplé de génies (on y croise Einstein par exemple), ils ne s'y interdisent aucune recherche au nom de leur indépendance et de l'avancement de l'humanité. Certaines armes nous interpellent sur les applications de l'énergie nucléaire, d'autres sur la maîtrise du transport de l'énergie, d'autres encore sur certaines évolutions médicales. On retrouve en filigrane tout ce qui a pu intéresser des gens comme Tesla et Edison. Le travail de documentation du côté des italiens de A Storm in a cup of Tea est indéniable.

Malheureusement, toutes ces thématiques sont abordés au cours de la découverte de schémas, de notes, d'affiches et autres documents qui traînent ça et là. C'est subtil, mais cela reste très superficiel et ne mobilise pas vraiment la réflexion du joueur. On a un peu l'impression de lire l'introduction de plusieurs bouquins dont les thématiques auraient pu être passionnantes sans aller plus avant.

Partout, Tesla est présenté comme un messie.

L'art de la contemplation

S'il représente l'action en FPS, Close to the Sun n'est pas un jeu d'action. Il est tellement mou et lent qu'il rappelle le célèbre Myst. Il nécessite les mêmes qualités d'observation et d'exploration pour trouver un maximum d'objets et résoudre quelques énigmes qui sont en revanche très simples.

La mise en scène utilise les ficelles des survival horror, avec une mise en musique réussie et des événements qui en feront sursauter quelques uns. Au fur et à mesure de votre avancée dans l'histoire, il y aura de plus en plus d'hémoglobine, de portes qui claquent et de petites surprises au détour des couloirs. Cette ambiance réussie est cependant partiellement gâchée par des éléments qui sortent le joueur de son immersion. Une simple chaise peut vous barrer le passage et à d'autres endroits une action contextuelle vous propose de passer par dessus ou par dessous. Cela nuit clairement à la cohérence de l'ensemble.

Quelques séquences de course poursuite viennent ajouter un peu de dynamisme à tout cela sans toutefois que cela parvienne à donner un punch suffisant au jeu. Qu'on se le dise, Close to the Sun est un jeu contemplatif dans lequel il faut se laisser embarquer dans une histoire pour une croisière d'une demi douzaine d'heures.

Le travail sur la lumière est très réussi, les intérieurs sont superbes.

Doit persévérer

Avec un fond d'une richesse incroyable (des scientifiques motivés par les nouvelles découvertes) une manipulation de l'espace temps et un talent technique indéniable, Close to the Sun avait l'étoffe d'un BioShock. Les clins d'oeils à la célèbre trilogie n'échapperont d'ailleurs pas à ceux qui ont pu y jouer. Malheureusement, on sent très bien le manque de temps, d'argent, ou des deux, qui ont amené les développeurs à tailler dans le vif.

Un grand travail a été fourni pour imaginer et créer l'Helios dont les intérieurs sont superbes et grandioses. C'est une très belle manière d'incarner à la fois le génie et la folie mégalomane des grands scientifiques de la fin du 19ème siècle. Vu de votre 21ème siècle, on distingue déjà la folie des hommes et le manque de clairvoyance sur des thématiques qui pourraient amener l'humanité à sa perte. Mais tout cela devra être déduit par les joueurs sans que le jeu apporte ne serait-ce qu'un début de réponse, ou d'éléments de réflexion supplémentaires.

Close to the Sun est un bon premier jeu et une belle carte de visite pour aller encore plus loin. Avec un prix de vente adapté, il vaut le coup d'oeil pour ceux qui aiment mêler les arts décoratifs à l'horreur et à la survie.

Bon
7
Close to the Sun possède un potentiel énorme. Soutenu par une technique de bonne facture, il manque cependant de dynamisme. La faute à des déplacements très lents et à un système de jeu qui nécessite qu'on accepte de se promener à la découvertes d'indices plus présents pour définir une ambiance, que pour avancer dans l'histoire. Pas tout à fait un jeu d'aventure, pas tout à fait un FPS non plus, il ne prend pas de direction suffisamment claire pour se distinguer. Il n'en reste pas moins qu'il saura contenter les amateurs du genre qui n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent en ce moment.
par
+ On aime
  • Une esthétique très soignée.
  • L'ambiance plutôt réussie.
  • Des thématiques intéressantes.
  • Contemplatif.
  • Traduction et doublage français de qualité.
- On n'aime pas
  • Lourd et mou.
  • Très classique.
  • Quelques incohérence de level design qui nuisent à l'immersion.
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PC
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Close to the Sun - 24 images (cliquez pour zoomer)

L'électricité est bien sûr au coeur de nombreuses énigmes. Partout, Tesla est présenté comme un messie. Le travail sur la lumière est très réussi, les intérieurs sont superbes.

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)