TEST. Train Fever (PC)

Rejoignez la fête
Par Mathieu Ghorbani - publié le

Après des années passées à pester contre la gestion de nos lignes de chemin de fer, à rouspéter contre les retards incessants, à déplorer les incohérences de notre système ferroviaire et l'optimisation de ses dépenses, j'ai enfin décidé de prendre les choses en mains. Un jeu d'enfants, je vous dis !

Pour apprécier Train Fever, au moins deux choses sont indispensables : d'une, il faut aimer les rails, les gares et tout ce qui ressemble de près ou de loin à une locomotive. Et de deux, il faut avoir une affinité, que dis-je, éprouver un réel plaisir à manipuler un tableur ou un logiciel de compta, voire pousser des petits cris de joie rien qu'à l'évocation des mots "recettes", "dépenses" ou "investissement"... Parce que Train Fever, ce n'est pas simplement une vitrine ferroviaire où l'on peut admirer nos joujoux sous tous les angles. Non, il va falloir planifier ses lignes, les tracer et gérer son budget à grand renfort de fiches et de tableaux. Comme dans un vrai jeu de gestion.

Les trains permettent de gérer le transport de marchandises.

La fièvre du train du soir

À chaque nouvelle partie, on démarre sur une grande map générée aléatoirement, avec son lot de villes, de lacs, de champs, de forêts et autres obstacles naturels. Il faut alors planifier le développement de son réseau pour relier les villes et les entrepôts, afin d'obtenir un cheminement cohérent qui nous permettra de soigner notre chiffre d'affaire et de rentrer un maximum de ferraille dans les caisses. On trace les voies ferrées, on place ses gares à des endroits supposément stratégiques et on ouvre de nouvelles lignes de transports en commun ou de fret, auxquelles on affecte nos locomotives rutilantes. Et là, croyez-moi : dès qu'on voit notre premier train à charbon sortir de son dépôt, baigné d'une épaisse fumée noire et qui entame un "Tchou-Tchou" énergique, on redevient un môme. Effet garanti.

Bon ok, il ressemble à rien mon train, mais il roule... et il est à l'heure, lui !

Le train-train quotidien

Le petit côté sympa du titre, c'est qu'au fur et à mesure de notre avancement, on doit également composer avec les différents changements d'époques (de 1840 environ jusqu'à une période nettement plus récente). D'ailleurs, le titre ne se limite pas simplement aux trains à proprement parler. Il est également possible de gérer des lignes d'autocar ou de tramway, avec le placement des arrêts de bus, des stations, ou encore des rails ou des routes qui vont avec. J'en profite au passage pour vous signaler que les développeurs ont fait preuve d'un souci du détail assez remarquable sur l'ensemble du titre. Sur les véhicules tout d'abord, qui respirent l'authenticité, mais également sur le rendu général. La gestion des dénivelés, des reliefs et de la topographie est convaincante et je n'ai pas souvent râlé contre les obstacles naturels, qui m'ont toujours semblé légitimes.

Au secours !

My baby's got a locomotive

Plus je zoome sur la carte et plus je me dis que Train Fever est loin d'être vilain. Certes, ça n'est qu'un jeu de gestion, mais la modélisation des véhicules, des villes, les textures des habitations et les reflets de l'eau m'ont agréablement surpris. Malgré tout, l'optimisation technique n'est pas vraiment au rendez-vous : les grandes maps sont parfois lourdes à afficher et les déplacements rapides font tousser des configs pourtant à l'aise dans une grande majorité de titres AAA. Un Core i7 de première ou deuxième génération et une Radeon HD véloce, même épaulé par un sacré paquet de RAM aura parfois du mal à suivre et une config plus incisive ne sera pas du luxe. Ceci étant je vous rassure, en faisant sauter pas mal de détails, il reste possible de jouer sur un PC plus "familial".

Les textures sont parfois surprenantes de qualité pour un jeu de gestion

Le train sifflera trois fois

Développé par le jeune studio Suisse d'Urban Games, Train Fever est un jeu qui devrait, à n'en pas douter, plaire aux nostalgiques de Transport Tycoon ou de Sid Meier's Railroads. Malgré une certaine répétitivité dans le système de jeu, avec des parties qui se ressemblent quand même beaucoup quelle que soit la carte générée, ainsi qu'une austérité (certes toute relative) liée à l'aspect gestion du jeu, il y a tout de même de quoi faire. Forcément, si vous recherchiez une simulation de pilotage, vous en serez pour vos frais, mais pour les gestionnaires en herbe, c'est du tout bon.

Satisfaisant
6
Où acheter :
Niché sous une épaisse couche d'austérité, Train Fever est capable de livrer des plaisirs insoupçonnés, des moments de bonheur simples directement issus de notre enfance, comme la joie de voir un train s'élancer sur un tracé de voies ferrées que l'on a disposé pendant de longs moments. Loin d'être graphiquement honteux et plutôt riche en contenu, Train Fever souffre surtout d'une certaine redondance dans le déroulement de ses parties et de son côté "simulateur de comptabilité". Quoiqu'il en soit, ce jeu rendra ivres de joie les amoureux de locomotives, amusera assurément les amateurs de gestion, laissera de marbre un grand nombre de gamers et deviendra un cauchemar pour ceux qui pensaient jouer à un FPS à bord d'un train lancé à toute vapeur.
par
+ On aime
  • Une véritable simulation, riche et complexe.
  • Le souci du détail.
  • Pas moche !
- On n'aime pas
  • Des parties qui peuvent se ressembler malgré la génération aléatoire.
  • On se noie souvent sous les tableaux et les chiffres.
  • Un moteur graphique lourd comme une locomotive à vapeur.
Donnez votre note
4 notes
7
0
1
0
2
0
3
1
4
0
5
1
6
0
7
1
8
1
9
0
10
Ma collection sur PC
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Train Fever - 10 images (cliquez pour zoomer)

Les trains permettent de gérer le transport de marchandises. Bon ok, il ressemble à rien mon train, mais il roule... et il est à l'heure, lui ! Au secours ! Les textures sont parfois surprenantes de qualité pour un jeu de gestion Il est possible d'obtenir pas mal de détails sur la map. Première gare, premiers frissons. Le placement des gares routières ou ferroviaires est crucial.

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 271,25 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 328,98 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)