1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    L'épidémie de coronavirus perturbe les événements eSportifs en Chine et en Corée du Sud

L'épidémie de coronavirus perturbe les événements eSportifs en Chine et en Corée du Sud

Par Eva Martinello - publié le
Image

Depuis le début de la propagation du virus incurable "Coronavirus" en décembre dernier, plusieurs événements eSportifs ont été annulés ou reportés en Chine, et ont été impactés en Corée du Sud.


À voir aussi : eSport : Mort à 24 ans de Maria "Remilia" Creveling, première femme à jouer en LCS 


Le coronavirus, nouvelle forme du virus qui avait fait des centaines de morts en 2015 (le MERS), continue à se propager en Chine depuis décembre dernier. En réaction, le gouvernement chinois prend des mesures de plus en plus drastiques, comme contrôler, voire empêcher le déplacement des habitants, et construire un hôpital en un temps record à Wuhan. Ces actions se ressentent aussi du côté de l'eSport, alors que toutes les saisons régulières commencent à reprendre leur cours pour 2020.

Sur League of Legends, la ligue chinoise (LPL) a été repoussée indéfiniment après seulement une semaine de matchs. Aucune information n'a pour l'instant été donnée sur la reprise de la ligue, alors que l'épidémie s'aggrave dans le pays.

En février, l'Overwatch League lancera sa première saison sous le format de "homestands" : alors que les matchs se déroulaient tous dans la Blizzard Arena de la banlieue de Los Angeles, ils voyageront désormais dans toutes les villes attachées aux équipes participantes. La Chine est l'un des pays les plus représentés dans la ligue avec les Shanghai Dragons, Chengdu Hunters, Hhangzhou Spark et Guangzhou Charge. Malheureusement, les fans ne pourront pas assister aux matchs de février et mars initialement prévus dans ces villes, après l'annonce de Blizzard :

Ce sont cinq week-ends de matchs qui sont concernés par cette annonce, à Shanghai (15-16 février), Hangzhou (29 février au 1er mars), et surtout, Guangzhou (ceux des 22-23 février, 14-15 mars et 21-22 mars). Blizzard n'a pas encore donné de détails sur les matchs annulés (notamment sur une possible retransmission en studio, sans public). D'un autre côté, Seoul Dynasty a assuré que le week-end de matchs aurait lieu comme prévu.

Plus tôt, plusieurs équipes basées en Chine ont déjà annoncé se relocaliser en Corée du Sud pour s'entraîner sans risque : Guangzhou Charge et Shanghai Dragons. Cela a un double effet positif pour ces équipes, puisque le serveur sud-coréen est celui au niveau le plus élevé sur Overwatch et qu'ils ont des joueurs originaires du pays.

Le coronavirus a été déclaré dans la ville de Wuhan en décembre dernier. Pendant plusieurs semaines, le gouvernement chinois a communiqué des chiffres peu alarmants sur la situation, mais le nombre de personnes infectées a ensuite doublé en quelques jours mi-janvier. Désormais, le nombre grimpe d'un millier chaque jour, pour plus de 7 700 cas recensés en Chine jusqu'à aujourd'hui. Le nombre de morts a aussi augmenté jusqu'à plus de 170. 

Les autres pays comptent également quelques voyageurs de retour de Wuhan infectés. En France, un cas avait été déclaré il y a quelques jours : ce nombre est désormais monté à cinq.

Plus près de la Chine, la Corée du Sud compte le même nombre de cas, mais le gouvernement ne prend pas cette épidémie à la légère et compte tout faire pour empêcher la propagation du virus. Plus de 3 000 personnes ont été contrôlées en retour de Chine et, côté esport, la ligue sud-coréenne de League of Legends (LCK) commencera dans une salle sans public.

La rédaction vous recommande