1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Harcèlement chez Ubisoft : Le numéro 2 Serge Hascoët démissionne, remaniement en cours

Harcèlement chez Ubisoft : Le numéro 2 Serge Hascoët démissionne, remaniement en cours

Par Gianni Molinaro - publié le
Image

Après la parution ce vendredi de la deuxième partie de l'enquête de Libération concernant les comportements toxiques chez Ubisoft, focalisée sur les ressources humaines et le comportement du directeur créatif Serge Hascoët, la société subit de grands bouleversements.


À voir aussi : Harcèlement chez Ubisoft : Yves Guillemot promet du changement


Serge Hascoët, Chief Creative Officer d'Ubisoft, a démissionné. Comme le précise Bloomberg, l'homme de 55 ans quitte la compagnie qu'il avait rejoint en 1988. Il était à la tête de l'éditorial depuis 2000, orientant et influençant toute les productions, et était considéré comme le bras droit d'Yves Guillemot. C'est ce dernier qui prendra ce rôle en charge, en intérim.

Les multiples témoignages et accusations portées ces dernières semaines par des dizaines d'employés, qui ont visé des responsables de plusieurs studios de l'éditeur ainsi que d'autres cadres du pôle édito, comme Maxime Beland, parti il y a quelques jours, et Tommy François, mis à pied, avaient débouché sur des enquêtes internes, diligentées par le PDG lui-même.

Dans son communiqué, Ubisoft annonce d'autres départs et un remaniement en profondeur de sa culture d'entreprise. Cécile Cornet, à la tête des ressources humaines a elle aussi démissionné. De l'autre côté de l'Atlantique, c'est Yannis Mallat, en charge des studios canadiens, qui a quitté ses fonctions.

Les récentes allégations apparues au Canada à l'encontre de nombreux salariés ne lui permettent pas de continuer à assurer ses responsabilités.

Yves Guillemot, qui avait promis de faire la lumière sur toutes les affaires et de procéder aux changements nécessaires le 2 juillet dernier, réaffirme sa fermeté et tient à confirmer à ses 18.000 employés dans le monde son engagement pour une culture d'entreprise plus saine :

Ubisoft n'a pas été en mesure de garantir à ses collaborateurs un environnement de travail sûr et inclusif. Ce n'est pas acceptable. Tout comportement toxique est en opposition totale avec les valeurs avec lesquelles je n'ai jamais transigé et avec lesquelles je ne transigerai pas. Je suis plus que jamais déterminé à mettre en oeuvre des changements profonds afin d'améliorer et renforcer notre culture d'entreprise" déclare Yves Guillemot, CEO d'Ubisoft. "Alors que nous nous engageons collectivement à construire un Ubisoft meilleur, j'attends de tous les managers du Groupe qu'ils accompagnent leurs équipes avec le plus grand respect. J'attends également d'eux qu'ils s'attèlent à mener ce changement nécessaire, avec comme ligne de conduite ce qui est le mieux pour Ubisoft et tous ses collaborateurs.

Plus que jamais, l'ambiance n'est pas à la fête chez l'un des plus gros acteurs de l'industrie du Jeu Vidéo. Ubisoft tient en fin de journée son Ubisoft Forward, une conférence en ligne durant laquelle son line-up, s'il n'a pas totalement fuité d'ici là, sera présenté.

La rédaction vous recommande

14 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (14)