1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST du Apex Pro TKL : Un clavier remarquable mais onéreux

TEST du Apex Pro TKL : Un clavier remarquable mais onéreux

Par Nerces - publié le
Image

Spécialiste des périphériques à destination des joueurs, la société danoise SteelSeries dispose bien sûr d'une large gamme de claviers, les Apex. Ils ont récemment été complétés par deux nouvelles séries, les Apex 7 et les Apex Pro. C'est cette dernière série qui nous intéresse aujourd'hui avec, en particulier, modèle TKL ou tenkeyless. Au menu, des switchs mécaniques promis comme la nouvelle révolution en matière de claviers à destination des joueurs.

SteelSeries n'est pas connu pour ses périphériques bon marché. Si d'autres marques gaming cherchent à proposer des produis accessibles à tout un chacun, le Danois n'a jamais souhaité faire trop de compromis mettant toujours en avant « l'exceptionnelle fiabilité » de ses modèles. Une justification qui ne va cependant pas suffire pour les claviers Apex Pro. Alors que le modèle TKL que nous testons aujourd'hui dépasse légèrement les 210 euros, il faut débourser près de 230 euros pour le modèle pleine largeur. À ce niveau tarifaire, il va falloir d'excellents arguments pour inciter les joueurs... ça tombe bien, des arguments, SteelSeries en a beaucoup.

Esthétique singulière et convaincante...à nos yeux

Au premier coup d'oeil posé sur l'Apex Pro TKL, impossible de ne pas remarquer le soin apporté à l'esthétique d'ensemble du clavier. Bien sûr, comme souvent, les choix de design réalisés par les ingénieurs de chez SteelSeries ne seront pas du goût de tous. Pour notre part, nous adhérons complètement au concept et saluons avec force le travail réalisé. L'Apex Pro TKL se distingue effectivement par sa structure essentiellement en aluminium anodisé de couloir noire. À en croire la marque, il est de qualité « aéronautique » sans que l'on sache bien ce que cela veut dire. Une chose est sûre : la solidité est de mise et le niveau de finition remarquable avec un joli effet "sable".

Plus classiques, les touches sont en plastique dit ABS. Compte tenu du prix du clavier, nous aurions préféré du PBT, mais cela aurait été incompatible avec le rétroéclairage voulu par SteelSeries. Des touches hautes par rapport à ce que l'on trouve sur d'autres claviers modernes et qui semblent assez confortables, mais nous vérifierons cela. Pour le reste, on sent que SteelSeries a voulu soigner les choses. Tout d'abord, on est très heureux de découvrir un port USB pass-through, chose tellement rare sur les claviers d'aujourd'hui. Il est idéalement placé et profite de sa propre LED afin d'être aisément identifiable, même dans le noir. Notons que ce port USB - à la norme USB 2.0 - a contraint SteelSeries à intégrer un gros câble capable de supporter la charge induite.

Mieux, SteelSeries a modelé le dessous du clavier de sorte qu'il puisse servir de guide pour le câble et ainsi l'orienter sur la gauche ou la droite du clavier selon votre installation. Dommage en revanche que le constructeur n'ait pas songé à proposer un câble détachable et tressé. Dommage également que sous le clavier, les deux pieds ne proposent qu'un seul niveau d'élévation. Saluons en revanche, l'excellence des patins qui équipent ces pieds : ils assurent une stabilité absolument parfaite. SteelSeries a d'ailleurs complété son produit avec un repose-poignets - assez rare sur les modèles TKL - qui vient se fixer magnétiquement sur la base de l'Apex Pro TKL comme de l'Apex Pro.

Ce repose-poignets est de manière assez surprenante le seul accessoire livré en bundle avec le clavier. On aurait pu imaginer des touches supplémentaires, gravées pour une meilleure accroche, ou un outil pour déclipser les touches comme le font certains concurrents. Enfin, impossible de terminer ce tour du propriétaire sans évoquer la présence d'une petite molette et d'un écran OLED dans le coin supérieur droit du clavier. Présents sur la version pleine largeur de l'Apex Pro, ces deux accessoires sont parvenus à se faire une petite place même sur le modèle TKL. Bravo. Nous reviendrons évidement sur l'intérêt de ces deux accessoires qui font sans grimper sensiblement le tarif de l'Apex Pro TKL.

Switchs Omnipoint, un vrai progrès

SteelSeries axe la communication entourant les Apex Pro et Apex Pro TKL autour d'un élément clé : les switchs OmniPoint. L'idée est ici de révolutionner - rien que ça ! - le contacteur mécanique en proposant des switchs avec une course de 3,6 mm et une activation réglable de 0,4 à 3,6 mm. Mieux, à condition d'utiliser le logiciel SteelSeries Engine, ce réglage peut se faire touche par touche. Une telle option s'adresse à des utilisateurs exigeants qui n'hésiteront à passer de longs moments pour vérifier quelle activation leur convient. L'intérêt, en plus, est qu'on peut envisager une activation nettement différente selon que l'on joue ou que l'on se lance dans de la saisie au kilomètre.

Pour ne rien gâcher, les switchs OmniPoint sont agréables avec une impression de fluidité, de douceur à l'usage, et ce, peu importe l'activation retenue. Un reproche toutefois car seules les touches de la zone centrale sont concernées par les contacteurs OmniPoint, pour les autres, on profite de plus classiques, contacteurs SteelSeries Red, similaires à des Cherry MX Red. Notons d'ailleurs une impression étrange avec un bruit un peu plus important sur les touches dotées de ces contacteurs Cherry par rapport à celles équipées des OmniPoint. Rien de très grave heureusement et l'Apex Pro TKL est un clavier mécanique qui se situe parmi les plus discrets. Le tac tac de la touche qui arrive en butée est sourd et aucun cliquetis ne se fait sentir.

Très largement paramétrable

Nous l'avons dit, SteelSeries se montre en revanche un peu chiche côté bundle et nous aurions par exemple bien aimé disposer des accessoires pour changer les contacteurs, voire - soyons fous - de quelques contacteurs en bonus pour « varier les plaisirs ». Notons par contre de sérieux efforts pour améliorer les fonctionnalités de l'Apex Pro et de notre Apex Pro TKL. Nous avons évoqué le port USB pass-through, il nous faut encore revenir sur la présence de la molette très pratique. Largement paramétrable, elle peut - selon le cas - venir modifier le volume ou la luminosité par exemple. Juste à côté, l'écran OLED est d'un intérêt plus discutable : il entraîne sans doute un certain surcoût alors que son usage le plus intéressant - le changement de profil - aurait pu se faire avec un « bête » bouton.

Terminons par un petit mot concernant le SteelSeries Engine, l'environnement logiciel qui accompagne la majorité des périphériques gaming du fabricant danois. Dans sa version 3, le soft se montre particulièrement agréable à utiliser tout en conservant la richesse fonctionnelle qui a fait sa renommée. C'est bien sûr une affaire de goûts, mais nous apprécions l'organisation des rubriques, des onglets et l'excellente lisibilité d'ensemble. Bien sûr, il est possible de créer des macros, de modifier la fonction de chaque touche et, surtout, le point d'activation sur les touches avec contacteur OmniPoint, de 0,4 à 3,6 mm. Sans surprise, l'éclairage est aussi largement paramétrable : un regret toutefois, si on peut couper l'éclairage général du clavier, celui dédié au bouton sous la molette et au port USB sont forcément actifs. Dommage.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

Un Clavier remarquable, mais presque inaccessible

Que vous optiez pour l'Apex Pro TKL ou sa version pleine largeur, l'Apex Pro, vous ne devriez pas être le moins du monde déçu par votre acquisition. Non seulement les deux claviers sont au niveau de qualité des autres produits SteelSeries - au top, en somme - mais en plus ils introduisent quelques nouveautés bien senties. La présence d'un port USB pass-through ou d'une petite molette se révèlent très pratiques, mais ce sont bien sûr les contacteurs OmniPoint qui font toute la différence. Reste que malgré leur qualité, ils peinent à justifier un tarif aussi élevé. À plus de 210 euros, voire plus de 230 euros, les Apex Pro sont à réserver aux plus fortunés d'entre nous. 

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Finition en tout point remarquable.
  • Aluminium sablé très agréable.
  • Switchs OmniPoint efficaces et personnalisables.
  • USB pass-through toujours appréciable.
  • Nuisances sonores continues.
  • Éclairage pratique, port USB compris.
  • Une molette bien pratique.
  • Logiciel complet et très simple d'accès.
  • Repose-poignets magnétique.
 
  • Euh... à ce tarif, vraiment ?
  • Câble non détachable.
  • Switchs OmnipPoint sur une partie du clavier.
  • Écran OLED qui reste gadget.
  • Câble « soudé » et bundle un peu chiche.
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 210 euros environ
  • Poids : 771 g
  • Dimensions : 355 x 139 x 40 mm
  • Connexion : filaire, USB 2.0 (1,8 m)
  • Disposition : AZERTY, 85 touches
  • Commandes spéciales : 6 touches macros, 4 éclairages, 1 molette
  • Anti-ghosting : Oui, complet
  • Contacteurs : SteelSeries Omnipoint Rétroéclairage : RGB touche par touche Garantie : 2 ans
  • Où acheter ? : Amazon
   
         

Galerie photo - 5 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande