1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Riot Games risque finalement 400 millions de dollars d'amende pour discriminations sexistes

Riot Games risque finalement 400 millions de dollars d'amende pour discriminations sexistes

Par Thomas Pillon - publié le
Image

En décembre dernier, l'éditeur du mastodonte League of Legends, Riot Games, annonçait le versement de 10 millions dollars en guise de compensation à ses employées, afin de palier à des accusations de discriminations, comme nous vous l'expliquions alors. Mais comme un bon feuilleton, l'affaire ne saurait s'arrêter là...


À voir aussi : Un politicien américain banni d'Eve Online pour corruption était en fait innocent


Plot twist, objections, et tout le tralala : l'affaire Riot Games reprend aujourd'hui de plus belle, alors qu'un article du Los Angeles Times laisse entendre que le montant de cette compensation pourrait finalement être multiplié par quarante, passant donc de 10 millions à 400 millions de dollars

La somme annoncée en décembre résultait en effet d'un accord préliminaire nécessitant l'approbation de la Cour Supérieure de Californie afin d'être définitivement validée. Mais entre temps, l'agence gouvernementale California Department of Fair Employment and Housing a fait ses petits calculs, parvenant à cette nouvelle somme de $400 millions, au titre du préjudice subi par les employées concernées. 

L'agence motive notamment la somme par l'absence de toute contrainte visant à modifier la politique sexiste de rémunérations qui aurait cours au sein de Riot Games, et par l'observation de  plusieurs erreurs de procédures, qui seraient imputables aux avocats de l'entreprise, ce que ces derniers contestent évidemment. 

Cette estimation du California Department of Fair Employment and Housing n'est pour le moment pas plus définitive que la somme initialement proposée par le studio américain : le tribunal saisi doit encore se prononcer le 31 janvier prochain sur l'éventuelle intervention du département américain du travail, qui pourrait également poursuivre séparément Riot Games, puis décider de ladite somme lors d'une seconde audience prévue pour le 3 février

Autant vous dire que pour Riot Games comme pour ses ex-employées, l'affaire est encore loin, très loin d'être terminée. 

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)