1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    SEGA : Des ventes décevantes pour les dernières grosses sorties sur consoles

SEGA : Des ventes décevantes pour les dernières grosses sorties sur consoles

Par Romain Mahut - publié le
Image

SEGA a commercialisé plusieurs gros titres à la fin de l'année dernière, principalement au Japon. Malheureusement pour la maison de Sonic, ces derniers n'ont pas atteint les objectifs que cette dernière s'était fixée. 


À lire : SEGA a dû demander l'autorisation de Square Enix lors de la création de Yakuza 7


À l'instar de nombreux autres acteurs de l'industrie du jeu vidéo, SEGA vient de communiquer ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l'année fiscale 2020. Et comme indiqué plus haut, les choses ne se sont pas passées comme l'ex-constructeur l'avait prévu au cours de cette période du côté des jeux sur consoles.

L'éditeur nippon explique en effet que les trois gros titres sortis durant cette période : Persona 5 Royal, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et Shin Sakurai Taisen n'ont pas réalisé des ventes à hauteur de ses prévisions.

Et même si les sommes d'argent générées par les ventes de ces jeux sont supérieures à celles engrangées sur la même période un an plus tôt, le résultat d'exploitation obtenu pendant le troisième trimestre de l'année fiscale 2020 est inférieur à celui de 2019. SEGA explique cette diminution par l'augmentation des dépenses associées aux lancements de ces nouveaux jeux. 

Histoire de voir également le bon côté des choses, SEGA indique que les ventes de jeux sortis avant cette période ont été "solides" et ont dépassé ses prévisions. Pour le dernier trimestre de l'année fiscale 2020, qui prendra fin le 31 mars prochain, l'éditeur compte sur les sorties japonaises de Yakuza : Like a Dragon et Persona 5 Scramble : The Phantom Strikers ainsi que sur celles de titres précédemment commercialisés. 

SEGA prévient cependant que des dépenses comme celles liées à la recherche et au développement de nouveaux jeux vont venir influer sur les résultats à la fin de l'année. Pour toutes ces raisons, la firme de Haruki Satomi a revu à la baisse ses prévisions en matière de ventes et de résultat d'exploitation pour la totalité de l'année fiscale 2020.

Si la quantité d'argent générée par les ventes devrait, selon SEGA, être largement supérieure à celle de l'année fiscale 2019 (74,5 milliards de yens en 2020 contre 54,6 milliards en 2019), le résultat d'exploitation devrait quant à lui être sensiblement moindre (4,1 milliards de yens en 2020 contre 8,2 milliards en 2019). 

À noter au passage que les choses se sont mieux passées du côté des jeux mobiles. SEGA explique que ces derniers ont été bien plus rentables qu'au cours du troisième trimestre un an plus tôt. Ce qui a poussé SEGA à revoir à la hausse ses prévisions pour l'année fiscale 2020 dans sa totalité. 

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)