1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST du clavier Logitech G915 TKL : L'excellence qui a un prix

TEST du clavier Logitech G915 TKL : L'excellence qui a un prix

Par Nerces - publié le
×

Depuis déjà de très nombreuses années, Logitech est synonyme d'excellence et la sortie du G915 - en septembre 2019 - n'a fait que renforcer cette excellente réputation. Généralement considéré comme l'un des meilleurs claviers sans-fil actuellement sur le marché, le G915 nous revient aujourd'hui dans une version plus compacte qui en conserve l'essentiel des atouts, mais se débarrasse du pavé numérique. « Chéri, j'ai rétréci le clavier ! »

Nous le disions précédemment, le G915 est souvent considéré comme une exceptionnelle réussite avec son fonctionnement filaire / sans-fil, sa remarquable batterie, ses contacteurs Logitech GL réactifs tout en restant très plats et ses multiples fonctionnalités (molette de contrôle, éclairage RVB touche par touche, sans-fil Lightspeed ou Bluetooth...). À la manière de SteelSeries, Logitech a décidé de décliner ce remarquable concept afin d'aboutir à une version plus compacte, le G915 TKL. Un produit qui vient donc concurrencer l'Apex Pro TKL que nous testions il y a quelques mois. Alors dans la famille des claviers sans pavé numérique à plus de 200 euros, Apex Pro TKL ou G915 TKL ?

Une finition absolument parfaite

Impossible, au premier coup d'oeil posé sur le G915 TKL, de ne pas reconnaître la filiation entre ce modèle et le G915, mais aussi le G815. C'est d'ailleurs un point qui surprend chez Logitech : le constructeur a effectivement décidé de proposer une version TKL du G915, son modèle haut de gamme sans-fil, mais n'en commercialise par pour le G815, un clavier pourtant identique si ce n'est qu'il fonctionnement nécessairement câblé. Refermons la parenthèse pour évoquer une autre particularité du G915 TKL : l'existence de trois versions selon que vous optiez pour les fameux contacteurs GL en version linéaire, tactile ou clicky.

Le G915 TKL est un clavier qui impressionne par la sobriété dont il fait preuve côté design. Logitech est parfaitement dans l'air du temps avec un modèle frameless (sans la moindre structure autour des touches) doté d'un châssis en aluminium, particulièrement compact. Forcément, l'absence de pavé numérique - d'où le nom de TKL pour Ten Key Less ou « sans pavé numérique » dans la langue de Shakespeare - aide bien les choses : la longueur du produit est réduite à 36,8 centimètres quand le modèle G915 « standard » mesure 47,5 cm. Le design frameless vient encore renforcer cette compacité et, pour ne rien gâcher, Logitech s'est ingénié à rendre son modèle aussi fin que possible.

Là encore, la structure frameless n'est pas étrangère à cette finesse de 22 millimètres, mais la performance est surtout à mettre au crédit des récents contacteurs maison : les Logitech GL. Ultra-plats, ils gardent un fonctionnement mécanique sur lequel nous aurons l'occasion de revenir. Cette extrême finesse permet d'ailleurs à Logitech de faire cette fois mieux que SteelSeries : l'Apex Pro TKL est effectivement un peu moins long (355 mm), un peu moins large (139 mm), mais il est notablement plus épais (40 mm). Mieux, Logitech n'a pas négligé le confort de frappe car malgré sa finesse, le G915 TKL conserve les double-pieds escamotables. De fait, on peut faire jouer l'inclinaison du clavier sur trois niveaux. Appréciable.

Il est d'ailleurs dommage que Logitech ne propose aucun repose-poignets pour accompagner son clavier et, dans le même ordre d'idée, nous regrettons l'absence de port USB pass-through, toujours très pratique. Là encore, c'est un point en faveur de SteelSeries : l'Apex Pro TKL dispose de tels accessoire... mais c'est un modèle filaire ! Plus gênant, dès lors que le rétroéclairage est désactivé, les touches du G915 TKL ne sont plus aussi lisibles que celles de la concurrence : il est vivement conseillé de toujours garder le clavier éclairé. En revanche, très bon point au niveau des commandes annexes. Plusieurs boutons de contrôle multimédia sont ainsi disponibles, mais c'est surtout la petite molette dans le coin supérieur droit du clavier que l'on apprécie.

Switchs Omnipoint, un vrai progrès

Aisément configurable, elle apporte un vrai confort supplémentaire et semble d'ailleurs devenir l'apanage des claviers haut de gamme puisque SteelSeries - sur ses Apex Pro - et Roccat - sur son Vulcan 1xx AIMO - adoptent un accessoire similaire. De prime abord, on peut douter de l'intérêt d'un tel « bidule ». En réalité, il ne faut guère plus de quelques minutes pour l'apprécier et au bout de quelques heures, on le trouve presque indispensable. L'intérêt étant qu'on peut l'adapter à tous nos besoins et décider de telle fonction sur notre jeu favori et de telle autre alors que l'on se lance dans un vaste travail de saisie par exemple.

Pour un clavier gaming, cela peut sembler superfétatoire, mais la saisie est pourtant un autre domaine dans lequel le G915 TKL excelle et qui nous fait regretter l'absence de repose-poignets. En effet, les touches ultra-plates autorisent une frappe légère alors que la réactivité des contacteurs est la garantie d'une saisie très rapide. Il n'y a absolument rien à redire à ce niveau, c'est de l'excellent travail. Bien sûr, dès lors qu'on lance un jeu vidéo, les atouts des Logitech GL se ressentent à nouveau. Là encore, aucun problème de réactivité et les séances de jeu peuvent être de grande intensité sans jamais que l'on soit pris en défaut par le clavier. Des qualités que l'on trouve encore accentuées par le point d'activation des Logitech GL : à 1,2 mm seulement, ils font encore mieux que les Cherry MX Speed, pourtant des références dans le domaine.

Rappelons que Logitech distribue trois versions du G915 TKL selon qu'il soit équipé de contacteurs tactiles, linéaires ou sonores (clicky). Le tactile à notre préférence : on garde une certaine sensation au moment d'activer le contacteur, mais tout en silence. Le linéaire est peut-être encore plus discret, mais l'activation est imperceptible. Enfin, le clicky se caractérise par ce clic au moment de passer le point d'activation : plus aucun doute n'est alors permis. Notons que ce dernier modèle est évidemment le plus bruyant. Il serait d'ailleurs dommage d'opter pour ce contacteur clicky sachant que Logitech a déployé d'importants efforts pour que la structure frameless du clavier ne propage pas le clac-clac caractéristique d'une frappe « mécanique » rapide.

Nous l'avons dit en introduction, le G915 TKL se caractérise aussi par ses facultés sans-fil, un terrain où il domine évidemment l'Apex Pro TKL de SteelSeries, exclusivement filaire. Logitech a eu la bonne idée de multiplier les options à ce niveau : le clavier fonctionne en filaire via le câble de recharge, mais aussi en LightSpeed (connexion RF) et en Bluetooth. Difficile d'y trouver à redire. Mieux, la batterie intégrée au clavier dépasse sans peine les 40 heures d'autonomie alors même que nous avions activé le rétroéclairage. Nous n'avons pas été en mesure de vérifier ce chiffre, mais Logitech évoque lui une autonomie de plus de 135 jours en désactivant le RVB !

Terminons notre article en évoquant la question du logiciel. Comme à son habitude, Logitech se repose sur l'interface maison, G Hub. Une vieille connaissance, le soft est particulièrement complet, mais on regrette peut-être une ergonomie parfois un peu déconcertante qui pousse le nouveau-venu à chercher certaines fonctionnalités. Pour le reste c'est du tout bon et qu'il s'agisse du paramétrage de chaque commande, de la définition des macros ou de la gestion du RVB, les options sont aussi nombreuses que complètes. Des profils utilisateurs peuvent être définis et puisque le clavier dispose de sa propre mémoire interne, il est possible de les stocker pour les utiliser sur une machine où G Hub est absent... en Bluetooth par exemple.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

Pas loin d'être le meilleur de sa catégorie... mais à quel prix !

Alors que nous débutions ce test en évoquant un affrontement direct entre SteelSeries et Logitech, entre l'Apex Pro TKL et le G915 TKL, vous aurez rapidement compris que de duel il n'y a pas vraiment. Alors que SteelSeries vise les amateurs de claviers filaires, Logitech s'oriente plutôt vers les nomades, les allergiques du câble. Cela se ressent évidemment sur le tarif, encore un cran au-dessus du déjà très cher Apex Pro TKL. À près de 230 euros, il s'agit cependant du défaut essentiel de ce G915 TKL qui accumule les atouts. Design remarquable, niveau exceptionnel de finition, réactivité et confort de contacteurs que l'on peut choisir en fonction de ses préférences, nuisances sonores limitées, logiciel très complet... Au final, on regrette simplement qu'à côté d'accessoires bien pratiques comme la molette, Logitech ait oublié quelques petites choses comme le port USB pass-through ou des touches un peu plus lisibles lorsque le rétroéclairage est coupé. Pour le reste, c'est une petite merveille.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Finition en tout point remarquable
  • Aluminium sablé très agréable
  • Switchs GL efficaces, trois versions disponibles
  • Très faibles nuisances sonores
  • Éclairage efficace, touche par touche
  • Une molette bien pratique
  • Fonctionnement filaire, sans-fil Lightspeed et Bluetooth
  • Longévité remarquable de la batterie
  • Logiciel complet et très simple d'accès
  • Pieds escamotables sur deux niveaux
 
  • Hors de portée de la plupart des bourses
  • Fonctions macros peut-être un peu limitées
  • Rétroéclairage coupé, les touches sont peu lisibles
  • Pas de port USB pass-through, de repose-poignet
  • Câble de recharge micro-USB... en 2020 ?
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 230 euros environ
  • Poids : 810 g
  • Dimensions : 368 x 150 x 22 mm
  • Connexion : filaire, USB 2.0 (1,8 m)
  • Disposition : AZERTY, 88 touches
  • Commandes spéciales : 8 touches multimédias, 1 molette
  • Anti-ghosting : Oui, complet
  • Contacteurs : Logitech GL Tactile, Linéaire ou Clicky
  • Rétroéclairage : RVB touche par touche Garantie : 2 ans
  • Où acheter ? : Site Officiel
   
         

Galerie photo - 6 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande