>
>
Test de Goodbye Deponia (PC, Mac)

Test : Goodbye Deponia (PC, Mac)

Ce n'est qu'un au revoir, j'espère...
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Eh bien voilà, il est temps de quitter la série Deponia. Le troisième épisode des aventures de Rufus et Goal, le bien nommé Goodbye Deponia, débarque sur nos PC et termine en effet la saga... Avec un gros boum ? Avec un flop ? Ne vous inquiétez pas : aucun spoiler dans ce test, ce qui n'empêche pas la critique !

J'étais tellement obnubilé par la fin de la série que je me suis laissé surprendre par le déroulement de Goodbye Deponia. Il y a tout de même tout un jeu à vaincre avant de satisfaire sa curiosité, et on peut dire que Daedalic a mis le paquet : grosse galerie de personnages (des visages connus et des nouveaux), révélations dans tous les sens, pas mal de mini-puzzles, un bon nombre de cinématiques... Je n'irai pas jusqu'à qualifier ce point'n click de "dynamique", mais il s'agit certainement du plus rythmé des trois.

Ce tableau s'appelle "site idéal pour camper".

Je n'aime pas insister, mais...

La difficulté est bien peaufinée, même quand la gameplay vous propose de contrôler trois Rufus (bon ok, UN petit spoiler, mais faut bien en parler...). L'interface permet des échanges d'objets d'inventaire automatiques, sans avoir à se faire rencontrer les clones du héros, et même les puzzles, qui forcément leur demandent de coopérer, limitent les interactions à deux d'entre eux. Rien de trop complexe sur trois niveaux, et il n'y a vraiment qu'un mécanisme que je n'apprécie guère et qui m'aura bloqué trop souvent : le besoin, parfois, d'actionner ou de dialoguer plusieurs fois de suite avant de déclencher une interaction. Pas de quoi hurler à mort, mais soyez tout de même prévenus.

Des femmes soldats ? Une notion difficile à accepter pour Rufus.

Rejoins le côté obscur !

Bien sûr, on retrouve l'humour de la série Deponia, avec cet univers absurde et l'incroyable personnage de Rufus. L'absurde et les clins d'oeil à la Monkey Island sont bien présents, mais Goodbye Deponia va plus loin. Peut être pour épicer une petite monotonie de ton déjà ressentie dans Chaos on Deponia, ou peut être parce qu'il n'a pas su le contenir : l'humour noir de l'auteur Jan Müller-Michaelis, remarquable dans les titres Edna&Harvey par exemple, revient ici en force ! Pas mal de tabous se font discrètement passer à la moulinette bête et méchante : racisme, féminisme, pédophilie... C'est pratique d'avoir un héros complètement débile pour réussir à nous faire ricaner avec tout ça. Vous rirez presque jaune parfois, mais vous rirez, par ce que Jan Müller-Michaelis est réellement drôle dans tous ses excès.

Je m'en doutais, mais ça m'a fait marrer quand même.

Lost in translation

Goodbye Deponia profite d'un sous-titrage français qui fait ce qu'il peut. On sent bien que le traducteur baisse les bras sur pas mal de jeux de mots et de galères. L'adaptation change pas mal de choses par rapport à l'audio en anglais, donc personnellement, j'ai repassé le jeu en 100% anglais assez rapidement, vu que le mix VOSTFR me faisait mal au crâne. Le reste de la réalisation est habituel : le jeu pourrait être mieux animé, mais les décors sont toujours aussi chouettes. On apprécie encore les chansons débiles de Jan Müller-Michaleis qui marquent chaque chapitre, et les doublages se montrent corrects, à une ou deux exceptions près.

Alors, vous l'avez votre Happy End pour Deponia ou pas ? Il est mérité après tout ? Eh bien je ne vous le dirai pas. Mais il est vrai que ce troisième épisode explique de nombreuses choses, et parfois de manière bien sombre et philosophique. La conclusion est satisfaisante, mais je serai vraiment triste si une suite, un nouvel arc scénaristique, n'apparaissait pas un jour... En attendant, la trilogie Deponia se montre comme le digne successeur de Monkey Island, version trash, et ce n'est pas peu dire.

Indispensable Gameblog
Fantastique
9
Goodbye Deponia est un excellent épisode pour terminer cette saga de point'n click, en espérant que ça ne soit pas tout à fait fini et que l'on retrouvera un Rufus et Goal dans de nouvelles aventures. Les révélations du scénario lui apportent un petit côté sombre, accentué par l'humour noir de Jan Müller-Michaleis, qui ressort en force dans Goodbye Deponia. Voilà une trilogie de jeux d'aventure à posséder !
par
+ On aime
  • Humour plus noir.
  • Scénario bien bouclé.
  • Des sous-titres VF.
- On n'aime pas
  • C'est fini...
  • Les interactions à répéter deux ou trois fois pour déclencher quelque chose.
Donnez votre note
3 notes
9
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
0
6
0
7
2
8
0
9
1
10
Ma collection sur
PC
Je l'ai 5
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Goodbye Deponia - 7 images (cliquez pour zoomer)

Ce tableau s'appelle "site idéal pour camper". Des femmes soldats ? Une notion difficile à accepter pour Rufus. Je m'en doutais, mais ça m'a fait marrer quand même. Bonbons gratuits, par ici les enfants ! C'est l'heure des révélations ! Nous sommes tous des trous du culs ! L'auteur se paye Mario, se moque d'EA et défonce un autre jeu d'aventure : Secret Files : Tunguska

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
8 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (8)