>
>
Riot Games va verser 10 millions de dollars à ses employées pour réparer les discriminations sexistes

Riot Games va verser 10 millions de dollars à ses employées pour réparer les discriminations sexistes

Par Eva Martinello - publié le
Image

Le procès contre Riot Games a pris fin hier en Californie, un an après son lancement. L'éditeur a annoncé verser une compensation aux femmes salariées de l'entreprise à hauteur de 10 millions de dollars en tout, en plus des autres mesures précédemment annoncées.


À voir aussi : Diablo IV : Selon les fondateurs et ex-employés le vieux Blizzard est "mort et a changé" 


C'est une victoire pour les salariées de Riot Games qui avaient intenté un procès à l'éditeur pour discriminations. Pour mettre définitivement fin à cette action, l'éditeur a annoncé verser une compensation financière à toutes les salariées de Riot Games qui ont travaillé dans l'entreprise entre 2014 et 2019, à hauteur de 10 millions de dollars d'indemnisation en tout. Le montant sera déterminé au cas par cas, en fonction de la durée et du statut de l'employée, notamment.

Selon une source de Kotaku, ce montant est l'un des plus importants jamais versés en Californie pour discriminations sexistes. Ces discriminations incluent ce qui avait été révélé de la "bro culture" présente à Riot Games où de nombreuses femmes témoignaient de harcèlement, voire d'agressions sexuelles répétées, ainsi que d'inégalités salariales.

Une action collective a été intentée contre Riot Games en novembre 2018 et a pris fin un an après. Avant cette annonce, Riot Games avait déjà annoncé la prise de certaines mesures pour enrayer cette culture de discrimination en interne, notamment avec l'ouverture d'un poste au recrutement de la diversité l'été dernier. En outre, certains employés cités dans plusieurs témoignages de discriminations avaient été renvoyés de l'entreprise.

Si ces changements ont montré une réelle volonté de la part de l'éditeur pour enrayer les discriminations sexistes, plusieurs employées avaient exprimé leur déception de voir les employés les plus seniors concernés par les discriminations rester à leur poste. 

La rédaction vous recommande