1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Overwatch League : Ce qu'on attend de la saison 3

Overwatch League : Ce qu'on attend de la saison 3

Par Eva Martinello - publié le
Image

Y a-t-il plus de français en lice dans la saison de 2020 d'Overwatch ? La ligue parviendra-t-elle à réussir son changement de format et à se renouveler ? La veille de son lancement du 8 février, de nombreuses questions se posent.


À voir aussi : Overwatch : Des bans rotatifs et plus de rééquilibrages, toutes les dernières annonces 


La nouvelle saison de l'Overwatch League, très ambitieuse, va faire face à de multiples défis, entre des règles différentes et un nouveau format de homestands. Voici ce que l'on attend de cette troisième saison de la ligue internationale.

  • L'émergence de nouveaux talents

Chaque saison signe un renouvellement plus ou moins important des équipes. Après une saison 2 riche en talents émergents qui ont su faire leurs preuves, la saison 3 amène aussi son lot de rookies.

Comme chaque année, la majorité des rookies provient de Corée du Sud, c'est-à-dire de la ligue sud-coréenne (Contenders Korea) et même parfois, du niveau au-dessous (Open Division). Les nouveaux talents sud-coréens sont les plus attendus. Cette année, on peut nommer Shin "BERNAR" Sewon et Kim "Glister" Gilseong de London Spitfire, ainsi que Kim "Alarm" Kyungbo, passé de l'équipe académie de Philadelphia Fusion à l'équipe principale. Ce dernier a tout juste 18 ans, tout comme Architect l'année dernière, et est l'un des joueurs les plus attendus sur la scène de la ligue internationale.

Paris Eternal, de son côté, compte aussi trois joueurs dans ses rangs qui n'ont encore jamais joué en Overwatch League, dont un français : Brice "FDGod" Monsçavoir. Le joueur support de 18 ans a passé plusieurs saisons en Contenders Europe, la dernière équipe en date étant Young and Beautiful. Il a également participé à la Coupe du Monde en 2019, en tant que joueur de l'Equipe de France aux côtés de HyP, qui est désormais son coéquipier. Les deux autres nouveaux talents de l'équipe sont Eoghan "Smex" O'Neill, participant de chaque édition de la Coupe du Monde pour l'Equipe du Royaume-Uni, et Jung "xzi" Kihyo d'Element Mystic, équipe des Contenders Korea. Autant de nouveaux visages qui apporteront de la fraîcheur à la ligue !

  • Une stratégie dynamique

Le fléau d'Overwatch est le manque de diversité dans les stratégies ; c'est quelque chose que Blizzard a bien compris. L'éditeur multiplie donc les idées pour tenter de rendre la stratégie de son FPS plus dynamique, en particulier en Overwatch League. En effet, chaque saison de la ligue a été marquée par une unique stratégie dominante tout au long de l'année, sans qu'il y ait assez de changements pour la rendre intéressante sur le long-terme. 

Après la domination de la dive en 2018, la GOATS a été la meta dominante en 2019. L'éditeur y a mis fin en forçant la composition 2-2-2. Une solution que Blizzard a dû prendre à contre-coeur, alors que l'éditeur prônait une liberté totale dans les picks des joueurs à la sortie de son FPS. En 2020, une autre solution a été trouvée pour rendre la stratégie plus dynamique : une rotation de bans de héros.

Expérimentée dès le mois de mars prochain, les rotations forceront une diversité dans le choix des personnages des joueurs, afin de forcer des stratégies variées au fil de la saison. Les détails de sa mise en place n'ont pas encore été révélés, mais cela pourrait être la meilleure solution pour offrir plus de spectacle aux spectateurs, et plus de défi pour les joueurs et analystes.

  • Des performances des francophones

Qu'en est-il des français cette année ? Sont-ils plus représentés que l'année dernière ? En réalité, leur nombre n'a pas vraiment changé : d'abord, si Paris Eternal a effectué des changements importants en offseason, les joueurs français ont été gardés dans l'équipe. On retrouvera donc SoOn, NiCO, BenBest et HyP cette saison. D'un autre côté, Dallas Fuel garde également uNKOE et aKm parmi ses joueurs, et Toronto Defiant retrouve également des français dans son staff, aussi chargés de l'équipe académie : Féfé, Lilbow et Albless. Enfin, on reverra le légendaire Poko chez Philadelphia Fusion. Tous ces joueurs se rendront aux homestands de Paris. Pour rappel, la capitale accueillera trois week-ends d'Overwatch League.

Finalement, ce sont les équipes académies d'Amérique du Nord (participant aux Contenders) qui compteront un peu plus de français cette année, avec notamment l'équipe académie de Toronto Defiant qui accueille des joueurs bien connus de la scène française n'ayant pas encore pu entrer sur la scène de l'Overwatch League : dridro, Leaf et Shuh. Ironiquement, cette équipe comporte plus de joueurs français que l'équipe académie de Paris Eternal, Tsuna étant le seul représentant. Grâce au système d'échange entre les équipes principales et académies, il est possible que l'on puisse retrouver ces joueurs dans quelques matchs de l'Overwatch League

  • Le succès des homestands

En offseason, le centre des débats a été celui du format des homestands de l'Overwatch League en 2020 : est-ce trop ambitieux ? Comment les joueurs vont-ils pouvoir gérer leur programme d'entraînement ? Que ce soit pour le meilleur ou pour le pire, tous regardent de près l'exécution de ce format qui n'a encore jamais été fait dans une ligue esportive officielle.

Cette saison, toutes les équipes accueilleront des matchs dans leur ville. Une très bonne nouvelle pour les fans qui seront assurés de pouvoir rencontrer l'équipe de leur localité au cours de la saison. Avant son lancement, Blizzard a déjà annulé des homestands en Chine à cause de l'épidémie de coronavirus.

Paris accueillera trois week-ends de homestands de l'Overwatch League, au Zénith de Paris : les week-ends des 11 et 12 avril, 9 et 10 mai, et enfin celui des 13 et 14 juin. On pourra y voir toutes les équipes ayant des joueurs français, ainsi que d'autres équipes. Les places peuvent encore être achetées à cette adresse.

Le match de lancement de l'Overwatch League est à ne pas rater, spécialement pour les fans français : il opposera Paris Eternal et l'équipe partiellement francophone, Toronto Defiant. Le match aura lieu à 19 heures ce 8 février. Pour rappel, les matchs ne seront plus sur Twitch, mais sur cette chaîne YouTube.

La rédaction vous recommande