1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Ubisoft Forward : Pas de mention des affaires de harcèlement, l'éditeur se justifie

Ubisoft Forward : Pas de mention des affaires de harcèlement, l'éditeur se justifie

Par Romain Mahut - publié le
×

Les affaires de harcèlements chez Ubisoft, vieilles pour certaines de plusieurs années à en croire les nombreux témoignages relayés dans la presse et les réseaux sociaux, secouent publiquement l'éditeur français ces dernières semaines. À quelques heures de son événement annuel majeur, Ubisoft devait choisir entre évoquer ces affaires et leurs conséquences au cours de ce dernier, ou faire comme si de rien n'était. La firme d'Yves Guillemot a fait le second choix.


À lire aussi : Harcèlement chez Ubisoft : Yves Guillemot promet du changement


Ubisoft se trouve aujourd'hui dans une situation à la fois inédite et pour le moins délicate. En ce jour de "conférence" Ubisoft Forward, l'éditeur a dû annoncer le départ de son numéro 2 et d'autres personnalités haut placées, ces derniers étant liés aux sordides affaires de harcèlement évoquées dans la presse depuis plusieurs semaines.

Vu le contexte actuel, il était possible de se demander si Ubisoft allait évoquer la situation dans laquelle il se trouve au cours de l'Ubisoft Forward. Dans un message publié sur son compte Twitter officiel, l'éditeur français explique qu'il ne parlera pas des affaires et de leurs conséquences pendant son événement de ce soir :

Ubisoft Forward survient en pleine période de changements internes conséquents. Tout le contenu (de la conférence) ayant été pré-enregistré, nous souhaitions souligner que les problèmes auxquels nous faisons face actuellement ne seront pas évoqués directement pendant le show. Nous avons encore beaucoup de travail à faire et nous sommes dévoués à ce processus. Nous communiquerons davantage de nouvelles (au sujet des bouleversements internes d'Ubisoft, ndlr) bientôt.

Ubisoft utilise donc le prétexte de l'émission enregistrée en avance pour justifier le passage sous silence des affaire de harcèlement et leurs conséquences au cours de l'Ubisoft Forward. Les premières affaires n'ayant pas été rendues publiques ce matin, il apparaît que l'éditeur aurait eu le temps d'enregistrer un message, même court, à diffuser au début de la conférence. En l'état, le choix fait par l'éditeur laisse entendre que ce dernier a préféré ne pas prendre le risque de mettre au courant des affaires qui le touchent d'éventuels spectateurs n'ayant pas entendu parler de celles-ci.

Pour rappel, l'Ubisoft Forward sera diffusé ce soir à 21h heure de Paris.

Que vous inspire ce communiqué d'Ubisoft ? Pensez-vous qu'il fait le bon choix de ne pas parler de la situation actuelle au cours de sa conférence ? Et que pensez-vous de sa justification ? Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)