1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Nvidia GeForce NOW : On a testé le service de Cloud Gaming, ses atouts et ses faiblesses

Nvidia GeForce NOW : On a testé le service de Cloud Gaming, ses atouts et ses faiblesses

Par Camille Allard - publié le
×

Entre le Cloud Gaming et le Cloud Computing, une partie de l'avenir du jeu vidéo se joue clairement sur le streaming. Et ce n'est pas Sony avec PlayStation Now ou Microsoft avec le Projet X Cloud qui diront le contraire. Dans l'arène du coté du PC on trouve GeForce NOW qui fait un peu figure de précurseur dans le domaine d'autant qu'en l'état Nvidia s'en sort mieux que le géant Google avec sa plateforme Stadia.

Après une phase de bêta de deux ans, GeForce NOW est enfin disponible dans sa version "release". L'occasion donc de revoir ce que vaut le service après l'avoir déjà testé lors de sa phase de bêta.

C'est d'autant plus intéressant à réaliser en ce moment car il y a un point de comparaison direct avec STADIA. Et non des moindres. Google propose en effet un catalogue de jeux "propriétaires" alors que Nvidia ne vous vend qu'un service de streaming.

L'utilisateur n'est donc pas pieds et mains liés à cause de la sortie sporadique de jeux. Avec Nvidia vous pouvez accéder à vos jeux Steam, Uplay, Epic ou encore Origin comme bon vous semble. Par la suite, d'autres plateformes devraient aussi être compatibles. Inutile donc de racheter un jeu que l'on possède déjà. Ça parait évident et pourtant ce n'est pas ce que propose Stadia. Le service compte en plus 300 jeux premium pré-installés avec l'offre payante, ce qui est évidemment loin d'être négligeable.

Première offre : gratuite

GeForce NOW propose deux offres distinctes :  la première d'entre elles est gratuite, et permet de jouer à vos jeux avec une limite d'une heure. Pour se reconnecter il faudra attendre, d'autant que les utilisateurs gratuits ne sont pas propriétaires pour rejoindre les serveurs. L'autre restriction concerne le RTX puisque cette fonctionnalité n'est disponible qu'avec l'offre payante.

Deuxième offre : payante

L'offre payante, baptisée Fondateurs, est proposée à un tarif de 5.49 euros par mois, sans engagement mais avec toutefois une restriction : pas plus de six heures de suite pour une session. On vous l'accorde ça n'arrivera pas souvent d'avoir envie de dépasser cette limite. La bonne nouvelle c'est que vous avez 90 jours d'essai gratuit avec ce modèle économique.

Peu de restrictions si ce n'est votre connexion

Contrairement à Stadia qui souffre encore de pas mal de restrictions, GeForce NOW est disponible et compatible sur n'importe quel smartphone Android, sur PC, sur Mac ou encore sur Android TV. Seul iOS est actuellement incompatible. La véritable restriction est en fait inhérente à ce type de service puisqu'il s'agit d'une histoire de connexion internet. Nvidia recommande 15 Mbps pour du 720p/60 FPS et 30 Mbps pour du 1080p/60 FPS. Et si vous avez l'ADLS, vous l'aurez compris, passez votre chemin. On a bien testé sur ce type de connexion plafonnée à 10 Mbps est c'est effectivement injouable.

Il existe selon votre connexion et vos jeux plusieurs types de réglages par défaut.

  • Équilibrée : En Full HD/60 FPS
  • Economie de données : 720P/60 FPS
  • Compétition : 720P/120 FPS
  • Custom : Choix de l'utilisateur

Pour l'instant pas de 4K disponible contrairement à Stadia. Ce qui est compréhensible car Nvidia propose de véritables versions PC classiques et non des versions spécifiques comme sur la plateforme de Google. De ce fait la consommation de ressource est actuellement un poil excessive dans ce niveau de résolution.

Actuellement la plateforme fait véritablement un sans faute surtout quand on le compara à sa principale concurrente. L'expérience est irréprochable avec une fibre de 15 Mbps et plus. Il peut arriver parfois d'avoir quelques artefacts visuels à l'écran mais à un niveau bien bien (bien) moindre que sur Stadia.  La fluidité est assez exemplaire et il n'y pas grand chose à en redire.

EN CONCLUSION
Nvidia GeForce NOW est un autre moyen d'accéder aux jeux PC et c'est une méthode intéressante pour quiconque possède déjà un catalogue PC. Mais c'est aussi une bonne solution pour toute personne ayant envie d'investir uniquement dans les jeux et non dans le hardware. Au final on s'y retrouve assez facilement sachant que l'un des gros points fort est la transparence et la limpidité du service. Tout est clair et net, et on est très loin de l'usine à gaz qu'évoque la concurrence.

Galerie photo - 3 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

15 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (15)