1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Les jeux en boîte disparaîtront d'ici 2 ou 3 ans selon le PDG de Frontier (Elite Dangerous)

Les jeux en boîte disparaîtront d'ici 2 ou 3 ans selon le PDG de Frontier (Elite Dangerous)

Par Romain Mahut - publié le
Image

Cela fait des années que le jeu dématérialisé gagne du terrain. Chez certains éditeurs, il rapporte désormais plus d'argent que les ventes de jeux physiques. Et la crise sanitaire de cette année n'a fait qu'accélérer la transition. Pour le patron du studio derrière Elite Dangerous, c'est une bonne nouvelle.


À lire aussi : Coronavirus : Phil Spencer affirme que Xbox ne veut pas "exploiter" la situation


Le PDG de Frontier Developments, David Braben, est récemment intervenu dans le cadre du Investment Summit Online organisé par le site GamesIndustry.biz. Au cours de cette conférence en ligne, le patron du studio d'Elite Dangerous a évoqué les ventes de jeu vidéo pendant la crise du COVID-19.

Comme cela a été indiqué par de multiples sources, les ventes de jeu vidéo ont connu une augmentation considérable au cours des derniers mois et la PS4 et la Xbox One ont connu une seconde jeunesse inattendue à quelques mois de la sortie de la PS5 et de la Xbox Series X. Un des domaines particulièrement aidés par la crise a été la vente de jeux dématérialisés. Et David Braben s'en réjouit :

Nous avons vu une accélération de la transition du (jeu) physique vers le (jeu) numérique. C'est une bonne chose. Il faudra probablement deux à trois ans avant que le jeu physique disparaisse plus ou moins et la situation actuelle a probablement un peu accéléré ce calendrier.

En parallèle à cette remarque, David Braben explique que la situation sanitaire actuelle permet à l'industrie du jeu vidéo d'être actuellement dans une bonne situation :

Nous sommes très chanceux d'être dans une excellente industrie dans laquelle, d'un point de vue financier, les choses vont très bien. Les ventes sont en hausse et le nombre de joueurs dans nos jeux est en hausse pour le moins substantielle. Il y a donc ce côté vraiment positif des choses. Le PDG mesure cependant ses propos en expliquant qu'il est difficile de se réjouir de cette situation car la crise fait souffrir un grand nombre de personnes de diverses manières. Il ajoute malgré tout que les "choses ont été très bonnes pour notre industrie." Et selon lui, la reprise de l'activité dans certains pays n'a pas mené à un retour d'une situation commerciale pré-COVID-19 pour le jeu vidéo. Il indique par exemple qu'en Chine, les ventes sont toujours un peu plus hautes qu'elles ne l'étaient avant la crise.

Pensez-vous, comme David Braben, que les jours du jeu en boîte sont comptés ? Si oui, les choses se feront-elles aussi vite qu'il le pense selon vous ? Et que vous inspirent ses déclarations sur la santé actuelle de l'industrie du jeu vidéo ? Donnez-nous votre opinion dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

15 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (15)