>
>
GeForce NOW : Nous avons testé la bêta du service de Cloud Gaming et c'est très prometteur

GeForce NOW : Nous avons testé la bêta du service de Cloud Gaming et c'est très prometteur

Par Camille Allard - publié le
Image

Nvidia contre-attaque du coté du cloud gaming et propose actuellement des phases de bêta pour son service GeForce NOW sur PC et Mac. Rappelons que l'idée n'est pas toute neuve et que GeForce NOW existe déjà via les tablettes Shield mais sous un format bien différent. En effet,  si autrefois cela fonctionnait avec un système de catalogue indépendant de votre bibliothèque Steam, avec son lot de jeux différents accessibles au fil des mois, cette fois, la version PC/Mac est totalement liée et dépendante de votre compte sur la plateforme de Valve. En d'autres termes, un compte Steam, Uplay ou Origin est obligatoire.

 Faire tourner vos jeux en 1080/60FPS/Full Ultra sur une "patate"

Le postulat est très simple avec cette version PC/Mac de GeForce NOW : Faire tourner vos jeux dans les meilleures conditions possibles sur n'importe quel ordinateur et cela peu importe sa puissance. En effet que vous possédiez un PC haut de gamme équipé d'un processeur I7 7700K et une GTX 1080 ti ou un PC de bureautique avec chipset graphique intégré à un processeur bas de gamme, le résultat sera le même.

Dans ses conditions, le service GeForce NOW s'adresse donc avant tout aux personnes n'ayant pas un PC taillé pour le jeu et ne souhaitant (ou ne pouvant) pas se payer de coûteux composants. Pour le bien de cet article, nous avons donc testé le service sur 4 profils bien différents :

  • Un PC haut de gamme équipé d'une GTX 1080 ti
  • Un PC milieu de gamme équipé d'une GTX 970
  • Un PC portable Lenovo IdeaPad avec chipset graphique intégré à un processeur AMD A9
  • Un MacBook Air 13" avec processeur i5

Avec ces 4 profils nous souhaitions couvrir un peu la majorité du public. Notons tout de même que la plus grande partie du test s'est déroulée sur le PC Portable et le MacBook Air.

Une connexion internet de qualité obligatoire

Le problème ce n'est pas vraiment sur quoi faire tourner GeForce NOW mais comment le faire tourner. Et au grand dam de Nvidia, la France est l'un des pays Européens les plus en retard sur le déploiement de la fibre optique. En effet, le fameux programme de la France fibrée prend du retard et les diverses tergiversions de certains opérateurs ne font que rallonger les délais.

En d'autres termes, si GeForce NOW a la prétention de s'adresser à tout le monde, la technologie a du mal à suivre. Quand on sait que même la capitale n'est pas encore fibrée à 100% on a quand même de quoi se poser des questions sur la possibilité de l'Etat de faire du pays une nation numérique. Ceci est un autre débat mais il était essentiel de faire le point sur le sujet. Nous avons donc testé GeForce NOW sous deux différentes configurations internet : 

  • Une fibre optique Orange à 200 mbits/s 
  • Une connexion ADSL Free dépassant péniblement les 9/mbits (proche de Paris...)

Avant de lancer un jeu sur GeForce NOW, l'application "calcule" les capacités de votre connexion internet et vous indique le résultat de l'analyse. Pour résumer les choses de manière primaire, si des chiffres en rouge apparaissent c'est très mauvais signe. Inutile de vous dire qu'avec la connexion ADSL nous avions l'impression d'être en alerte maximum à bord d'un sous-marin nucléaire. Mais nous avons tout de même voulu essayer la chose et nous avons lancé pour cela Kingdom Come : Deliverance.

Votre jeu dans le Cloud

GeForce NOW est très clair dans sa présentation : un onglet "votre bibliothèque" permet d'accéder à vos jeux Steam, Origin et Uplay que vous avez préalablement achetés.

Vous double-cliquez sur la jaquette du titre et une nouvelle fenêtre s'ouvre. C'est tout. Evidemment sur Kingdom Come : Deliverance, le coeur n'est pas à la fête. Le jeu étant extrêmement gourmand à la base, ce fut une grosse déconvenue en connexion ADSL avec l'apparition de nombreux artefacts visuels à l'écran et une grosse latence.

Après avoir fait le même essai sur une connexion fibrée dans un autre domicile successivement sur Mac et sur le Lenovo, c'est clairement le jour et la nuit avec une bonne netteté d'image et peu de latence (invisible pour l'oeil humain soyons honnêtes, dans un RPG). Même si c'est le but du service, quelle surprise de pouvoir lancer un jeu en full ultra/60FPS sur un ordinateur portable à 300 euros puis sur un Mac.

N'étant pas pourvu d'un oeil bionique, nous n'avons pas vu de différence flagrante avec le jeu tournant classiquement en local sur la configuration haut de gamme au niveau de la latence qui stagne autour des 12 ms.  La seule différence notable est l'absence de 4K, car en 4K le flux d'images est beaucoup plus imposant et GeForce NOW ne propose donc pas cette possibilité à l'heure actuelle. Le but est de rester sur un profil 1080/60FPS.

Notons tout de même que pour les extrémistes du ping, il est possible d'activer l 'option "Ultra Streaming" (la seule option de GeForce NOW disponible à l'heure actuelle) qui permet de réduire la qualité de l'image pour avoir la meilleure latence possible.

On vous conseille d'activer cette option si vous souhaitez vous lancer dans une partie d'Overwatch ou de LoL. Car la latence, aussi faible soit-elle sera toujours handicapante sur un jeu multijoueur, encore plus sur un jeu avec de grosses prétentions compétitives. 

Dans tout les cas, GeForce NOW tient son pari de proposer du jeu de qualité sans avoir besoin de posséder un PC. Pour arriver à cela, outre les spécificités du Cloud, les machines coté serveurs sont équipées de cartes graphiques Tesla P40 en partage soit l'équivalent pour l'utilisateur en termes de puissance, d'une GTX 1080 TI.

ON L'ATTEND... IMPATIEMMENT !
GeForce NOW tient ses promesses et au lieu de proposer un service de Cloud Computing, Nvidia a préféré tout miser sur du cloud gaming de qualité. Si vous n'avez pas envie d'investir dans un PC haut de gamme mais jouir tout de même des nombreux avantages du jeu PC, alors ce service vous est clairement dédié. Rappelons enfin que tout ce que nous avons pu voir et toucher à ce stade est en phase de bêta et que nous n'avons pour l'instant aucun détail sur le prix de l'abonnement de GeForce NOW à sa sortie. Pour patienter, il est toujours possible de d'inscrire à la bêta (et d'attendre) en vous rendant ici.

 

Galerie photo - 3 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)