1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    E3 2020 : Une étude explique pourquoi les gros éditeurs n'ont pas été impactés par son annulation

E3 2020 : Une étude explique pourquoi les gros éditeurs n'ont pas été impactés par son annulation

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Les épicuriens ne le savent que trop bien : il n'y a pas d'âge pour tenter de nouvelles expériences, et découvrir toujours plus de plaisirs terrestres. Quelque peu contrainte et forcée par un virus couronné, l'industrie du jeu vidéo a elle aussi été obligée de se jeter à l'eau, en abandonnant pour cette année 2020 les traditionnels salons qui rythment d'ordinaire le milieu. 


À voir aussi : Xbox Series X : Revivez le Xbox Games Showcase (REPLAY)


Et si personne n'envisageait il y a encore une poignée de mois un été sans E3, l'implacable réalité s'est bien vite rappelée aux humains, obligés d'improviser avec de nouvelles formes pour espérer communiquer en temps et en heure comme ils l'avaient prévu depuis belle lurette. Année après année, quelques grands noms se détachaient d'ailleurs progressivement de la grand messe, à commencer par les constructeurs Sony et Nintendo. 

Désorganisée, l'industrie s'est lancée en ordre de marche dispersé dans une vaste tentative d'attirer la couverture à soi, que ce soit via le Summer Game Fest de Geoff Keighley, ou en solo à l'image de l'Ubisoft Forward. Le site d'analyse Super Data s'est alors demandé si cette nouvelle manière de communiquer avait été ou non préjudiciable aux éditeurs, qui ne profitaient plus du coup de projecteur californien pour dérouler leurs multiples annonces. 

L'étude comparative porte uniquement sur la plate-forme Twitch, et ne saurait donc être prise au pied de la lettre (du chiffre, en l'occurrence). Néanmoins, les résultats, également disponibles sous forme de graphiques dans notre galerie d'images, se veulent plutôt rassurants : 

  • La présentation de la PlayStation 5 diffusée au mois de juin a enregistré une moyenne de 1,51 million de spectateurs, contre 0,94 million pour la conférence Microsoft de l'E3 2019, et 0,56 million pour le Nintendo Direct de la même année
  • L'Ubisoft Forward 2020 a quant à lui enregistré une moyenne de 1,02 million de spectateurs, contre 0,75 million pour la conférence de l'E3 2019

Mais si l'organisation d'événements spécifiques semble avoir fait les affaires des grands de ce monde, tous les acteurs ne peuvent pas en dire autant : 

Les résultats du passage aux conférences à distance montrent que les éditeurs de AAA peuvent facilement se passer de l'E3 ou d'autres événements s'ils le souhaitent, et s'assurer d'être suivis. Cependant, les petits éditeurs et développeurs bénéficient de la proximité d'annonces plus importantes. Les organisateurs d'événements virtuels comme le Guerrilla Collective et le Future Games Show devraient être félicités pour avoir organisé leurs présentations, mais celles-ci ne peuvent probablement pas remplacer la valeur "captivante" d'une grande conférence.

Rappelons tout de même que la participation à l'E3 n'est pas donnée, loin s'en faut, et qu'il reste bien difficile de juger du retour sur investissement, qui se chiffre en millions de dollars, ne serait-ce que pour être physiquement présent sur place. Un luxe que tous ne peuvent pas forcément se permettre. 

Les éditeurs et constructeurs changeront-ils au final leur fusil d'épaule devant ces résultats plutôt encourageants pour ce nouveau modèle ? L'E3 tel que nous le connaissions refera-t-il un jour son apparition ? Autant de questions auxquelles nous vous laisserons le loisir de répondre dans les commentaires ci-dessous. 

Galerie photo - 3 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)